X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

L’Orchestre symphonique de l’Estuaire lance le projet «La Musique qui m’écoute»

durée 9 avril 2022 | 13h57
  • L’Orchestre symphonique de l’Estuaire (OSE), en collaboration avec Autisme de l’Est-du-Québec, souhaite entrer dans l’univers des personnes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme en développant des outils et des contenus spécifiques à cette clientèle qui vit une certaine réclusion sociale.

    Les bienfaits de la musique sur les émotions et le développement de l'apprentissage sont bien connus. L’OSE souhaite offrir des capsules web à des publics cibles qui reçoivent actuellement peu d'offres musicales adaptées à leurs besoins spécifiques.

    Ce projet se base sur l’aide que la musique peut apporter aux personnes autistes et aux familles vivant avec cette réalité par le biais d’outils d’apprentissage et de divertissement ainsi que d’une approche adaptée à leur réalité. Il permet également à l’OSE de poursuivre la diversification de son offre de services entreprise avec le parrainage avec l’École du Rocher-D’Auteuil, le projet éducatif Chef 101 et les rencontres web avec des classes du niveau primaire durant la pandémie.

    Ce projet est rendu possible grâce à la contribution de la Caisse Desjardins de Rimouski et en collaboration avec Lise Pelletier, enseignante retraitée en musique en classes adaptées, l’École de l’Aquarelle de Rimouski et Autisme de l’Est-du-Québec.

    «C’est avec plaisir et enthousiasme que j’ai accepté d’être le porte-parole du projet La Musique qui m’écoute. Par le biais de ce nouveau projet, l’OSE fait une fois de plus la démonstration que la musique n’est pas que loisir. Elle réussit à la fois et comme rien d’autre, à transmettre des émotions, à être un élément essentiel de communication, tout en ayant le pouvoir de rassembler l’humanité toute entière. J’ai la conviction que cette initiative saura faire une différence chez plusieurs personnes autistes», indique le porte-parole de La Musique qui m’écoute, Gabriel Dionne.

    «Lors de son élaboration, ce projet faisait de l’OSE le tout premier orchestre du Québec à mettre sur pied un projet destiné aux personnes vivant avec un TSA. Si sa réalisation a dû être retardée en raison de la pandémie, c’est aujourd’hui avec une grande fierté que l’OSE s’associe avec Desjardins, l’ADEQ et l’École de l’Aquarelle pour poursuivre son offre de services avec ce projet unique et novateur dans l’Est-du-Québec», ajoute la directrice générale de l’OSE, Carole Lévesque.

    Depuis sa création en 1993, l'Orchestre symphonique de l'Estuaire a pour mission de promouvoir la musique symphonique sur tout le territoire du Bas-Saint-Laurent.

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    8 décembre 2022 | 6h32

    Mononc’ Serge en vedette au «Show pour sauver des vies»

    Le 17 février prochain à Témiscouata-sur-le-Lac dans le quartier Notre-Dame-du-Lac sera présenté le «Show pour sauver des vies» organisé par Jimmy Dunphy en collaboration avec Évènement JDS productions. Pour cette troisième édition, le groupe Knobless se produira en première partie de Mononc’Serge et les Crosmonautes. Pour le spectacle-bénéfice ...

    7 décembre 2022 | 13h15

    Robert Morin : tête d’affiche de la 11e édition du festival Vues dans la tête de…

    Pour la 11e édition du festival louperivois Vues dans la tête de… qui se déroulera du 9 au 12 février 2023, l’organisation a annoncé que la tête d’affiche serait le réalisateur montréalais Robert Morin. Après deux ans, l’évènement est enfin de retour en présentiel. L’homme âgé de 73 ans qui est aussi scénariste, directeur de la photographie et ...

    5 décembre 2022 | 6h02

    Un court-métrage de Sarah Lajoie-Asselin remporte une mention d’excellence

    Le tout premier court-métrage professionnel de la réalisatrice louperivoise Sarah Lajoie-Asselin, intitulé «Sorry Mom» a reçu une mention d’excellence au festival de film «Canada Shorts» 2022. La cinéaste de Rivière-du-Loup est accompagnée par la compagnie de distribution Groupe intervention vidéo, qui permet à son film d’avoir un plus grand ...