Publicité

10 juillet 2021 - 06:00 | Mis à jour : 29 septembre 2021 - 11:39

Traversier Rivière-du-Loup Saint-Siméon

Carl Thériault se réjouit de la position de Mario Bastille

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Le candidat au poste de conseiller municipal du district de la Pointe, Carl Thériault, se réjouit de l’intention de Mario Bastille, candidat au poste de maire de la ville de Rivière-du-Loup, de cibler le développement du secteur de la Pointe comme l’un de ses dossiers les plus importants dont celui de la traverse Rivière-du-Loup-Saint-Siméon.

Par voie de communiqué, M. Thériault considère que la position de Mario Bastille «est sans ambigüité» au sujet du transfert éventuel du quai de desserte de la traverse Rivière-du-Loup Saint-Siméon au port de Gros-Cacouna. Rappelons que ce dernier a confirmé son opposition au transfert lors d’un entretien avec le journal Info Dimanche. «C’est non-négociable. Elle doit rester à Rivière-du-Loup», a lancé M. Bastille.

Carl Thériault a aussi rappelé que le lors de la séance du conseil de la MRC du 20 mai dernier, les 11 conseillers-maires présents, à l’exception de Ghislaine Daris qui s’était retirée des délibérations, ont adopté une résolution faisant en sorte que la MRC n’appuiera pas, sans condition, le projet de relocalisation de la traverse à Cacouna.

«La position de la MRC de Rivière-du-Loup suggérait de négocier éventuellement des «compensations financières» si l’étude de la Société des transports du Québec (STQ) retenait le déplacement de la traverse au port de Gros-Cacouna, souligne M. Thériault. Des «garanties» exigées de Québec pour l’économie des deux municipalités impliquées, mais qui, sur le fonds, nous amène tranquillement à se faire à l’idée d’un éventuel déplacement au port de Gros-Cacouna», poursuit le candidat.

Pour ce dernier, la traverse Rivière-du-Loup Saint-Siméon est vital pour l’avenir de la Pointe de Rivière-du-Loup. «Cet automne, je compte m’exprimer plus en détails sur ce dossier de la traverse, mais dans un contexte beaucoup plus large sur le développement économique dans notre territoire », a précisé Carl Thériault.

L’étude de la STQ ne sera livrée, qu’au printemps 2022.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article