Publicité

20 avril 2022 - 13:24

Village Vert : 48 logements et 24 maisons jumelées à Rivière-du-Loup

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

La crise du logement frappe l’ensemble du Québec et la ville de Rivière-du-Loup n’y fait pas exception. Le 20 avril, l’homme d’affaires Conrad Gosselin s’est fait le porte-parole de Placements Canadac inc. pour annoncer le lancement du projet résidentiel Village Vert, un éco quartier de 48 nouveaux logements et 24 maisons jumelées dans le secteur Est du Parc Cartier.

«Depuis plusieurs années, je suis sensibilisé à l’aspect écologie dans le domaine de l’habitation. En 2013, j’ai par exemple fait la promotion d’une maison écologique LEED dans la rue des Serre-Freins dans notre projet Royal-Sud ici même à Rivière-du-Loup. Nous entendons depuis quelques années beaucoup de discours sur le sujet, mais peu d’actions concrètes voient le jour. Moi, j’ai décidé de faire le contraire : peu de discours et plus d’actions», a déclaré M. Gosselin.

Ce projet de 72 logements au total s’étendra sur 450 mètres. Il est estimé à 18 millions de dollars. En proposant le Village Vert, le promoteur vise plusieurs objectifs précis. «La toute première considération écologique est de lutter contre l’étalement urbain avec la densification. Selon les experts, on ne pourra plus se permettre de construire des immenses dortoirs de résidences unifamiliales peu peuplées comme à Laval, Mascouche ou Terrebonne, pour ne nommer que ces villes-là. Ce faisant, nous empiétons sur le territoire agricole exagérément et nous avons là des centaines de kilomètres de rue que nous devons entretenir, parcourir avec les autobus scolaires, la poste et autres services», a-t-il souligné.

Conrad Gosselin s’est aussi attardé à nos pratiques de gestion des eaux de pluie. «Lorsqu’un site est urbanisé selon les techniques actuelles avec beaucoup d’espaces imperméables comme le pavage des rues, les toitures et les stationnements, on retrouve au-delà de 50 % en ruissellement dans le réseau de conduites pluviales ou les fossés d’égouttement, ce qui entraîne des contaminants et sédiments qui polluent les cours d’eau. De plus, lors de grands orages, les conduites ou fossés refoulent et des dégâts se produisent dans les bâtiments riverains. Dans notre projet Village Vert, nos ingénieurs ont conçu les plans de façon à ne détourner qu’un maximum de 8 % d’eau en ruissellement, comme tout site en végétation non urbanisé», a expliqué M. Gosselin.

L’homme d’affaires a également indiqué qu’un petit parc de quartier sera aménagé à l’entrée du Village Vert. Il y aura aussi un jardin communautaire de même qu’un accès à un sentier pédestre qui mène au Mont Pilote. Un passage multifonctions, un peu comme celui de la rue Plourde, est aussi prévu au projet. À quelque 500 mètres, une nouvelle école primaire sera érigée et accessible dès la rentrée scolaire de 2024.

Le projet reçoit l’adhésion de plusieurs partenaires constructeurs qui se sont portés acquéreurs de tous les terrains disponibles pour des livraisons habitables dès l’automne 2022. D’ailleurs, Mathieu Michaud de Constructions BML – Division de Sintra inc., était sur place pour préciser que le début des travaux à l’extrémité Est de la rue Agnès-Giguère aura lieu le 2 mai prochain. «Ils dureront six semaines», a précisé M. Michaud. Il a ajouté qu’il y aura 20 % de matériel recyclé dans le projet faisant le lien avec son aspect d’éco quartier.

De plus, les entrepreneurs qui construiront des habitations dans l’éco quartier seront sollicités pour faire le recyclage des rebuts de chantier, récupérer l’énergie solaire passive, utiliser des matériaux écologiques et installer des bornes de recharge pour véhicules électriques. «Pour les futurs résidents, nous demanderons d’économiser l’eau potable, d’éliminer les sacs de plastique, les contenants à usage unique, de récupérer la matière organique (bac brun), d’utiliser des autos électriques, etc. », a conclu M. Gosselin afin de souligner que tous feront leur part dans la concrétisation du Village Vert.

Le maire de Rivière-du-Loup, Mario Bastille, a salué cette initiative. «C’est quelque chose d’innovateur qui porte une attention particulière au niveau écologique. De plus, ces 72 unités d’habitation contribuent à combler un besoin en logements», a commenté M. Bastille.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Mes salutations à un bon ami, Conrad Gosselin, que je rencontrais lors de nos rencontres RSIP au Club St-Denis à Montreal, il y a quelques dizaines d'années de cela. Heureux de le voir encore actif et en santé.
    Serge Leclerc, de Kamouraska.

    Leclerc, Serge - 2022-04-21 09:12