Publicité

16 septembre 2020 - 08:42 | Mis à jour : 17 septembre 2020 - 11:51

Un véhicule percute une maison à Saint-Arsène

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Une conductrice a perdu le contrôle de son véhicule à la sortie d'une courbe sur la route Principale à Saint-Arsène ce matin vers 7 h 20. La voiture a causé de lourds dommages à une galerie, qui s'est effondrée sous la force de l'impact. 

La jeune femme âgée dans la vingtaine a été transportée vers le centre hospitalier par les paramédics. Selon la Sûreté du Québec, elle n'aurait pas été grièvement blessée. Selon les informations récoltées sur place, le véhicule qui circulait vers l'est aurait fait des tête-à-queue consécutifs, heurté une souche, avant de terminer sa course contre la galerie, sur le côté.

L’accident est survenu quelques mètres après la sortie d’une courbe. La Sûreté du Québec n’exclut pas que la fatigue, voire même la somnolence, soit en cause.

Heureusement, la locataire de la résidence, qui était réveillée au moment de la collision, n'a pas été blessée.

Selon Yvan Rossignol, directeur incendie de la MRC de Rivière-du-Loup, les dommages à la bâtisse sont principalement concentrés à sa façade. «En frappant la galerie et en fauchant les colonnes, c'est le toit qui s'est affaissé. L'intérieur de la maison n'a pas vraiment de dommage», a expliqué l'officier.

Les pompiers du Service incendie de Saint-Arsène ont sécurisé le périmètre ainsi que le véhicule.

Pour le remorqueur Alain Boulianne, propriétaire de Remorquage 2000, il était hors de question de déplacer le véhicule sans d'abord en vider le réservoir d'essence. «Le réservoir est déjà percé, on ne va pas en plus répandre de l'essence sur la platebande, ils ont déjà assez de dégâts comme ça», a-t-il mentionné.

Le remorqueur, aidé de son employé Yannick Guérette, a donc percé une ouverture dans le réservoir avant d'utiliser une pompe pour en vider le contenu dans un bidon. Les deux hommes ont ensuite remis le véhicule sur ses roues avant de procéder à son remorquage.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article