Publicité

6 avril 2022 - 06:30

Un résident de L’Isle-Verte accusé de production de pornographie juvénile

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Quatre accusations en lien avec de la pornographie juvénile, dont un chef de production, ont été déposées contre le résident de L’Isle-Verte Jean-François Racine, âgé de 63 ans. La prochaine comparution de l’accusé est prévue le 30 mai prochain au palais de justice de Rivière-du-Loup.

Il est accusé d’avoir produit de la pornographie juvénile entre le 29 juillet 2020 et le 19 mars 2021 à Rivière-du-Loup et à L’Isle-Verte. Entre le 26 décembre 2017 et le 15 décembre 2020, il aurait également accédé à de la pornographie juvénile.

De plus, entre janvier 2004 et mars 2021, soit une période de plus de 16 ans, à Percé, Rivière-du-Loup, L’Isle-Verte et Cacouna, Jean-François Racine aurait eu de la pornographie juvénile en sa possession. À la suite de son arrestation, l’accusé a été remis en liberté sous caution en octobre 2021. En attendant la tenue de son procès, il lui est interdit de contacter une liste de neuf personnes ou d’être en présence de personnes mineures. Il doit aussi s’abstenir de posséder des armes ou un téléphone cellulaire.

Ses conditions de remise en liberté lui interdisent de se trouver dans des zones publiques où pourraient se trouver des personnes de moins de 16 ans, donc des terrains d’école, garderies, terrains de jeux ou centres communautaires. Il doit aussi s’abstenir d’occuper un emploi ou un travail bénévole qui le mettrait en relation d’autorité sur une personne de moins de 16 ans. L’accusé ne doit pas posséder d’appareils de télécommunications (cellulaire, ordinateur, tablette, etc.) et éviter d’utiliser Internet ou tout autre réseau numérique. À noter que l’accusé bénéficie de la présomption d’innocence qui s’applique dans le système de justice canadien. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article