X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Feuillicyclage

durée 7 octobre 2022 | 11h00
  • Quand la température entreprend sa descente et que la lumière dorée de l’automne nimbe nos beaux paysages, les feuilles de nos arbres commencent à chuter, recouvrant nos terrains. Vous empressez-vous de les racler pour les entasser dans des sacs pour la collecte? Les mettez-vous dans votre bac à ordures? On vous lance un défi : les laisser au sol.

    Pourquoi? Lorsqu’on met nos feuilles mortes aux poubelles :

    • elles contribuent à remplir les sites d’enfouissement, déjà sur le point de déborder partout au Québec – un enjeu de taille;

    • elles se décomposent dans un milieu « fermé » et sans oxygène, soit le lieu d’enfouissement (LET), ce qui leur fait produire du gaz à effet de serre;

    • elles se mélangent avec toutes sortes de polluants et de métaux lourds et deviennent du sol contaminé. Ces polluants coûtent des milliers de dollars chaque année en gestion et en traitement du lixiviat (communément appelé le « jus de poubelle »).

    Alors qu’en fait, les feuilles mortes constituent une vraie richesse pour les sols lorsqu’elles se décomposent naturellement!

    Entre autres parce que :

    • les feuilles viennent enrichir la couche de matière organique qui protège les racines et qui retient l’eau, diminuant la sensibilité du gazon à la sécheresse et les besoins en arrosage;

    • lors de leur décomposition, elles fournissent les minéraux nécessaires aux végétaux pour passer l’hiver et leur permettre de croître avec vigueur au printemps;

    • elles permettent de réaliser des économies collectives en diminuant les coûts reliés à l’enfouissement ou encore à la gestion des résidus verts.

    Pourquoi gaspiller cette richesse naturelle en la transformant en polluant coûteux à traiter? Feuillicyclons!

    ON FAIT ÇA COMMENT?

    • À l’automne, par temps sec, on n’a qu’à les tondre pour accélérer leur processus de décomposition. Une accumulation de feuilles à la base des arbres? On les répartit avec un râteau avant d’y passer la tondeuse.

    • On peut récolter des feuilles déchiquetées pour les étendre dans notre potager ou nos plates-bandes pour constituer un paillis.

    • Comme elles constituent de la matière brune, on peut aussi mettre nos feuilles mortes dans notre compost domestique, mais PAS dans notre bac brun.

    Le feuillicyclage, c’est la manière la plus simple et écologique de gérer les feuilles mortes à l’automne. Essayez-le!

    Chronique « Les temps changent… pas que le climat! » réalisée par Co-éco, en partenariat avec les MRC de Kamouraska, de Rivière-du-Loup et des Basques.

     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    22 novembre 2022 | 10h26

    Quel prix pour un forfait de crémation ou d’incinération?

    Les frais funéraires, c’est un aspect que beaucoup de personnes négligent dans leur préparation successorale. Pourtant, même la facture d’un service funèbre modeste a de quoi faire sourciller, et c’est pourquoi il peut s’avérer intéressant de rechercher des alternatives économiques. Et justement, la crémation se présente comme une telle option à la ...

    21 novembre 2022 | 10h36

    Comment trouver le meilleur déménageur à Rivière-du-Loup ?

    Déménager n’est pas l’activité favorite de beaucoup de gens. C’est un processus pourtant inévitable qui arrive quelques fois dans une vie. Pour un tel projet, il faut être bien accompagné, car un déménagement improvisé peut amener des bris accidentels, des oublis, des frais importants et même des blessures. Le recours à des professionnels est ...

    18 novembre 2022 | 10h41

    Quelles sont les agences immobilières les plus populaires au Québec ?

    Avec quelle agence avez-vous fait affaire lorsque vous avez acheté ou vendu votre dernière propriété ? Est-ce que vous vous en rappelez ? Au Québec, il y a de nombreuses agences immobilières en activité, mais certaines sont beaucoup plus connues que d’autres. Tout le monde connait bien entendu la bannière Remax, mais il y en a plusieurs autres ...