Publicité

14 octobre 2021 - 06:56

« À Dégelis, on veut du changement » - Gustave Pelletier

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Gustave Pelletier a présenté les grandes lignes de son programme électoral le 13 octobre dernier, lui qui est candidat au poste de maire de la Ville de Dégelis. Il reçoit l’appui de Bernard Caron, élu par acclamation et de quatre autres candidats à un poste de conseiller municipal: Caroline Michaud, Lucienne Lagacé, Benoît Dumont et Eliott Levasseur.

Gustave Pelletier a précisé qu’il ne s’agissait pas d’une équipe officielle, que les candidats qui l’appuyaient étaient indépendants et libres de décision. «À Dégelis, on veut du changement», a lancé M. Pelletier qui fait la lutte pour le poste de maire avec Richard Bard, Roger Grondin et Normand Morin, maire sortant de charge.

M. Pelletier se dit en bons termes avec l’autre conseiller élu sans opposition, Olivier Lemay, mais celui-ci a préféré garder ses distances puisque son père, Richard Lemay, est également candidat à un poste de conseiller. «C’est moi qui est allé le chercher», a-t-il précisé au sujet de cette relève.

Gustave Pelletier a rappelé qu’il était revenu à Dégelis il y a 6 ans après une carrière de 35 ans dans le monde financier. Conseiller municipal depuis un an et demi afin de combler un poste laissé vacant, il a donc fait le choix de poser sa candidature à la mairie. M. Pelletier veut amener davantage de transparence au niveau du conseil municipal. «Le patron de la municipalité, c’est le conseil», a-t-il lancé.

DE GRANDS DÉFIS MUNICIPAUX

Le candidat à la mairie a présenté les grandes lignes de son programme électoral. La mise en œuvre du projet de rénovation du centre communautaire est une priorité pour lui et les candidats qui l’appuient. Sur le plan routier, il entend compléter la construction de la rue Sauvagine, du rang Gravel et l’asphaltage de rues. Pour protéger le lac Témiscouata contre les espèces envahissantes, il entend mettre en place une station de nettoyage pour bateau (marina et plage).

Créer un mini-centre de plein air, diffuser les réunions du conseil municipal en direct et en différé sur Internet et MATV, rechercher des entreprises, rencontrer les entrepreneurs locaux, développer un parc au centre-ville près de la rivière, promouvoir les attraits touristiques, analyser le dossier de la rénovation de la caserne de pompiers, travailler à la création d’une maison des ainés pour personnes non autonomes ou en fin de vie et mettre en œuvre le plan d’intervention déjà établi pour les égouts de l’avenue Principale, des éléments qui font partie des projets avancés par le candidat.

Pour Gustave Pelletier et les membres de cette équipe (non officielle), il est important de maintenir un taux de taxation le plus bas possible afin de respecter la capacité financière des contribuables, mais le conseil municipal doit également exploiter au maximum les opportunités de subventions gouvernementales afin de concrétiser des projets. «On est pas là pour endetter la Ville», a précisé M. Pelletier qui considère que les trois autres candidats au poste de maire sont de bonnes personnes. Les citoyens de Dégelis devront cependant faire un choix le 7 novembre prochain et selon Gustave Pelletier, elles veulent du changement.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article