X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Toute la vérité sur le bac brun

durée 2 juin 2023 | 14h45
  • Au KRB, les matières organiques déposées au bac brun vont à l’usine de biométhanisation.

    On entend parfois dire, «l’usine ne fonctionne pas». C’est faux!

    Les matières sont transformées en digestat. Équivalent au compost, il sert d’engrais agricole pour les champs de la région. Le processus produit également du biogaz. En raison d’un enjeu technique, ce gaz ne peut pas encore être vendu dans le réseau pour être utilisé comme carburant, il est plutôt brûlé. Ce n’est pas l’idéal, mais c’est quand même beaucoup mieux que d’enfouir les matières organiques : la combustion du gaz émet du dioxyde de carbone au lieu du méthane, ce dernier étant un gaz à effet de serre environ 20 fois plus puissant ! Du point de vue environnemental, l’usine remplit donc l’objectif premier : recycler la matière organique en engrais plutôt que de l’enfouir et réduire les émissions de GES.

    On entend parfois dire «même si je trie, tout va à la même place». C’est faux!

    S’il peut arriver qu’un camion soit détourné vers le lieu d’enfouissement, il s’agit de cas isolés : par exemple s’il y a un bris qui empêche l’usine de fonctionner ce jour-là, ou si le camion contient trop de matières non acceptées.

    On entend parfois dire «le bac brun, ça coûte cher». C’est… vrai!

    Mais pour être exact, on devrait plutôt dire : la gestion des matières résiduelles coûte cher! Et de nos trois bacs, celui qui engraisse le plus notre facture collective, c’est le noir… et de loin ! D’autant plus que nos municipalités reçoivent des montants du gouvernement pour aider à payer les frais liés aux bacs bleu et brun. En bref, plus on trie, moins ça coûte cher!

    Des trucs de pro pour l’été

    Pour éviter les odeurs et l’apparition d’insectes, essayez ces trucs et découvrez lesquels fonctionnent pour vous…

    • Laver régulièrement le bac de comptoir
    • Emballer les matières dans du papier journal
    • Mettre le bac à l’ombre
    • Mettre un grand sac de papier (vendus pour les feuilles mortes) dans le fond du bac
    • Laver le bac après la collecte avec du bicarbonate de soude, de l’eau et du vinaigre
    • Entreposer les restes de viande et poisson au congélateur en attendant la collecte
    • Recouvrir les matières de bicarbonate de soude ou de papier journal
    • Faire vider le bac même s’il n’est pas plein!

    Que vous soyez un, deux ou dix dans votre maison, vos matières organiques ne sont pas des déchets! Si vous ne les compostez pas à la maison, mettez-les au bac brun! 

    Vous êtes nouveau avec le bac brun? Allez faire un tour sur notre site pour tout savoir : co-eco.org/bac-brun/

    Chronique «Les temps changent… pas que le climat!» réalisée par Co-éco, en partenariat avec les MRC de Kamouraska, de Rivière-du-Loup et des Basques

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    17 juin 2024 | 10h54

    L’appartenance au-delà des frontières

    En cette période de la Fête nationale du Québec, nous sommes appelés à réfléchir sur ce qui nous unit en tant que communauté québécoise. C’est un moment pour célébrer nos traditions, et aussi pour reconnaître l’importance de l’inclusion de toutes les voix. Les traditions en évolution Dans notre société québécoise, les traditions jouent un rôle ...

    16 juin 2024 | 9h47

    Huit choix de snacks délicieux pour le bureau

    Dans l'effervescence quotidienne du bureau, s'accorder une pause gourmande est essentiel pour maintenir sa concentration et sa bonne humeur. Ces instants de détente, bien mérités, sont l'occasion idéale pour se régaler avec des snacks à la fois savoureux et réconfortants. Opter pour des collations saines et délicieuses peut transformer ces pauses ...

    12 juin 2024 | 8h00

    Et si on arrêtait de trier ! Qu’est-ce que ça ferait ?

    En 2024, impossible d’imaginer que nous pourrions revenir en arrière en jetant tout à la poubelle, sans faire aucun tri. Preuve en est, 57 % des matières résiduelles générées au Témiscouata ont pu être recyclées ou valorisées car les citoyens et entreprises les avaient bien triées. Et pourtant, selon une étude réalisée au lieu d’enfouissement, ...