Publicité

8 mars 2021 - 08:46 | Mis à jour : 09:31

Incendie à Saint-Jean-de-la-Lande

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Le vendredi 5 mars vers 19 h 40, un incendie s'est déclaré dans un garage récemment acquis par la municipalité de Saint-Jean-de-la-Lande. Le bâtiment situé sur le chemin Bellerive, voisin du pont couvert, abritait de l'équipement des travaux publics de la municipalité.

Une trentaine de pompiers des services incendie de Dégelis, de Packington et de Saint-Marc-du-Lac-Long sont intervenus rapidement afin de sauver une partie du bâtiment et des équipements entreposés. Soulignons que c'est Dégelis qui assure le service incendie dans la localité.

Selon toute vraisemblance, le feu est d'origine électrique. «À mon arrivée, il y avait de la fumée blanche partout, mais à l'endroit où était situé le mat électrique, il y avait des flammes», a raconté Claude Gravel, directeur de la caserne 37 de Dégelis et chef des opérations.

Ce dernier a demandé à Hydro-Québec un délestage afin de permettre à ses hommes d'intervenir en toute sécurité. «L'électricité et l'eau, ça ne fait pas bon ménage, lance-t-il en riant. Hydro-Québec a coupé grand puisque qu’il y a eu coupure même à Témiscouata-sur-le-Lac, mais ils ont ensuite rétabli le service sauf pour notre secteur direct», ajoute M. Gravel.

Afin d'éviter la propagation rapide des flammes, une rétrocaveuse a été utilisée afin de littéralement arracher la façade où était situé le brasier.

Le chef des opérations s'est dit satisfait de l'intervention. «De ce qui est entreposé, beaucoup de matériel pourra être récupéré. Évidemment le garage a été endommagé, mais il tient debout.» Aucun pompier n'a été blessé.

COUVERTURE DE TERRITOIRE

C'est le Service de sécurité incendie de Témiscouata-sur-le-Lac qui assurait la couverture du territoire de Dégelis pendant l'intervention. Ce sont ces pompiers qui sont justement intervenus pour un feu de cheminée dans une résidence de l'Avenue Principale à Dégelis vers 21 h.

«Il n'est pas question de laisser la municipalité sans couverture et Témiscouata-sur-le-Lac a très bien répondu», ajoute Claude Gravel. Rappelons aussi que Dégelis et Edmundston ont signé une entente interprovinciale entre leurs deux services incendie en 2018. Un accord qui vient baliser et encadrer les échanges d'expertises et de matériel.

«Ça évite le dédoublement de spécialité. Nous économisons sur la formation et l'achat d'équipement. Nous leur apportons notre expertise en forêt, nous disposons de nombreux véhicules pour le transport d'eau. De leur côté, le camion-échelle est un atout important», nous expliquait à l'époque Claude Gravel.

Cette même année, en juillet, le camion-échelle avait été utilisé lors d'un incendie survenu à l'usine du Groupe Lebel de Dégelis. Comme le rappelle le directeur de la caserne 37, le territoire n'est jamais laissé sans couverture lorsque son service incendie est appelé à intervenir dans les municipalités voisines comme Packington ou Saint-Jean-de-la-Lande.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article