Publicité

25 mars 2013 - 12:07

Le CFOR dévoile son nouveau programme

Dégelis – Le Centre de formation professionnelle en foresterie de l’Est-du- Québec (CFOR) procède aujourd’hui au dévoilement de son nouveau programme incitatif « Étudier au CFOR sans embûches » édition 2013. Il s’agit d’une série de mesures d’aide financière à la formation visant à stimuler l’adhésion d’un plus grand nombre de candidats et ultimement de diplômés.

Actuellement au Québec on constate que pour les métiers de la foresterie, les élèves sur les bancs d’école sont en nombre insuffisant pour répondre à la demande appréhendée par les industriels. Départs à la retraite, raréfaction de la relève, désertion du secteur lors de la dernière décennie, croissance des activités sont tous des facteurs qui commandent l’action.

Le CFP en foresterie de l’Est-du-Québec pour sa part a fait le choix d’agir à la source de l’embauche : la formation. Ainsi, les élèves qui choisiront d’« Étudier au CFOR sans embûches » se verront octroyer selon le programme choisi : un GPS ou; des allocations mensuelles ou; de l’hébergement gratuit ou; 500 $ de rabais ou plus à l’achat d’équipement spécialisé ou; des stages rémunérés.

Être étudiant entraîne son lot de défis dont, entre autres, celui de gérer une période de sa vie sans revenus. C’est pourquoi le Centre a privilégié le levier de l’aide financière à la formation pour doper son recrutement et redresser le nombre de ses inscriptions qui a chuté au cours des cinq dernières années.

Lancement de la campagne de souscription

L’ensemble des mesures anticipées pour la mise en œuvre d’ « Étudier au CFOR sans embûches » pour l’année 2013 nécessitera l’injection de près de 100 000 $. Dans ce contexte, le CFOR procèdera du 25 mars au 30 juin prochain à une campagne de souscription visant à amasser 60 000 $.

Les commanditaires pressentis sont pour les secteurs de Causapscal et Dégelis : Employeurs et partenaires liés aux divers programmes de formation du CFOR, les organismes socio-économiques régionaux, les fournisseurs d’équipement spécialisé

Les catégories de donateurs se déclinent ainsi : merisier (arbre-emblème du Québec) : 10 000 $; Érable à sucre : 5 000 $; Pin blanc : 2 500 $. Pour chaque don effectué, un arbre identifié au nom du souscripteur sera planté sur une portion de terrain du CFOR qui sera inauguré, à la fin de la campagne, sous l’appellation La forêt des partenaires.

L’avenir commence ici

Comme le titrait Martine Letarte, dans le journal La Presse du 11 février dernier, « Foresterie : l’emploi reprend et les besoins sont grands ». On y lisait, entre autres, « L’association des produits forestiers du Canada (APFC) estime que l’industrie forestière et papetière aura besoin d’embaucher 60000 travailleurs d’ici à 2020 pour combler les besoins ». Dans ce même article, Robert Larocque, directeur, environnement, pour l’APFC précisait que « Le Québec représente le tiers des emplois dans le domaine au Canada, on parle donc d’environ 20 000 postes ».

Il y a donc de l’avenir pour celles et ceux qui investiront le domaine. Tant les employeurs que les maisons d’enseignement, sont parties prenantes du défi qui consiste à augmenter le volume des finissants et surtout de celui de convaincre le plus grand nombre de faire le choix de la foresterie, et ce, dès aujourd’hui.

Publicité


Publicité

Commentez cet article