Publicité

9 novembre 2021 - 11:01 | Mis à jour : 11:11

Les nouveaux élues municipaux pourront compter sur l’économie sociale

Économie sociale Bas-Saint-Laurent félicite les nouveaux élues municipaux de sa région et rappelle les maillages importants entre les entreprises d’économie sociale et le monde municipal pour le développement économique et social des communautés.

«L’importance de l’économie sociale dans la vitalité des municipalités et des MRC n’est plus à démontrer. Pour notre seule région, le nombre d’entreprises collectives se chiffre à plus de 330. Ces entreprises, coopératives et organismes à but non lucratif à volet marchand, emploient 5 600 personnes et génèrent des revenus annuels de plus de 700 millions $», souligne Julie Quimper, présidente d’Économie sociale Bas-Saint-Laurent. 

«C’est dire combien l’économie sociale est un levier économique et social dynamique et vital. Parce qu’elles visent à répondre à des besoins qui émanent des territoires et qu’elles sont redevables vis-à-vis de leur communauté locale, les entreprises collectives sont en phase avec les municipalités. Ensemble, nous pouvons offrir une autre façon de développer, de consommer et de bâtir, et ce en faveur d’une société plus juste, plus verte et plus locale», ajoute-t-elle. 

La campagne électorale aura été l’occasion d’entendre les candidates et les candidats sur une foule de sujets qui touchent l’économie sociale et plusieurs engagements ont fait écho aux demandes du milieu. L’heure est maintenant à l’action et Économie sociale Bas-Saint-Laurent invite les administrations municipales à mettre en œuvre les meilleures pratiques pour pousser encore plus loin la collaboration entre elles et les entreprises collectives.

«Les nouveaux élu.es municipaux peuvent compter sur nous pour mettre à profit les entreprises d’économie sociale dans la construction de milieux de vie inclusif et résilient où il fait bon vivre», conclut madame Quimper.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article