X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Bilan positif pour les ports du Bas-Saint-Laurent

durée 1 février 2024 | 06h32
  • La Société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie (SPBSG) dresse un bilan positif de l’année 2023, malgré le ralentissement économique qui s’est fait sentir au cours de la dernière année.

    La SPBSG note une baisse de 6% du volume de marchandises qui a transité dans les 4 ports de l’Est-du-Québec par rapport à 2022, pour un total de 738 577 tonnes métriques. Les conflits à l’international, la crise économique, l’inflation sont autant de facteurs qui ont eu un impact sur la baisse du tonnage. La SPBSG note d’ailleurs une baisse des exportations de 13% par rapport à l’année 2022.

    Au cours de l’année 2023, le Groupe Lebel a complété l’implantation de son usine de granules de bois à Cacouna, de même que ses installations d’entreposage au port de Gros-Cacouna. En octobre dernier, un premier chargement de plus de 20 000 tonnes de granules à destination de l’Europe a été effectué avec succès. La granule québécoise servira à la conversion de centrales au charbon en Europe. Plusieurs autres chargements sont prévus en 2024.

    Toutefois, le port de Gaspé a pour sa part connu une importante progression avec un accroissement de 18% du volume de marchandises transbordées, notamment avec le chargement de pales surdimensionnées de 107 mètres. Ces pales d’éoliennes sont manufacturées par LM Wind Power de Gaspé à destination des États-Unis. Les déchargements de cargo général et du sel ont également contribués à la hausse. Au chapitre des croisières, Escale Gaspésie a accueilli 26 navires dont 9 au port de Gaspé, soit une augmentation de 30% par rapport à l’année précédente.

    Au port de Rimouski, le tonnage manipulé s’est accru de 2% par rapport à 2022. Quant au port de Matane, le volume de marchandises transbordées a diminué de 10% en comparaison avec 2022.

    La SPBSG poursuit le développement des projets de mise à niveau majeure des ports de Matane et de Rimouski en collaboration avec les experts-conseils retenus pour mener les études techniques, les études d’impact en environnement et la préparation des plans et devis. L’échéancier de réalisation de ces projets s’échelonnera sur plusieurs années.

    Les perspectives pour 2024 s’annoncent à l’image de 2023.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    23 février 2024 | 9h40

    Poitras Meubles et Design s’installera à l’entrée ouest de Rivière-du-Loup

    Poitras Meubles et Design aura un nouveau chez-soi à Rivière-du-Loup. L’entreprise locale va de l’avant avec un ambitieux projet : la construction d’un magasin de 35 000 pieds carrés dans le quartier ouest de la ville. Situé sur la rue Roland-Roussel, à côté du concessionnaire Mitsubishi, ce bâtiment hébergera également le siège social de la ...

    21 février 2024 | 15h40

    21,2 M$ supplémentaires versés aux productrices et aux producteurs de foin et de pâturages

    La saison agricole 2023 a été caractérisée par des situations climatiques défavorables à la production de foin. La Financière agricole du Québec annonce qu'elle versera près de 21,2 millions de dollars supplémentaires à 3 276 entreprises de foin et de pâturages dans le cadre du Programme d'assurance récolte (ASREC), dont un total de 5,1 M$ à 744 ...

    19 février 2024 | 14h36

    De nouveaux propriétaires à la clinique médicale privée Première Ligne de Rivière-du-Loup

    Depuis quelques semaines, la clinique médicale privée Première Ligne du 93, rue Lafontaine à Rivière-du-Loup a de nouveaux propriétaires. Louis-Anthony Ronceau et Vincent Beauchesne se sont en effet portés acquéreurs des actifs de l’entreprise qui a ouvert ses portes en octobre 2019. Les deux associés sont heureux de relancer dès avril prochain ...