X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Medway estime avoir un projet porteur pour le centre-ville louperivois 

durée 14 juin 2022 | 15h45
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    La direction du Groupe Medway n’est pas sourde ni aveugle. Elle entend et lit les craintes et les commentaires de citoyens louperivois à l’égard du mégaprojet qu’elle souhaite construire au cœur de Rivière-du-Loup, près de la rivière. Elle maintient cependant que ce bâtiment sera un atout majeur pour le dynamisme du centre-ville et elle demeure confiante de rallier les opposants. 

    Rencontré ce mardi 14 juin, quelques heures avant qu’il s’adresse aux résidents du secteur concerné lors d’une présentation prévue en début de soirée, le président et fondateur du Groupe Medway, Yan Boudreau, a été catégorique : «Ce projet nous tient beaucoup à cœur. On en est fiers et on veut toujours aller de l’avant. On espère maintenant que les citoyens de Rivière-du-Loup soient avec nous.»

    Établir un canal de communication, écouter les craintes des résidents du quartier et tâcher de trouver une façon de les atténuer est une première étape pour l’entreprise en sol louperivois, après l’effervescence des dernières semaines. «On comprend qu’il y a des inquiétudes importantes, des perceptions négatives, mais nous sommes convaincus que nous pourrons les apaiser en grande partie et que ce projet, ultimement, sera très bénéfique pour la ville et son centre-ville», a partagé l’homme d’affaires. 

    Il va même plus loin, misant sur une accessibilité sociale à long terme : «On est sûrs que les gens vont réaliser qu’ils sont gagnants une fois que le projet sera réalisé.»

    CRÉER UN MILIEU DE VIE

    Répondre aux importants besoins de logements, permettre une offre de services médicaux améliorée et à la fine pointe, ainsi que créer une synergie avec les commerçants… voilà certains des arguments évoqués par l’entreprise pour soutenir la réalisation de ce projet majeur qui comprend un total de neuf étages et des stationnements souterrains. 

    «La Ville a pris une orientation pour redynamiser le centre-ville et nous sommes persuadés que ce projet répond à cet objectif. Nous voulons créer un milieu de vie où les gens se déplacent à pied ou à vélo pour visiter les commerçants et avoir accès à des services, quelque chose qu’on ne pourrait pas réaliser ailleurs à Rivière-du-Loup», a souligné Yan Boudreau.   

    Robert Cooke, consultant et urbaniste engagé par Medway, est du même avis. «L’intérêt, c’est de permettre aux gens de vivre directement au centre-ville et de créer cette synergie avec les commerces et les services. C’est vraiment ce qui anime Medway avec un produit unique qu’on ne retrouve pas – ou très peu - ailleurs à Rivière-du-Loup», a-t-il dit.

    «Rivière-du-Loup a la chance d’avoir des activités commerciales dans son centre-ville. On voit que les commerçants ont à cœur le développement et on veut faire partie de tout cela, a-t-il ajouté. L’idée, c’est de rendre le secteur encore plus dynamique.»

    Selon Medway, la mixité entre le résidentiel et les services reliés au domaine de la santé est «gagnante-gagnante» pour les citoyens et les professionnels du milieu. La clientèle sera accueillie dans des locaux modernes et technologiques, tandis que les travailleurs bénéficieront d’installations leur offrant une qualité de vie des plus intéressantes au bureau. 

    Ces dernières semaines, la taille et l’emprise de l’immeuble, la crainte de voir le secteur dénaturé et pris d’assaut par une augmentation considérable de nouveaux véhicules, ainsi que le manque d’innovation dans l’intégration, font partie des discours des opposants. Medway aurait-il pu réaliser un projet de plus petite envergure, faire différemment? 

    «On a évalué toutes les options, a assuré Yan Boudreau. On ne construit pas gros pour le plaisir de construire gros. Les besoins locatifs sont importants et si on peut y répondre dans un projet plutôt que dans plusieurs, on estime que c’est plus intéressant», a-t-il mentionné. 

