Publicité

27 juillet 2011 - 11:34

L'enfer à l'usine Calko

Toutes les réactions 54

Rivière-du-Loup – Vers 8 h 20 mercredi matin, un incendie majeur a complètement détruit l’ancienne usine Calko de Rivière-du-Loup. Une cinquantaine de pompiers ont affronté un brasier d’une rare intensité.
>>  Suivez François Drouin sur Twitter

Devant la fureur des flammes, ils ont adopté une approche défensive afin de protéger les résidences voisines. L’usine de près de 12 000 pieds carrés située au 5, rue Ste-Anne a été complètement rasée par un incendie qui pourrait bien être d'origine criminelle.


 

C’est la Sûreté du Québec qui a été chargée de l’enquête. « Il s’agit d’un incendie majeur, les dommages dépassent le million de dollars et nous croyons qu’il pourrait s’agir d’un acte criminel », a commenté le directeur du Service incendie de Rivière-du-Loup.

La fureur et l'intensité du brasier ont projeté des débris et des tisons enflammés à des centaines de mètres du site d'incendie. Le vent qui soufflait sur le brasier, heureusement en direction sud où se trouve le stationnement de l'usine, n'a pas facilité le travail des pompiers. L'épaisse colonne de fumée noire était visible à des kilomètres.
 

Photo : François Drouin

Le libraire Marcel Godbout dont la résidence se trouve à quelques mètres de l’usine raconte : « Je suis passé devant, il était peut-être 8 h 15. Je n'ai rien vu. À mon retour, quelques minutes plus tard, j'ai vu ça. J'ai juste eu le temps de rentrer fermer les fenêtres et ramasser quelques babioles. »

« Moi je dormais. Les pompiers m’ont réveillé. J’ai senti la fumée, puis en regardant, j’ai bien vu que tout brûlait », a raconté un résident d’un immeuble à logement situé tout juste devant l’usine en feu. Debout sur la rue, tenant un sac rempli en vitesse, il n’en croyait pas ses yeux. « C’est incroyable! », a-t-il lancé.
 



Photo : François Drouin« À notre arrivée, on constate que le feu a pris de l'ampleur à l'arrière. Connaissant bien le vieux bâtiment et vu sa complexité, nous ne pouvions y pénétrer. Les conditions sur place ne le permettaient pas. Nous avons choisi des mesures défensives pour rabattre les flammes et les confiner au bâtiment », raconte Éric Bérubé.

« Le brasier était assez exceptionnel » commente-t-il en regardant les ruines de l'usine principalement construite en bois. « Il s'agissait d'une structure enflammée à 100 %. Notre préoccupation était d'éviter une conflagration dans le secteur », mentionne le chef des opérations.


Photo : François Drouin


Il souligne que l'incendie est considéré comme suspect. Le bâtiment n'était plus alimenté en électricité et les nombreux produits chimiques avaient été retirés. Quant aux allégations de fumée toxique, il a voulu se faire rassurant.

« Des mesures préventives avaient été prises il y a près d'un an pour éliminer et enlever tous produits toxiques à l'intérieur. La fumée noire provenait notamment de papier goudron et d'autres combustibles. »




Photo : François Drouin
Malgré le caractère spectaculaire de l'incendie, les autorités ne déplorent aucun blessé. Près de 70 personnes ont été évacuées. Afin de s’assurer que personne ne se trouvait en difficulté, les policiers ont enfoncé la porte de quelques appartements situés à l’intersection de la rue St-Louis et Ste-Anne. Les résidents de Place Saint-Louisde-Gonzague ont été transférés au Centre Premier Tech.

Un seul autre bâtiment a subi des dommages, par radiation et rayonnement, dû à l'intense chaleur dégagée par le brasier.



Photo : François Drouin

Quant à la rapide propagation des flammes, Éric Bérubé a rappelé que le bâtiment est âgé, dont la structure a été réalisée, en majorité, de bois et à aire ouverte, la présence de bran de scie, tout étaient réunis pour une propagation rapide.

« Il s'agit aussi d'un bâtiment qui était placardé et barricadé pour empêcher les gens d'entrer. Ça a aussi représenté un obstacle pour nous, ça nous empêchait d'y entrer facilement », rappelle le directeur du service incendie.



