X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Des salles à manger inclusives dans les St-Hubert de Rivière-du-Loup et Rimouski

durée 8 novembre 2023 | 15h26
  • François Drouin
    Par François Drouin

    Directeur de l'information, journaliste

    Les restaurants St-Hubert de Rivière-du-Loup et de Rimouski se sont joints à sept autres restaurants de la chaine afin de proposer des salles à manger inclusives le dimanche midi. L’objectif est d'accueillir des personnes autistes et leur famille dans un environnement qui se veut adapté. À Rivière-du-Loup, trois familles étaient présentes ce dimanche.

    Pour Charles Pomerleau, propriétaire de la franchise de Rivière-du-Loup et copropriétaire de celle de Rimouski avec Martin Pagé, l’initiative trouve écho dans son implication avec la Maison l’autnid. L’organisme sans but lucratif s’apprête à convertir l’ancien presbytère de la paroisse Saint-François-Xavier, qu'elle a acquis l'automne dernier, en résidence pour adultes autistes.

    «C’est naturel pour moi. Avec la Fondation St-Hubert, nous sommes déjà impliqués avec différents organismes dont Fondation Autiste & Majeur et ici avec la Maison l’autnid. Quand le projet nous a été proposé par À Pas de Géant, Martin et moi n’avons pas hésité. C’est le type de citoyens corporatifs que nous souhaitons être», explique l’homme d’affaires.

    Les deux salles à manger étaient aussi suffisamment grandes pour être facilement adaptables. «C’est une belle cause, et mes deux équipes ont tout de suite embarqué. Ça rejoint les valeurs de St-Hubert, ça rejoint les miennes, celles de Martin et celles de nos employés.»

    Le personnel des deux rôtisseries a donc suivi une formation pour mieux répondre à la réalité des personnes autistes et s'ajuster à leurs sensibilités, notamment en diminuant la luminosité artificielle et le volume de la musique d'ambiance, en présélectionnant des tables et en proposant des trousses sensorielles.

    «Ils sont formés aussi pour interagir, utilisé les bons mots, comment réagir, quoi éviter comme ne pas entrer dans leur bulle. Ce dimanche, ça s’est super bien passé, je suis très content.»

    Pour la chargée de projet de la Maison l'autnid, Silvie Côté, l’initiative mérite d’être soulignée. «C’est un bel avancement pour les personnes ayant un trouble du spectre de l'autisme (TSA) de la région et c’est un beau geste de la part de St-Hubert», a-t-elle rappelé.

    C'est en avril dernier que cinq rôtisseries St-Hubert ont lancé l'initiative. Elles ont été rejointes ce 5 novembre par quatre autres, dont deux au Bas-Saint-Laurent. La visite virtuelle d'une rôtisserie typique et des outils préparatifs sont aussi disponibles pour planifier la venue en restaurant.

    Considérant le succès des projets pilotes, la chaine a confirmé que ces salles à manger inclusives sont maintenant des initiatives permanentes. Au total, pas moins de 200 familles ont été accueillies depuis avril dernier.

    SALLES À MANGER INCLUSIVES

    Tous les dimanches donc, de 11 h à 13 h, neuf restaurants St-Hubert, dont ceux de Rivière-du-Loup et Rimouski, accueilleront toutes les familles qui désirent profiter d'un bon repas dans une ambiance adaptée aux sensibilités des personnes autistes. La chaine suggère fortement aux familles de réserver afin de s'assurer une expérience optimale pour tous.

    Dans ses deux rôtisseries St-Hubert, Charles Pomerleau propose également des emplois adaptés aux employés autistes. Rappelons qu’avec le soutien financier de la Fondation Autiste & Majeur, l'organisme À Pas de Géant accompagne l'encadrement et le coaching des franchisés dans l'embauche et le maintien en emploi des employés qui bénéficient d'un encadrement particulier.

     

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    17 juillet 2024 | 6h59

    La Ville de Trois-Pistoles ranime son projet d’établissement hôtelier

    La Ville de Trois-Pistoles a récemment fait l’acquisition d’un ensemble de lots qui appartenaient à l’entreprise David Duperron Immobilier pour la somme de 450 000 $ afin d’y développer un établissement hôtelier de 70 chambres en bordure de la route 132, à l’ouest de la rue Jean-Rioux. Le maire de Trois-Pistoles, Philippe Guilbert, confirme que ...

    6 juillet 2024 | 6h00

    Projet éolien PPAW1: des places toujours disponibles devant le BAPE

    Si le projet éolien Pohénégamook–Picard–Saint-Antonin–Wolastokuk 1 (PPAW1) déchaine les passions, force est d'admettre que l'impact ne se ressent pas sur le nombre de participants aux séances du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). Jeudi, l'organisme a précisé que plusieurs places étaient toujours disponibles pour toute ...

    5 juillet 2024 | 9h17

    La fusion entre les groupements forestiers de Témiscouata et de Métis-Neigette devra attendre 

    La fusion envisagée entre le Groupement forestier de Témiscouata et le Groupement forestier Métis-Neigette n’aura pas lieu, du moins à court terme. Le projet a été proposé aux membres lors d’une assemblée générale extraordinaire le 20 juin, mais le résultat s’est révélé insuffisant. Ce n’est toutefois que partie remise, estiment les ...