X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Un budget «responsable» pour 2024 à Rivière-du-Loup

durée 18 décembre 2023 | 20h01
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    La hausse du compte de taxes des Louperivois se situera sous le niveau de l’inflation, à 3,8 % par rapport à 2023 pour une résidence moyenne (246 049 $). Le maire de la Ville de Rivière-du-Loup, Mario Bastille et le directeur des finances, Jacques Moreau, ont présenté un budget ficelé sous le signe de la prudence, le 18 décembre.

    Les propriétaires de cette même résidence moyenne verront donc leur compte de taxes augmenter de 124 $, ce qui inclut la hausse de la taxe foncière générale et les différentes tarifications relatives aux services (aqueduc, eaux usées et matières résiduelles). La tarification de l’aqueduc est passée de 235 $ à 250 $. Une augmentation de 8 $ a été appliquée pour l’enlèvement, la gestion et la disposition des matières résiduelles, passant de 170 $ à 178 $.

    «Nous avions la ferme intention d’alléger le fardeau fiscal des citoyens. Nous considérons que les Louperivois ont fait leur part dans les dernières années», croit le maire de la Ville de Rivière-du-Loup, Mario Bastille. L’inflation et la hausse des taux d’intérêt n’épargnent pas l’administration municipale, qui doit composer avec cette réalité afin de préparer son budget. La taxation sur les terrains vagues desservis a été augmentée à trois fois le taux de base afin de contrôler la spéculation et de favoriser le développement de projets. Elle se chiffre maintenant à 3,2337 $ pour 100 $ d’évaluation.

    Au cours des 12 derniers mois, l’Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 3,1 % au Canada et de 4,2 % au Québec, selon les données d’octobre 2023. «Nous avons fait le pari de maintenir nos investissements en infrastructures afin de contribuer à la relance économique du Québec, ce qui a contribué à rehausser nos actifs en immobilisations et aussi nos emprunts», a expliqué le maire de Rivière-du-Loup, Mario Bastille. Les budgets de 2021 à 2023 comptaient des hausses de taxes substantielles, toujours sous le niveau de l’inflation, a-t-il rappelé.

    La Ville de Rivière-du-Loup a dû revoir ses priorités et lever le pied sur les dépenses sans couper sur les services. Elle a présenté un budget équilibré de 61,5 M$. Les revenus de fonctionnement de la Ville ont connu une hausse de 5,1 M$ en un an qui s’explique par une augmentation des revenus de taxes (2,2 M$), une hausse des transferts (1 M$) et une forte augmentation des revenus d’intérêts (673 500 $).

    Les dépenses de fonctionnement sont en hausse de 2 M$, passant de 47 M$ à 49 M$. La plus importante augmentation est liée aux frais de financement des emprunts en lien avec la hausse des taux d’intérêts. Elle se chiffre à 521 162 $.

    Contrairement à l’an dernier, la Ville n’a pas eu besoin de piger dans son bas de laine (surplus non affecté) pour équilibrer son budget, confirme le directeur des finances et trésorier, Jacques Moreau.

    Le budget réservé au service de la dette sera de 18,1 % en 2024 en raison des investissements d’infrastructures majeurs réalisés au cours des dernières années, comme la bibliothèque Françoise-Bédard, le Stade de la Cité des Jeunes et la nouvelle caserne de pompiers.

    PRIORITÉS DU CONSEIL MUNICIPAL

    Une cure minceur a été amorcée dans le Programme triennal d’immobilisations 2024-2026 de la Ville de Rivière-du-Loup, qui totalise 81,3 M$ sur trois ans. Parmi les projets priorisés par le conseil municipal, on retrouve le prolongement des services d’aqueduc et d’égout dans le secteur de la place Carrier, la réfection des rues du Rocher et Saint-André, la rénovation du Théâtre de la Goélette et l’aménagement du parc Canin sur la rue Delage. Le projet de passerelle au parc des Chutes de Rivière-du-Loup a été complètement retiré du Plan triennal d’immobilisations pour les trois prochaines années.

    La Ville de Rivière-du-Loup adoptera également son nouveau plan d’urbanisme au cours de l’année 2024. De nombreux projets immobiliers devraient se concrétiser au cours de la prochaine année, dont Han-Logement avec 24 unités de logement abordables pour les personnes handicapées et C4 Immobilier, qui souhaite construire 78 unités de logement dans le cadre du Programme habitation abordable Québec.

    FISCALITÉ MUNICIPALE

    Plus de 67 % des revenus de fonctionnement de la Ville de Rivière-du-Loup proviennent de la taxe foncière, souligne le directeur des finances, Jacques Moreau. Rivière-du-Loup est une ville de services et compte plusieurs immeubles gouvernementaux, ce qui lui donne un coup de main pour diversifier ses sources de revenus.

    «Il ne faut pas oublier qu’au début, la taxe foncière était imposée pour des services reliés à la propriété comme l’aqueduc, l’égout, les matières résiduelles. Maintenant, les Municipalités sont investies d’autres missions de loisirs, culture et communautaire. On ratisse plus large avec le logement social et abordable, la gestion de l’itinérance. Ce sont d’autres missions qui ne sont pas liées avec la taxe foncière, d’où l’importance de diversifier les revenus», ajoute M. Moreau.

    Environ 13 % des revenus de Rivière-du-Loup proviennent des services rendus, comme le Lieu d’enfouissement technique, géré par la Ville, qui recueille les matières de 100 000 personnes. Selon M. Moreau, l’économie prospère de Rivière-du-Loup permet à la Ville de maintenir un taux de taxation sous l’inflation.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    23 février 2024 | 9h40

    Poitras Meubles et Design s’installera à l’entrée ouest de Rivière-du-Loup

    Poitras Meubles et Design aura un nouveau chez-soi à Rivière-du-Loup. L’entreprise locale va de l’avant avec un ambitieux projet : la construction d’un magasin de 35 000 pieds carrés dans le quartier ouest de la ville. Situé sur la rue Roland-Roussel, à côté du concessionnaire Mitsubishi, ce bâtiment hébergera également le siège social de la ...

    21 février 2024 | 15h40

    21,2 M$ supplémentaires versés aux productrices et aux producteurs de foin et de pâturages

    La saison agricole 2023 a été caractérisée par des situations climatiques défavorables à la production de foin. La Financière agricole du Québec annonce qu'elle versera près de 21,2 millions de dollars supplémentaires à 3 276 entreprises de foin et de pâturages dans le cadre du Programme d'assurance récolte (ASREC), dont un total de 5,1 M$ à 744 ...

    19 février 2024 | 14h36

    De nouveaux propriétaires à la clinique médicale privée Première Ligne de Rivière-du-Loup

    Depuis quelques semaines, la clinique médicale privée Première Ligne du 93, rue Lafontaine à Rivière-du-Loup a de nouveaux propriétaires. Louis-Anthony Ronceau et Vincent Beauchesne se sont en effet portés acquéreurs des actifs de l’entreprise qui a ouvert ses portes en octobre 2019. Les deux associés sont heureux de relancer dès avril prochain ...