    Il convient que les neuf étages frappent l’imaginaire, mais assure que des efforts ont été faits afin que le bâtiment s’intègre du mieux possible au secteur et qu’il ne crée pas un impact visuel fort en bordure de la rue Saint-Louis. 

    «Le bâtiment sera reculé sur le terrain et donc plus loin de la rue que les bâtiments actuels. La façade ne représente que quatre logements de largeur, si bien que l’espace occupé par Poitras Meubles et Design sera dégagé et pourra même offrir quelques percées visuelles vers la rivière.» 

    Le Groupe Medway ne cache pas non plus qu’il compte toujours aller de l’avant avec la démolition de l’immeuble à logements (situé au 27-29 St-Louis) et le déménagement de la maison ancestrale. L’entreprise a récemment évalué la possibilité de ne pas procéder, mais elle a conclu que ce n’était pas viable pour les citoyens d’avoir un projet de cette envergure dans leur cour arrière. 

    «Ce ne serait pas un cadeau, même si on serait chez nous, de construire dans leur cour arrière. La viabilité des deux est difficile […] On pourrait le faire, le projet, mais l’impact pour ces résidents-là serait assez majeurs», a expliqué M. Boudreau, précisant que des ententes seront conclues pour aller de l’avant avec la procédure de démolition.    

    Concernant l’accessibilité des logements, le Groupe Medway assure aussi que les unités de logement ne seront pas hors de portée des portefeuilles des résidents de Rivière-du-Loup. Environ 15 % des logements seront aussi «plus accessibles». «On veut être dans la gamme de prix de ce qu’on retrouve déjà afin que ce soit accessible pour toutes les générations. On ne sort pas de l’offre actuelle», a assuré Yan Boudreau. 

    LA VILLE EN APPUI 

    Questionné au sujet du projet Medway, mardi avant-midi, le maire de Rivière-du-Loup, Mario Bastille, s’est de nouveau positionné en faveur de sa réalisation. Il comprend cependant les craintes de certains résidents et se dit rassuré par la volonté de l’entreprise d’ouvrir la discussion. 

    «Je pense qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire, et je sens que c’est important de rassurer les gens. Ils veulent que les citoyens soient fiers de leur projet et ça me rassure qu’il y a une rencontre», a-t-il déclaré. 

    S’il estime que les appréhensions sont justifiées – et qu’un projet de cette envergure ne fera jamais l’unanimité –, le maire souhaite que les citoyens finissent par embrasser le projet au même titre que les élus.

    «On comprend qu’il y a des inconvénients à court terme, mais à long terme, sérieusement, je pense que c’est un projet que la Ville ne peut pas échapper […] C’est un projet important pour Rivière-du-Loup. C’est une opportunité qui ne passe pas souvent, et je pense qu’il faut la saisir.»

     

