X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

La Chambre de commerce souhaite une hausse limitée des tarifs d’électricité

durée 7 février 2023 | 13h22
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    À la suite de la présentation du projet de loi 2 prévoyant le plafonnement de la hausse des tarifs d’électricité à 3 % pour les clients résidentiels, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) a demandé au gouvernement d’étendre cette limite aux entreprises. Cette requête, présentée au ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon à l’Assemblée nationale dans la semaine du 30 janvier est appuyée par la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup (CCMRCRDL).

    «Cette demande a pour but d’atténuer les impacts de l’inflation sur les entreprises», souligne Claudette Migneault, présidente-directrice générale de la CCMRCRDL. Pour l’année 2023, une augmentation entre 4,2 % et 6,4 % est prévue pour les compagnies québécoises qui vivent aussi les impacts de l’inflation, la hausse des salaires des employés, les couts des transports plus élevés, rapporte-t-elle.

    Les membres de la CCMRCRDL souhaitent une équitabilité entre tous les Québécois puisque les commerces sont aussi touchés par la hausse du cout de la vie, au même titre que les clients résidentiels. «Avec la situation économique actuelle, il faut que le gouvernement s’assure que la hausse des tarifs d’électricité ne devienne pas un fardeau supplémentaire pour les entreprises de notre région et de l’ensemble du Québec», indique Mme Migneault.

    Avec tous les couts qui s’ajoutent dans une période post-pandémie et en ayant de nombreuses petites ou moyennes entreprises (PME) sur son territoire, la Chambre affirme qu’il faut diminuer la pression sur les commerces. «Le risque qui peut effectivement arriver c’est que la facture, avec tous ces couts qui s’accroissent, va devoir être payée par quelqu’un. Donc on n’a d’autres choix que de se tourner vers les consommateurs même si les membres de la Chambre de commerce sont extrêmement vigilants par rapport à ça», se désole la présidente-directrice générale.

    Le projet de loi 2 prévoit aussi que les entreprises à naitre dont la consommation dépasse 5 MW doivent obtenir obligatoirement une approbation du ministère pour la distribution de l’électricité par Hydro-Québec. Claudette Migneault estime que ce projet de loi ouvre la porte à des interventions politiques freinant la croissance économique et l’intérêt des entrepreneurs québécois. Des précisions concernant les critères d’évaluation par rapport au 5 MW devront être dévoilées, estime-t-elle. Au cours des prochains mois, la CCMRCRDL suivra le dossier avec attention.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    23 juin 2024 | 14h26

    Transport collectif au Bas-Saint-Laurent : 89% de la population est favorable à une bonification des services

    Un sondage Segma Recherche confirme la forte adhésion de la population au projet de bonification du transport collectif proposé par la Régie de transport du Bas-Saint-Laurent et à son financement par la voie d’une majoration de la taxe sur les carburants. En effet, 60% de la population préfère une majoration de la taxe sur les carburants de ...

    19 juin 2024 | 12h35

    Un nouvel hôtel sera construit pour 2026 à Témiscouata-sur-le-Lac

    La Ville de Témiscouata-sur-le-Lac a annoncé que le projet d’hôtel, sur lequel elle travaille depuis plus de 10 ans, verra le jour en 2026. Sous la bannière Quality Inn, le nouvel hébergement estimé à environ 12 M$ comptera 60 chambres, dont plusieurs avec vue sur le lac. Le promoteur, Groupe Lamontagne, prévoit en plus du complexe hôtelier, la ...

    14 juin 2024 | 15h54

    Une annonce «historique» de 245 M$ pour soutenir l'écosystème entrepreneurial québécois

    Le gouvernement du Canada a fait plusieurs heureux, ce vendredi 14 juin, à l’Hôtel Universel de Rivière-du-Loup, alors que la ministre fédérale Soraya Martinez Ferrada a confirmé le renouvèlement d’ententes de contribution totalisant 245 M$ entre Développement économique Canada (DEC) et le Réseau des Sociétés d’aide au développement des ...