Photo : François Drouin

En tout, une cinquantaine de pompiers ont combattu les flammes. Les casernes de Saint-Antonin et de Notre-Dame-du-Portage ont été appelées en renfort. Il faut comprendre qu’avec les vacances de la construction, plusieurs pompiers se trouvent actuellement à l’extérieur.

Rappelons qu’en février dernier la Ville de Rivière-du-Loup a acquis l’ancienne usine Calko dans le cadre d’un projet de réaménagement de l’ordre de 12 M$. Le projet prévoit un plan d’aménagement d’ensemble pour occuper le site d’une superficie de 300 000 pieds carrés. Le site dans son ensemble doit accueillir six immeubles de 20 logements dont une proportion d’environ 15 % sera destinée à une clientèle à faible revenu.




Photo : François Drouin


Photo : François Drouin


Photo : François Drouin


Photo : François Drouin


Photo : François Drouin


Photo : François Drouin

Photo : François Drouin



Photo : François Drouin



Photo : François Drouin



Photo : Martin Bélanger



Photo : Martin Bélanger



Photo d'époque de l'usine Calko.
Source : Réseau d'information sur les municipalités

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

54 réactionsCommentaire(s)
  • Allo! Je découvre ce site et franchement je suis impressionné. Je suis nouveau en région et un site comme celui-là, je n'en ai jamais vu hors grand centre. Vos reportages, les photos d'accidents et d'incendies, très très pro. Vous n'avez rien à enlever aux nationaux. En plus les autres sections comme lespac c'est extra! Félicitations.

    Richard Breton - 2011-08-08 18:02
  • Des images dignent du film Pompiers en Alerte!!

    J-F D'Anjou - 2011-08-03 20:31
  • @ La fouine, tu écoute trop de film... Bravo au pompier et autres intervenants pour leur bon boulot. Cependant, il ne faut pas oublier que si ce batiment était devenu si dangereux plusieurs années avant le feu, c'est grace au manque d'investissement sur la sécurité, l'entretien et l'amélioration des lieux des anciens propriétaires. Pourquoi tout le monde savait que tout était fini dans cette usine sans rien faire. Il ne faut pas oublier qu'il faut demander un permis pour couper un arbre ou cogner un clou depuis longtemps !?!

    un autre... - 2011-08-01 21:24
  • Sa sentais tellement fort sur la rue des Jonquilles que sa m'as réveillé...

    Citoyenne - 2011-08-01 07:54
  • J'ai travaillé là pendant 2 ans. J'y ai rencontré ma blonde qui est la mère de mes 2 enfants. Que de bons souvenirs! à côté de la porte d'entée des travailleurs sur l'heure du midi!!!!

    stéphane - 2011-07-29 13:28
  • Ce sont les dirigants de la Ville qui doivent être content. Ils ne seront pas obligée d'inclure une partie de ce bâtiment dans les nouveaux immeubles. J'en connais qui doivent ricaner dans leur barbe(au figuré)sauf peut-être un illuminé qui voyait le patrimoine partir en fumée.

    lepro - 2011-07-28 20:56
  • Complètement malade les photos! Ça c'est ce qu'on appelle être dans le feu de l'action. Pour l'usine, dans mon livre à moi, bon débarras. Une horreur où des rats en tout genre (y incluant des spécimens à deux pattes) y avaient élus domicile. M. Drouin, vous devriez participer au concours Antoine Desilets de la FPJQ.

    Ben - 2011-07-28 19:41
  • une chance que ce n'est pas arriver du temps ou nous etions au-dessus de 250 employers.Avec plusieurs debut d'incendies qui se declarés durant toutes les années que j,ai travaillé,je dois dire bravo service d'incendie,d'avoir sus preservés nos emplois.merci

    c.b. - 2011-07-28 15:50
  • Encore une fois, Info-Dimanche est le meilleur informateur de la ville. Félicitations! Et pour ce qui est de la vieille usine, le malheur des uns fait le bonheur des autres...