    commentairesCommentaires

    10

    • UR
      Ursule Rioux
      temps Il y a 6 mois
      Si je comprends bien, Medway ne veut faire aucune concession et il pense être le seul à combler le manque de logements en ville, il n’y a pas qu’eux qui offrent des logements . Neuf étages c’est beaucoup trop haut, tout le monde le dit et eux s’entêtent à dire que c’est correct, on ne dit pas que le projet n’est pas intéressant mais pourrait il avoir une hauteur plus raisonnable et qui s’agencerait mieux avec le secteur?
    • GPSF
      Gaétan Plourde, Sainte-Françoise
      temps Il y a 6 mois
      Je ne suis pas contre ce méga projet immobilier, je suis totalement contre l'emplacement. Ce type de bâtiment est beaucoup trop haut pour les rues avoisinantes. Le va et vient généralisé de véhicules automobiles, c'est certain que ça va perturbé la quiétude des résidents du secteur. Il y a un terrain immense à l'arrière du centre commercial, et je suis convaincu que ça serait la meilleure place pour ce type de bâtiment. Cela conviendrait parfaitement avec le type de zonage dans ce secteur. Et de plus, il y aurait une meilleure fluidité du trafic. Si ça fait comme la nouvelle caserne incendie que les élus de la ville ce sont entêté à vouloir construire complètement à l'extrémité de la ville, il est fort à parier qu'ils vont faire pareil dans le dossier de Medway. Ils ne ce souciront pas des inquiétude des résidents du secteur et vont aller de l'avant avec ce projet.
    • RD
      Robert Dubé
      temps Il y a 6 mois
      Vous avez entièrement raison Madame Rioux, et une autre chose pourquoi le maire Bastille est pour ce projet, faites juste penser le compte de taxe que va générer un aussi gros immeuble, aucun maire ne peut refuser un si beau cadeau, et les citoyens ben y s habitueront à voir l immeuble. Et voila ca de réglé pour les dirigeants de la ville. C est pas grave les citoyens ,on les écoute pas de toute facon.
    • ML
      Marin Lebel
      temps Il y a 6 mois
      Quel beau projet pour revitaliser le centre ville. Dommage que la critique soi là
      On a la mémoire courte, dans les années 1990, quand tout partait pour Rimouski, les dirigeants de la villes se faisaient critiquer à tour de bras. Espérons que le projet se fera, on ne peut se permettre de laisser passé les investissements majeurs dans notre société pour quelques critiques qui s'arrêtera une fois le projet concrétisé et l'exemple est à Témiscouata sur le lac avec les dernières réalisations. Aréna centre de congrès et la conduite d'eau. Bonne suite au projet qui fait avancer une société.
    • CP
      Claudine Pelletier
      temps Il y a 6 mois
      J'ai assisté hier (mardi) à la rencontre avec les gens de Medway, il semblerait que tout est déjà décidé, quelque soit les arguments des citoyens présents, la réponse était toujours la même, le projet doit rester tel que conçu... les gens de la direction ont bien écouté les arguments, mais ils n'ont pas entendu les citoyens.... dommage
    • MCO
      Michel Charles Ouellet
      temps Il y a 6 mois
      Erratum svp ignorer mon message précédent et remplacer par ceci: MERCI!
      _-----------
      Medway a fait ses devoirs et présenté les plans de son mégaprojet aux résidents des alentours.  S'il y a un consensus parmi les résidents, c'est que le projet est important pour revitaliser le centre ville de Rivière-du-Loup,  mais qu'il est proposé beaucoup trop haut et au mauvais endroit.  Malheureusement,  Medway semble engagé dans une course contre la montre alors que le visuel de Rivière-du-Loup, avec cet immeuble gigantesque de 9 étages (plus salles mécaniques pour ascenseurs sur le toit) au coeur du vieux Rivière-du-Loup, que ce soit du parc des chutes, du parc de la croix, du parc Blais, voire du haut de la côte Saint-Pierre sera altéré à jamais.  Dommage de manquer de vision à ce point et d'oublier que la marque de commerce de Rivière-du-Loup est la beauté apportée par la vue sur le fleuve et son joyau, que sont  la rivière et son parc des chutes,  seront altérés pour toujours.  Si Medway proposait plutôt de repartir son projet en 2 édifices à dimension humaine, rue Saint-Louis et sur le site de l'hôpital Saint Joseph qui est déclaré vétuste pour en faire le nouveau CLSC, par exemple, tout le monde y trouverait son compte :vue imprenable sur le fleuve, rue Lafontaine à moins de 5 minutes à pied, parc des chutes à dimension humaine. J'espère que nos élus prendront eu aussi le temps de faire leur devoir  de transparence et d'avoir le courage de demander à Medway  la reconfiguration de son projet pour en assurer l'acceptabilité sociale.

