Publicité

5 juin 2017 - 22:11 | Mis à jour : 6 juin 2017 - 14:43

Possible meurtre à La Pocatière

Toutes les réactions 1

[MISE À JOUR] La Sûreté du Québec mène actuellement une enquête sur ce qui pourrait s’avérer être le deuxième meurtre en un mois à La Pocatière. Lundi vers 16 h 45, une femme de 75 ans, Colette Émond a été retrouvée sans vie dans un logement de la 5e avenue Mailloux à La Pocatière. Le décès de la victime ferait suite à une agression.

Selon nos informations, un homme de 54 ans a été arrêté plus tard dans un logement de la 8e avenue et est, au moment d’écrire ces lignes, toujours détenu. Il devrait comparaitre mardi après-midi au palais de justice, mais les chefs d’accusation n’ont pas encore été dévoilés.

«La nature des liens entre la dame et l’homme n’ont pas encore été établis. Toutefois, l’arme du crime serait un objet contondant», a précisé le sergent Claude Denis de la Sûreté du Québec.

L'enquête, qui n’est pas complétée, est menée par le Service des enquêtes sur les crimes contre la personne (SECP) de la SQ.

Il s’agit du deuxième décès suspect à survenir à La Pocatière en un mois. Le 5 mai dernier, il y a donc un mois jour pour jour, Sophie Beaulieu, une femme de 48 ans était mortellement agressée à l’aide d’une arme blanche. Le suspect, Éric Sweeney, fait face à une accusation de meurtre au 2e degré.

Évidemment, les deux crimes ne sont pas reliés.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Je trouve que ça n'a plus sens, on est même plus en sécurité, partout. C'est ma place native, il est rendu qu'il y a des tueurs, ça n'a pas bon d'sens, je suis estomaqué de tout ça. Bravo pour les fameuses Loi d'aujourd'hui. Il va y en avoir de plus en plus, car, les personnes malades ne sont plus protéger pour eux autres et pour autrui. J'ai mon fils qui est malade depuis déjà 3 ans bientôt, on le rentre à l'hôpital, pis il ressort au bout de 72 hrs. Voyons donc, une personne malade de santé mentale, ne guéri pas dans 48 hrs, je suis désolé. En étant mère de famille, je suis bien placé pour pour écrire présentement ses mots. Avec mon fils ont vit de l'inquiétude à chaque jour de notre vie, c'est t'y normal, NON. Voilà, une mère inquiète de son fils malade. Diagnostic de mon fils, TPL, Drogues, Boissons, Peanut, c'est t'y assez, je suis en colère qu'ils attendent qu'il arrive un DRAME. . . . . . . . . .

    Hélène - 2017-06-06 06:48