    Citoyen - 2011-07-28 13:15
  • Superbe incendies ,infestées de rats dire quils voulaient garder la partie avant pour faire des condos...

    robert poirier - 2011-07-28 09:56
  • Si les lieux étaient assurés, au profit de qui était l'assurance? Quelqu'un sait? Et pour quelle valeur?

    Un curieux - 2011-07-28 08:39
  • Il s'agit de la date et de l'heure diffusion.

    infodimanche.com - 2011-07-28 08:34
  • tres bon reportage

    charles - 2011-07-28 06:51
  • Juste comme cela, il y aurait pas une heure dans la date, au début de l'article ??? C'est dommage pour les travailleurs de l'usine, les résidents de R-d-L... Un grosse pensée pour vous !

    Marie Anctil - 2011-07-28 01:34
  • Tres belle photos tres beau travail qui merite d etre souligne je ne sais s il existe un genre de concourt comme les felix mais ces photos meriterais la premiere place !! Incendie suspect?? ou municipal belle economie de temps et d argent Les normes de recuperation de matiere recyclable pour la demolition d une batisse comme celle la doit etre tres dispendieux elle economie pour les contribuable

    Louis - 2011-07-27 23:43
  • un bien triste événement heureusement pas de perte humaine.dommage pour ce monument historique mais bon la ville avait déjà tournée la page.d un cote moin couteux a demolir et des assurance ?peut être la facture des nouvelle infratructure ne sera pas refilee au contribuable....

    patrick - 2011-07-27 23:06
  • ses trises mes les pompiers on fais du bon travai

    guybert - 2011-07-27 20:59
  • Je travaille au centre ville en face de Calko et au plus fort du feu on pouvait voir tomber des tisons presque aussi gros qu'une balle de golf dans les stationnements et sur certains toits,tisons poussés par le vent. Du travail de professionnels. J'ai eu l'occasion l'hiver dernier de suivre quelques entraînements de nos pompiers aux chutes de Riv-du-Loup et je peux vous affirmer pour l'avoir vu que rien n'est laissé au hasard lors de leurs entraînements. On recommence,recommence et recommence encore jusqu'à obtenir une parfaite maîtrise de l'équipement à utiliser.Ils sont d'une rigueur sans faille. On peut dormir tranquille. Chapeau messieurs. François Drouin, photographe de l'impossible. Des images exceptionnelles. Il devait faire chaud. Très beau reportage. J'aurais bien aimé être à votre place pour prendre quelques photos moi aussi.

    Jean Soucy - 2011-07-27 20:46
  • @Sylvie : Vos sources ont raison! ;-) Merci de la précision et de votre participation.

    François Drouin - 2011-07-27 20:30
  • Selon mes sources...

    Sylvie - 2011-07-27 20:18
  • Je pense qu'elle voulait parler du 95 Amyot,l'ancienne école St-Louis de Gonzague, un HLM pour personnes agées.

    Sylvie - 2011-07-27 20:15
  • que de souvenir maintenant partie en pourssière...mon papa y a travaillé durant 25 ans...mes tantes y ont travallé aussi et plusieurs de mes oncles pour moi c'est une histoire familiale...mon père a travaillé jusqua la fermeture meme mon mari a travaillé la et des amis...ouffssss jme rapellerai toujours quand j'allais rejoindre mon père la-bas...félicitation a tout les pompiers belle jobe et francois tes photos son super continue se beau travaille...

    Julie Courcy - 2011-07-27 20:09
  • Une image vaut milles mots.........Félicitation Francois un reportage haut en couleurs et en action......comme on dirait......good job

    Doris - 2011-07-27 20:05
  • @Sylvie : Je viens de réécouter l'enregistrement de l'entrevue avec Monique Bouchard directrice des communications à la Ville. Je cite : « Une procédure d'évacuation a été engagée (...) En ce qui concerne Le Saint-Louis, la résidence de personnes âgées, ils ont été pris en charge et transportés en autobus au Centre Premier Tech. » Voilà.

    François Drouin - 2011-07-27 19:33
  • Comment ça la résidence Le St-Louis évacuée? Pas sur de ça moi...