    • SC
      sylvie côté
      temps Il y a 6 mois
      15% de logements plus accessibles ? ça veux dire quoi comme prix ? si on suit son raisonnement 85% seront innaccessibles pour le commun des mortels ? souvenez-vous que la famille Montsarrat a vendu le terrrain sur le bord de la rivière à la ville pour $1 afin de faire des logements abordables…..quelques années plus tard, la ville a décidé d’en faire une maison des aînés pcq le besoin de logements abordables n’était pas criant…..medway se dit fier de son projet……..ben moi je ne le suis pas du tout, le quartier sera défiguré à jamais par cette horreur de 9 étages, la circulation et le bruit qui en découlera, les maisons de ce quartier perdront certainement de la valeur….on dit vouloir revitaliser le centre-ville mais en quoi un immeuble de 9 étages revitalisera le centre-ville ?
      sylvie côté
    • DM
      Dubé Mario
      temps Il y a 6 mois
      Ce projet, en soit, est un investissement qui est intéressant. Par contre, le site choisi ne l'est aucunement. S'il y avait du sérieux, alors on irait s'installer à l'entrée ouest ou dans le secteur de BMR, Walmart et du centre commercial.

      Le secteur de la rue St-Louis n'est pas conçu pour un achalandage de modéré à élevé. Et cela représente une destruction totale du paysage. Pas besoin d'un diplôme en urbanisme pour comprendre ça.

      Y a-t-il des journalistes d'enquêtes ?

      Car une question doit être creusée. Comment se fait-il que la Ville soit si passive dans ce dossier? Mise à part le maire qui dit que c'est un projet essentiel, pour le reste c'est siience radio. C'est impossible que ce projet fasse l'unanimité au sein du Conseil et de l'administration.

      Il y a peut-être anguille sous roche.
    • JD
      Joanne Doucet
      temps Il y a 6 mois
      Combien d'immeubles ont 9 étages à Rivière-du-Loup? Peut-être l’hôpital? Comment peut-on construire un immeuble aussi gros dans le VIEUX Rivière-du-Loup. Et M Robert Cooke, urbaniste consultant de Medway, ne semble pas se questionner sur l'emprise architecturale d'un tel projet. Si les résidents de la maison ancestrale à côté du futur projet perdait leur qualité de vie, que dire de tous ceux et celles qui résident dans les environs et subiront à court, moyen et long terme des impacts plus négatifs que positifs dont la valeur des propriétés environnantes. Si la Ville veut parler d'argent, que dit-elle sur l’évaluation foncière à venir pour les résidents de la rue St-Louis et les environs?
    • DL
      Daniel Levasseur
      temps Il y a 6 mois
      Si je compte bien selon la photo, il y a 6 étages visibles donc 3 étages de stationnement .C'est quoi le problème? Ou sont les dirigeants de la ville? Je n'aie pas assisté à la présentation du 14 juin 2022. ( ne reste pas dans ce coin et pas d'invitation) Est ce que c'est le projet de la photo???
    AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    3 décembre 2022 | 6h05

    Parcourir la province pour dénicher de nouveaux talents

    Du 16 au 30 novembre, l’entreprise Premier Tech basée à Rivière-du-Loup a fait le tour du Québec dans le cadre de la troisième édition de sa Tournée d’embauche. Partout dans la province, les recruteurs ont rencontré plus de 150 personnes à fort potentiel pour se joindre à l’équipe toujours grandissante de la compagnie. «On a eu de beaux échanges, ...

    2 décembre 2022 | 6h00

    Près d’un demi-million versé en 15 ans par le Fonds Jeunesse Témiscouata

    Le Carrefour jeunesse-emploi de Témiscouata a présenté, mercredi dernier, la 26e remise des bourses du Fonds Jeunesse Témiscouata. L’initiative créée en 2007 a permis d’offrir 1132 bourses totalisant une somme de 446 475 $ à des jeunes ayant choisi d’effectuer un stage de formation, ou de venir s’établir et travailler ou démarrer une entreprise au ...

    30 novembre 2022 | 7h02

    Le Groupe Lebel en attente dans deux projets majeurs

    Le Groupe Lebel attend toujours des 
nouvelles à la suite de sa demande faite 
il y a un an au bureau régional du 
ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques à Rimouski pour son projet de 40 M $ à l’usine de Saint-Michel-du-Squatec.  «Quand j’ai rencontré Amélie Dionne, elle m’a fait ...