Publicité

5 avril 2022 - 15:15 | Mis à jour : 16:40

Un garage détruit par les flammes à Rivière-du-Loup 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Un garage résidentiel situé à l’arrière d’une maison du chemin des Raymond de Rivière-du-Loup a été la proie des flammes en après-midi ce mardi 5 avril. Le bâtiment est une perte totale. 

À leur arrivée sur les lieux, peu après 14 h, les pompiers du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup ont réalisé que le garage était complètement embrasé. Les flammes s’élevaient sur une vingtaine de pieds et la colonne de fumée noire était visible à plusieurs kilomètres à la ronde. 

«Tout s’est déroulé très rapidement. Quelques minutes seulement après avoir reçu l’appel, le temps de faire le trajet, on a constaté que les dommages étaient très importants», a convenu le directeur du SSIRDL, Éric Bérubé, soulignant que ses hommes ont maitrisé le brasier en peu de temps une fois sur place. 

L’origine de l’incendie n’a pas été confirmée avec certitude. Au moment d'écrire ces lignes, les pompiers optaient cependant pour l’hypothèse d’une explosion de poussière. Celle-ci survient lorsque de nombreuses particules combustibles se retrouvent dans l’air et rencontrent une source de combustion comme une étincelle. 

«C’est l’option privilégiée actuellement, puisque le propriétaire utilisait un aspirateur industriel au moment où l’incendie s’est déclaré […] Cela concorde aussi avec les appels que nous avons reçus des voisins qui ont entendu une explosion», a expliqué M. Bérubé. 

Le directeur incendie a ajouté qu’aucun véhicule ou produits combustibles n’a contribué à accélérer l’incendie. «On n’a rien trouvé. Il n’y avait pas non plus de travaux de soudure ou autre chose qui aurait pu expliquer un incendie de cette force-là, a-t-il dit. Nous allons pousser notre enquête pendant la recherche et cause.»  

Selon nos informations, deux personnes se trouvaient à l’intérieur du garage. L’une d’entre elles a été prise en charge par les paramédics et transportée vers le centre hospitalier. Elle aurait été incommodée par la fumée, en plus de subir des brûlures partielles au visage en tentant d’éteindre les flammes. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article