Publicité

14 mai 2022 - 06:59

«Les saisons de Marion», un premier roman jeunesse pour Elizabeth Pouliot

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Passionnée par l’écriture, la Louperivoise Elizabeth Pouliot a lancé en avril dernier son tout premier roman jeunesse «Les saisons de Marion – Un été au camp», inspiré de ses étés dans la région.

«J’ai toujours aimé écrire, mais je ne me suis jamais vraiment lancée dans quelque chose de concret, à part des travaux scolaires. J’ai toujours aimé mes cours de français au primaire et au secondaire. Au Cégep j’ai décidé d’aller en littérature. Après j’ai mis ça de côté, on dirait que je ne voyais pas l’avenir là-dedans», explique l’autrice de 37 ans, qui s’est réconciliée avec l’écriture de romans en 2020. Après avoir complété un baccalauréat en communications suivi d’un certificat en scénarisation, Elizabeth Pouliot a été sous-titreuse pendant une dizaine d’années. Depuis deux ans, elle est rédactrice pigiste et elle mène en parallèle son projet d’écriture de romans.

«L’histoire est sortie toute seule à partir du moment où j’ai écrit une histoire qui était proche de moi. Marion, l’héroïne de ma série, c’est vraiment mon alter ego. On dirait que la littérature jeunesse me faisait moins peur, ça m’intimidait moins que d’écrire pour des adultes», explique l’autrice.

Le roman raconte l’histoire de Marion, une jeune fille réservée qui devra apprendre à surmonter de petits défis pendant tout l'été. «Marion pensait qu’elle travaillerait avec son amie, mais ce n’est pas le cas. Elle se retrouve toute seule et c’est une fille timide, donc c’est vraiment un gros enjeu pour elle. Il faut qu’elle sorte de sa coquille pour se faire des amis et qu’elle apprenne à faire les tâches comme il faut. C’est quand même difficile parce que c’est de l’entretien et du ménage», résume Elizabeth Pouliot. Cette dernière a suivi un cours du soir intitulé «Comment écrire son premier roman» à l’École nationale de l’humour avant de se lancer dans ce projet.

Elizabeth Pouliot a grandi à Rivière-du-Loup et la semaine dernière, elle est retournée au Collège Notre-Dame où elle a étudié afin de donner des ateliers d’écriture intitulés «Ma vie est une bonne histoire» aux élèves de secondaire 1. «J’encourage les élèves à partir de leur vie pour faire une petite fiction à travers différents exercices. Il y a plein de choses de mon livre qui me sont arrivées pour vrai, mais j’ai ajouté de la chair autour de l’os», ajoute Elizabeth Pouliot. «J’aime vraiment l’écriture de romans, j’écris ce que je veux et c’est libérateur. C’est de la création pure, mais j’ai besoin d’être très structurée pour que ça fonctionne. Il faut de la discipline, j’écris deux chapitres par jour et je ne lâche pas mon ordinateur tant que je n’ai pas fini», conclut l’autrice.

«Les saisons de Marion – Un été au camp», publié aux Éditions Z’Ailées est le premier roman d’une série de cinq. La sortie du deuxième tome est prévue cet automne.

SYNOPSIS

Marion arrive enthousiaste au camp des Quatre-Collines pour y occuper son tout premier emploi d'été. Mais elle déchante vite lorsqu'Alexane, son amie d'enfance qui y a déjà travaillé et l'a encouragée à poser sa candidature, la délaisse pour aller retrouver ses collègues. Un sentiment de solitude envahit rapidement la jeune fille : le travail est pénible et les égos démesurés. Réussira-t-elle à surpasser sa timidité? Le rythme effréné des journées au camp aura-t-il raison d'elle? Une chose est sûre, Marion devra sortir de sa coquille si elle veut faire sa place dans l'équipe. Et la présence d'un Américain travaillant aux cuisines l'aidera peut-être à y parvenir…

Publicité


Publicité

Commentez cet article