X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Chauffage d’appoint : s’en servir en toute sécurité

durée 9 janvier 2024 | 10h09
  • En collaboration avec Promutuel Assurance

    Lorsque reviennent les grands froids et que le chauffage central ne suffit plus, le recours à un chauffage d’appoint s’avère parfois fort pratique. Pour éviter les risques d’incendie, de blessures et d’intoxication, faire preuve de prudence est incontournable à chaque utilisation de ce type d’appareil. Un bref tour d’horizon de la question s’impose afin de vous garder au chaud sans danger cet hiver. C’est parti!

    Le chauffage d’appoint : une solution temporaire

    Saviez-vous que la surutilisation ou le mauvais usage d’un chauffage d’appoint peut causer un incendie? Comme son nom le suggère, ce type d’appareil recommande une utilisation temporaire. Un chauffage d’appoint peut aider à réchauffer une pièce pour la rendre plus confortable, mais ne doit pas être utilisé de manière continue pendant une journée entière.

    Choisir le bon type de chauffage d’appoint

    Souhaitez-vous réchauffer votre bureau pendant que vous y travaillez ou la salle de jeux où s’amusent les enfants? Chaque type de chauffage d’appoint est conçu pour un usage spécifique et requiert des précautions particulières. Dans tous les cas, optez pour un modèle certifié qui porte le sceau d’un organisme d’homologation reconnu et assurez-vous de choisir un appareil muni d’un dispositif de sécurité qui l’arrêtera automatiquement en cas de surchauffe ou de basculement.

    Les radiateurs électriques portatifs

    Ce sont les plus courants et les plus simples à utiliser. Il suffit de les brancher à une prise murale pour qu’ils convertissent l’électricité en chaleur. Les radiateurs électriques sont parfaits pour maintenir la température agréable d’une petite pièce comme une chambre à coucher ou un bureau ou encore pour créer une ambiance agréable dans une aire précise de la maison.

    Les chaufferettes électriques

    Plus compactes, les chaufferettes servent à fournir une chaleur instantanée. Elles sont idéales pour le chauffage d’un espace restreint ou une utilisation ponctuelle, par exemple pour réchauffer vos pieds sous un bureau. Choisissez votre chaufferette en fonction de la superficie de la pièce à chauffer, mais aussi de l’activité qui doit y avoir lieu. Pensez-y bien! La chaufferette à air pulsé chauffe rapidement; en revanche, elle fait un peu plus de bruit que celle à rayonnement, reconnue comme étant très silencieuse. C’est à considérer, surtout lorsque les réunions virtuelles s’enchaînent! Comparez des modèles à convection, à air pulsé et à rayonnement, et même certains offrant une combinaison d’options, notamment la ventilation et le chauffage. Rangez vos mitaines, le modèle qu’il vous faut existe!

    Le foyer électrique

    Branché à une prise de courant, le foyer électrique est une option additionnelle de chauffage d’appoint. Il s’agit également d’une solution esthétique élégante : il donne l’impression d’un véritable feu grâce à la lumière dansante et au jeu de miroirs du dispositif. Il est possible de régler sa température ou de l’utiliser juste pour l’ambiance, sans chauffer la pièce.

    Des appareils à proscrire

    Les appareils à combustion non ventilés comme les barbecues, les poêles à gaz, les caquelons, les lanternes de camping, les calorifères et les lampes au gaz propane ou au pétrole sont à proscrire à l’intérieur en tout temps puisqu’ils brûlent l’oxygène ambiant. Ils produisent du dioxyde de carbone (CO2) et d’autres gaz qui peuvent provoquer des incendies et des explosions, et mener à l’asphyxie ou à l’empoisonnement des gens à proximité. La ventilation d’une pièce ne suffira jamais à se débarrasser de toutes les vapeurs de combustion émanant de ces appareils. Utilisez-les seulement à l’extérieur!

    Qu’en est-il des autres types de chauffage?

    Il existe des types de chauffage différents de ceux précédemment mentionnés, comme les foyers ou les poêles au bois, aux granules ou au gaz, mais ils nécessitent habituellement une installation permanente, ce qui n’en fait pas des chauffages d’appoint. Si vous optez pour l’un de ces appareils, il est important de connaître les règlements de votre municipalité, de choisir un modèle conforme et homologué et de suivre les recommandations d’installation et d’entretien du fabricant.

