Publicité

14 mars 2021 - 13:43 | Mis à jour : 21:50

Incendie sur la rue Laval à Rivière-du-Loup

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 2
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Les pompiers du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup (SSIRDL) ont combattu un violent incendie qui a fait rage dans une maison située sur la rue Laval, ce dimanche 14 mars en après-midi. La maison est une perte totale, mais heureusement, personne n’a été blessé. 

L’incendie se serait déclaré peu après 13 heures et il s’est rapidement propagé à la résidence familiale. Selon des témoins, une véritable boule de feu s’est formée en quelques minutes au rez-de-chaussée. Un épais panache de fumée noire était aussi visible de très loin. 

Ne sachant pas si les propriétaires se trouvaient toujours à l’intérieur du bâtiment, un homme rencontré sur place s’est précipité à l’arrière avant l’arrivée des pompiers afin de leur porter secours. Il souligne avoir été incapable d’entrer en raison de la force des flammes et de la densité de la fumée. Heureusement, les occupants étaient absents. 

«À mon arrivée, dans les deux ou trois premières minutes après l'appel, les flammes sortaient par les châssis en avant. On avait également un enjeu de bonbonne de propane. Même en arrière c’était embrasé», a raconté le directeur incendie, Éric Bérubé. 

Les sapeurs ont attaqué les flammes au rez-de-chaussée et ils ont réussi à prendre le contrôle de ce secteur. Selon M. Bérubé, le brasier a causé plus d’ennuis à l’étage et dans le comble où l’accès était difficile. Durant l’intervention, la grande échelle a été déployée afin d’aider l’intervention en hauteur. 

«C’était problématique au niveau de la toiture, a mentionné le chef pompier. C’est une toiture en tôle, alors la chaleur reste en dessous. Il fallait l’enlever pour avoir accès à l’incendie, cela nous a donné du fil à retordre.»

«On avait aussi de la difficulté à entrer de façon sécuritaire dans la maison, puisque le deuxième étage, détruit, s’est complètement écroulé», a-t-il ajouté. 

Le bran de scie utilisé comme isolant dans la maison, combiné aux fortes rafales de vent, a également contribué à nourrir le feu, selon Éric Bérubé. La présence des fils électriques à proximité du toit n'a pas non plus faciliter l'intervention. 

Par mesure préventive, Hydro-Québec a rapidement procédé à un délestage dans le secteur et des clients ont été privés de service. 

La cause de l’incendie est inconnue pour le moment. 

UN APPEL 911 

Notons que l’appel aux services d’urgence a été réalisé par deux adolescents de 11 ans qui prenaient une marche ensemble dans le secteur. Mathis Caron et Loïc St-Jean-Tardif n’ont pas hésité à appeler les secours lorsqu’ils ont pris conscience de l’ampleur de la situation. 

«Nous avons entendu un bruit et c’est là que nous avons réalisé ce qui se passait. Il y avait beaucoup de fumée et des flammes aussi», a raconté Mathis. 

«On a rapidement appelé les secours et nous avons attendu les policiers. Ils nous ont posé des questions et nous avons raconté ce que nous avons vu. C’était impressionnant», a ajouté Loïc. 

Les agents n’ont pas manqué de féliciter les deux garçons pour leur proactivité. De son côté, la maman de Mathis s’est réjouie de lui fournir un téléphone pour les situations d’urgence.  

Collaboration : François Drouin

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Nos pompiers ne sont pas bien formés puisqu'ils ont toujours une raison pour dire la difficultés qu'ils éprouvent a éteindre un feu avec comme isolant du BRIN de SCIE. Je me demande combien y a t il de maison isolées avec un tel matériaux.. Le nombres doit être de plusieurs milliers dans la région..Nous allons devoir leur payer encore plus de formation....qu'elle excuse ridicule.

    Lise Lavoie - 2021-03-16 15:29
  • Bravo aux deux jeunes hommes qui ont alerté la brigade incendie.

    Vous êtes les héros du 14 mars 2021.

    Doris Dumont - 2021-03-14 20:59