    Sylvie - 2011-07-27 18:52
  • J'ai passé mon Cégep dans une maison de chambre pas loin de là. Calko pour nous autres, c'était intrigant, presque morbide. On se demandait c'était comment travailler dans cette vieille bâtisse comme on en voit encore dans certains secteurs de Montréal et de Québec. Incroyable le brasier. Bravo aux pompier mais aussi au photographe, vous n'avez pas froid aux yeux m. Drouin! wow. Stéphane qui vous dit bonjour de New-York (vive les vacances!)

    Stéphane - 2011-07-27 17:38
  • Bravo!!! aux pompiers , aux policiers de votre travail. J'habite à une rue de là, j,entendais les syrènes, quand je suis sorti voir dehors j'ai vu l'épaisse fumée qui passait dans la rue St-louis, vis-à-vis le magasin Poitra design, tout était là, le vent, la fumée, et à voir les tisons qui tombaient dans les rues adjaçantes cela prouve l'intensité du feu, alors chapeau d,avoir maitrisé ce feu, et la bâtisse et bienmalgré les souvenirs que plusieurs se relatent et bien au moins personne n,a perdu la vie. bravo!! pour votre vigilence pompier et policier.

    Op - 2011-07-27 17:28
  • Bon travail, François. C'est quand même un pan de mur de l'histoire de Rivière-du-Loup qui s'envole en fumée. Dommage. En souhaitant que ça ne compromette pas les projets d'avenir sur ce site. Et coup de chapeau aux pompiers. Rien de facile dans les circonstances. A+

    R-J C - 2011-07-27 16:47
  • Moi, je ne critique personne, je salue la bravoure des pompiers qui risquent leur vie pour des bâtiments désertés. Alors, bye la frustration et allo la bravoure et les photos qui nous démontrent toute l'action.

    Gyna - 2011-07-27 16:47
  • En réponse à Micheline R : Pas besoin de crier! On va comprendre pareil!

    josee - 2011-07-27 16:25
  • @La Fouine: Y'ont beau acheter et commandité 50 camions incendies à Rivière-du-Loup, les gros feu c'a y passe toujours... Pensez aux derniers incendies, toutes des pertes totales avec mille excuses du chef... Mais pour les alarmes de détecteurs de fumée, y'ont des chances de sauver minou!!! Une bâtisse, pas d'alarme, le feu est déjà très répendu avant même que les sauveur, pardon les sapeurs soient assis dans leur camion!!! ;)

    JoJo - 2011-07-27 15:53
  • @Citoyen: A t'entendre parler des autres bâtiments qui n'ont pas brûlé sa porte a confusion sur le comment et qui aurait pu mettre le feu.. qui sais c'est p-être toi un parmi les spectateur..!! Pourquoi vouloir tant voir les autres bâtiments brûle? cette usine recueille des souvenir de plusieurs résidents de Rivière-du-Loup...

    A - 2011-07-27 15:32
  • Photos extraordinaires! On croirait être sur place! Merci François de partager votre talent avec nous!

    jacinthe - 2011-07-27 15:20
  • EN RÉPONSE À CITOYEN,DE PAR VOTRE COMMENTAIRE,ON SE POSE DE SÉRIEUSES QUESTIONS TANT QU'À L'ORIGINE DE CE FEU.

    Micheline R. - 2011-07-27 15:19
  • Beaucoup trop violent pour être l'oeuvre d'un squatter! sinon télécommandéé Des accélérants partout et propagation presque instantanée en atmhosphère humide.

    La fouine - 2011-07-27 15:05
  • les police etais souvent appelé pour des introductions dans cette batisse.Ce feu est peut etre l'oeuvre d'un squateur qui avais froid.

    raoule - 2011-07-27 14:58
  • Mon grand-père et ma grand mère y ont vécu pendant 40 ans à élever leur petite famille et de voir cela me dit pour mes oncles et mes tantes cela met une fin tragique a tout leur souvenir d'enfance et tout les bons moments qu'ils ont pu y vivre C'est triste pour tout les gens qui associaient cette bâtisse a des souvenirs ...

    Dominic - 2011-07-27 13:55
  • Ils disent sur radio-canada que les Policiers pensent que se serait l'oeuvre d'un acte Criminel.. êtes vous en mesure de nous le confirmer??