    Trouver le bon emplacement

    Que vous choisissiez un radiateur ou une chaufferette, installez votre appareil sur une surface stable et plane, loin des zones de passage et de tout matériau inflammable comme le tissu des rideaux, des meubles, des couvertures, des jouets et des peluches. Les chauffages d’appoint peuvent devenir très chauds; assurez-vous de les garder hors de portée des enfants et des animaux. Maintenez en tout temps un espace libre d’au moins un mètre autour de votre appareil et ne l’utilisez jamais près de l’eau, car cela pourrait causer un court-circuit. Évitez aussi la proximité des sorties d’air comme les portes et les fenêtres pour minimiser les pertes de chaleur.

    Se munir d’avertisseurs de fumée et de monoxyde de carbone

    Installez des avertisseurs de fumée dans toutes les chambres à coucher et à chaque niveau de votre lieu d’habitation. Testez-les régulièrement et remplacez les piles selon les recommandations du fabricant. Installez aussi des avertisseurs de monoxyde de carbone aux endroits stratégiques, notamment près des chambres et des appareils de chauffage, et loin des fenêtres, des portes et des ventilateurs. Très toxique, incolore et inodore, le monoxyde de carbone peut être mortel. En cas de déclenchement d’un avertisseur de fumée ou de monoxyde de carbone, évacuez immédiatement la maison et appelez les services d’urgence.

    Faire preuve de vigilance en tout temps

    Ne laissez jamais un dispositif de chauffage d’appoint fonctionner sans surveillance. Éteignez-le lorsque vous quittez la pièce et avant de vous coucher. Nettoyez et testez régulièrement votre appareil pour en vérifier le bon fonctionnement et assurez-vous que la pièce qu’il réchauffe est bien ventilée. Pour prévenir les surcharges électriques, branchez votre chauffage d’appoint directement à une prise murale, ne reliez pas d’autres appareils à cette même prise et évitez les multiprises et les rallonges électriques qui peuvent survolter et provoquer un incendie.

    Mettre à jour son assurance habitation
    L’adoption de ces mesures préventives est la clé pour protéger votre maison et votre famille des risques associés aux appareils de chauffage d’appoint. Une autre astuce essentielle pour dormir l’esprit tranquille consiste à détenir une assurance habitation. Promutuel Assurance est LÀ pour vous offrir une gamme diversifiée de solutions d’assurance adaptées à vos besoins. N’attendez pas : contactez votre représentant en assurance de dommages ou faites une demande de soumission pour une assurance habitation dès maintenant!

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    9 février 2024 | 12h46

    Le Carrefour jeunesse-emploi de Témiscouata présente Éliane Gevry Boucher

    Propriétaire de Si c’pas ça la vie, ferme diversifiée écoresponsable, Éliane a su développer une entreprise qui lui permet d’arrimer ses deux passions : la nature et l’alimentation. Elle nous offre la possibilité de s’approvisionner, au Témiscouata, en produits frais, locaux et sains. Peux-tu nous présenter brièvement ton parcours et ce qui t'a ...

    8 février 2024 | 14h43

    Revêtements de sol pour espace commerciale: allier confort et professionnalisme

    Choisir le bon revêtement de sol pour un espace commercial est crucial pour créer un environnement à la fois confortable et professionnel. Le sol doit être esthétique, durable et facile à entretenir, tout en contribuant à l'ambiance et à l'image de marque de l'entreprise. Voici quelques conseils pour allier confort et professionnalisme pour des ...

    2 février 2024 | 9h48

    Un bâtiment moderne et adapté aux besoins municipaux

    Le nouveau garage municipal de Saint-Jean-de-Dieu ne passe pas inaperçu. Les travaux, qui avaient été amorcés au printemps dernier, sont maintenant complétés. Construit dans les années 60, l’ancien garage, désuet, ne répondait pas aux normes, en plus d’être mal isolé. Cette cure de rajeunissement du garage municipal de Saint-Jean-de-Dieu était ...