X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le coup de barre et les mots qui tremblent d'Olivier Martin

durée 29 avril 2023 | 06h56
  • François Drouin
    Par François Drouin

    Directeur de l'information, journaliste

    La douceur n'est jamais loin avec Olivier Martin, auteur-compositeur-interprète de Rivière-du-Loup. Sa voix, le choix de ses mots, sa musicalité et surtout sa poésie forment ce tout unique qu'il incarne et qu'il porte tout en douceur à son nouvel album «Coup de barre».

    «Coup de barre» c’est la proposition d’Olivier Martin pour un moment d'arrêt... le temps d’écouter l'album, de le laisser nous investir de ses mots, de sa musicalité, de ses images et des thèmes abordés, l’amour surtout.

    L'artiste a mis trois ans et demi à réaliser l’album. Entre le temps et la vie qui passe, il a même lancé «Nucléaire boutique» en novembre 2020, un minialbum de quatre chansons. Mais l'idée de ce coup de barre a mijoté dans un recoin de son esprit jusqu’à être libéré vendredi dernier. Mais pourquoi ce titre ? «Un coup de barre c'est un élan de fatigue momentané dans la journée. On se demande beaucoup et je pense que c'est important d'arrêter et d'avoir le droit d'être fatigué», répond le musicien.

    En juin 2016, Olivier Martin a reçu un diagnostic de cancer. Son long combat contre la maladie n'est toujours pas terminé alors ce sont les yeux et le coeur ancrés sur le moment présent qu'il poursuit cette valse lovée entre la musique, les mots et surtout, les siens.

    Attablé à la cuisine, l’auteur-compositeur-interprète parle d'une voix posée et réfléchie de ce nouvel opus. Il le concède d’emblée, l’album est «très personnel». Son amoureuse Mélanie, son fils Thomélé, la vie qui l'entoure sont autant d'inspirations qui ont alimenté sa plume et sa musique. «Je fais des chansons intimistes. Je n’invente pas des personnages. [L’amour] c’est la seule chose que je peux exprimer avec sincérité parce que c’est la seule chose que je connais vraiment», souligne-t-il.

    «Je n'ai pas d'ambition de popularité et je pense qu'inconsciemment, je m'accorde une grande latitude, une grande liberté de création, confie le musicien. Moi, ce que j'ai toujours aimé quand j'écoute un album, c'est être assis sur le bout de ma chaise et ne pas savoir ce qui s'en vient, d'être toujours surpris d'une chanson à l'autre par ce qui est proposé. J'aime être surpris.»

    Tenir l'auditeur sur le bout de sa chaise, lui réserver la découverte de pièces inattendues, unies par un fil conducteur, c'est précisément la surprise qu'il réserve à ceux qui écouteront cet album.

    LES MOTS QUI TREMBLENT

    L'une des cartes d'Olivier Martin, au-delà de la musique, est de trouver les mots. Les textes sont incontournables de l’oeuvre. Il s’en dégage une poésie pleinement assumée qui se remarque dès la première écoute.

    «Je mets beaucoup d'énergie dans mes textes. J'écris des chansons depuis le secondaire, mais ce n'est que récemment que j'ai fait la paix avec mon besoin d'avoir une écriture poétique. C'est en écoutant le groupe Avec Pas d’casque, c'est entièrement assumé, ils utilisent des images pour dire des choses que je savais exprimer, mais dans des mots plus banals. Ç'avait plus de sens, pour moi, si c'était fait de manière poétique. Ç'avait une plus grande signification si je le faisais en utilisant des images qui allaient probablement parler à d'autres personnes», raconte le musicien.

    DISQUE

    Qui dit musique avec Olivier Martin dit inévitablement, et heureusement, guitare… au pluriel. Les six et douze cordes s'enchainent, s'entrecroisent au fil des dix chansons qui composent et forment «Coup de barre». De celle qu'on achète «quand l'hydro est en retard», à celle qui vient clore l'album, sous les rires de son fils, croulant sous les chatouilles de sa mère.

    On retrouve aussi une pièce intitulée «Madame Deville». «Pour cette chanson, j'avais le mandat de composer pour faire la valorisation du patrimoine bâti de Rivière-du-Loup. On m'a attribué l'hôtel de ville. Je voulais en faire une chanson qui avait une pérennité. Je voulais qu'elle ait une bonne durée de vie. Mathieu Boucher est venu chanter dans le refrain aussi.» Sous sa plume, le bâtiment devient donc Madame Deville à qui il fait la cour.

    «Madame Deville | Vous écoutez la rivière | Mais buvez à la fontaine | Robe de brique | Et décor de cinéma | Madame Deville | Je chante sous vos fenêtres | Des mots emballés de moi | Faibles et fragiles | Et que vous n’entendez pas».

    D’abord lancé sur Bandcamp, «Coup de barre» sera rapidement disponible sur les différentes plateformes d’écoute en ligne, mais l’auteur-compositeur-interprète ne cache pas qu’une sortie sur platine, l’indémodable 33 tours, est dans les cartons. «J'ai réfléchi l'album en fonction du format aussi, je voulais que l'expérience vinyle soit valable. Cinq chansons sur chaque côté qui sont assez bien équilibrés. Elles sont assez distinctes en termes de sonorité, mais il y a une belle fluidité, ça s'enchaine et ça fonctionne.»

    Olivier Martin a réalisé l’album en grande partie dans son studio personnel installé au sous-sol de sa maison. Musicien accompli, c’est lui qui joue de tous les instruments. Les chœurs et la basse ont été enregistrés au Sonar, cet espace de création musicale lancé par le Rainbow Submarine à Rivière-du-Loup pendant la pandémie.

    «J’ai pas tout compris / Peut-être, mais j’ai entendu / J’vas dormir là-dessus / Bordé dans mes lambeaux de vaincu / C’est des mots qui tremblent / Qui nous ressemblent», chante Olivier Martin.

    Si les mots tremblent, «Coup de barre» est un album phare et fort, tout en douceur aussi.

      >> À découvrir sur bandcamp : oliviermartin1.bandcamp.com/album/coup-de-barre

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 10h03

    Une seconde soirée-spectacle d’envergure pour les Arabesques de Rivière-du-Loup

    À la suite du vif succès remporté lors de la première édition de sa soirée-spectacle de patinage artistique tenue en 2023, les Arabesques récidivent avec une seconde édition, qui se tiendra le samedi 20 avril, dès 19 h, au Centre Premier Tech de Rivière-du-Loup. En plus des numéros de patinage artistique qui y sont présentés, le club intègrera de ...

    15 avril 2024 | 6h31

    Sortie 2024 : exposition de fin d’études en arts visuels

    Les élèves en Arts visuels du Cégep de Rivière-du-Loup qui termineront leur parcours collégial en mai prochain présentent Sortie 2024, une exposition qui met en valeur des travaux réalisés au cours des deux dernières années de ce programme d’études préuniversitaires. L’exposition réunira une soixantaine d’œuvres qui témoigneront des différentes ...

    13 avril 2024 | 14h27

    Mise en vente de la carte de membre de Rivière-du-Loup en spectacles

    Rivière-du-Loup en spectacles annonce la date de la mise en vente de sa nouvelle carte de membre, le mercredi 17 avril à midi. Elle offrira plusieurs avantages tout au long de la saison 2024-2025. En plus de soutenir son diffuseur régional, la clientèle obtiendra de nombreux privilèges à l’achat : préventes exclusives 48 heures avant le grand ...