    A - 2011-07-27 13:45
  • Belles photos... dommage que les autres blocs à côté aient pas brûlé aussi... ça aurait fait un beau ménage...

    citoyen - 2011-07-27 13:41
  • @DI, Il y aura un vidéo, encore un petit peu de temps. ;-)

    François Drouin - 2011-07-27 13:27
  • Superbes photos. Puisque qu'on était là dans le feu de l'action il manque peut-être un petit vidéo ???

    DI - 2011-07-27 13:18
  • Du Breton à NDDL; Industries Plastiques à St-Antonin; Calko aujourd'hui; etc; etc; Que de soupçons sur ces incendies qui aident certains à régler leurs problèmes en mettant en danger la vie des gens! Et les assurances des voisins de ces entreprises? Vont-elles augmenter? Aucune raison d'y avoir le feu dans une usine fermée et cadenassée...à moins que.... Triste car il va falloir s'équiper de nouveaux camions à incendies et de nouveaux garages pour les abriter...aux frais des contribuables et pour le profit des vendeurs et contracteurs. Enfin! Attendons l'enquête....si enquête il y a.

    La fouine - 2011-07-27 13:18
  • Il ne pourront pas dire que c'est du a un bris Électrique.. très suspect cette incendie..j'imagine qu'ils vont ouvrir une enquête.. Peut-être encore une fois des citoyens qui y pratiquait des activités illicites comme ont a vu auparavant à l'intérieur de cette bâtisse...où ils ont oublié d'éteindre leurs chandelles..

    Citoyenne 2 - 2011-07-27 13:12
  • C'est surtout louche a cette heure du matin, Qui sais peut etre il a été allumer plutôt :O En tous cas l'enquête va le démontrer .. Bravo pour les photo et surtout a toute l'équipe de pompier sur place ;)

    Super moi - 2011-07-27 13:07
  • Beau travail M. Drouin, les photos traduisent bien l'ampleur de ce feu...

    Mili - 2011-07-27 13:03
  • Une usine fermée depuis plus d'un an et sans électricité qui prend en feu c'est louche ...

    DI - 2011-07-27 12:54
  • j y ai travailler un dizaine de semaine déjà. c'était une entreprise qui avait beaucoup de parenté(des frères,des soeurs,beaux-frères et belles-soeurs et même enfants de ceux-ci qui y ont travailler des années)c'est dommage qu'il y est eu un feu mais en même temps ça fera de la place pour autre chose....de quoi de neuf sur toute la ligne.

    moi - 2011-07-27 12:51
  • Triste événement mais quelles photos! Félicitations monsieur Drouin! Tout le centre-ville a du avoir très très chaud... et les évacués ont certainement eu très peur!

    Belette - 2011-07-27 12:40
  • Hi làlà!!! Très belles photos encore une fois pour François Drouin! Ça devait être chaud chaud chaud! Triste fin pour ce bâtiment et suspecte fin aussi...

    Julie - 2011-07-27 12:23
  • Mon père à travaillé à l'usine pendant 38 ans, jusqu'à sa fermeture. C'est beaucoup de souvenirs qui part en fumée. Les paroles de mon père : «Ça aurait été moins difficile de voir la pelle détruire l'usine où j'ai passé la majeure partie de ma vie». Il y a eux déjà plusieurs feux dans le passé, cette fois il a bien eu raison de la bâtisse.

    Mélanie Émond - 2011-07-27 12:18
  • Super belle photo, on se croirait dans un film

    Marius - 2011-07-27 12:11
  • Wow!! Quelles photos! Triste événement, mais heureusement, aucun blessé... fiou, une chance qu'il ne vente pas!!!

    arroseuse - 2011-07-27 12:06
  • OUHhh ça c'est des flammes.. la dernière image Wow..!! Mais ils ne voulaient pas détruire le bâtiment?? c'est suspect... moins coûteux de la faire flambée.. que d'engagé pour la démolir.. avec un sol contaminé en plus..!!

    citoyenne - 2011-07-27 11:46
  • Wow. Belles photos, pour un triste évènement. On recevait des cendres et même quelques tisons sur la rue St-André...

    Passepoil - 2011-07-27 11:43