Publicité
25 juin 2011 - 09:38

Lancement de l’exposition Par la force de l’eau

Toutes les réactions 1
Rimouski – Le chasseur d’épaves rimouskois Samuel Côté a lancé son exposition « Par la force de l’eau » hier, le 24 juin. Présentée par la Municipalité de Sainte-Flavie dans le Bas-Saint-Laurent, la collection de Samuel recèle une cinquantaine de pièces.

Elle aborde différents thèmes dont les épaves, l’histoire maritime de La Mitis et la Deuxième Guerre mondiale. Parmi les objets, on retrouve, entre autres, une pièce de monnaie datant de 1727 de l’épave de l’Auguste (1761), une figure de proue du XIXe siècle, une pointe à encoches latérales datant de 2500 ans et des pièces de l’épave du Cimba (naufrage à Pointe-des-Monts en 1915).

Une carte marine utilisée par les plongeurs qui ont découvert l’épave de l’Empress of Ireland en 1964, est l’une des pièces maîtresses de l’exposition. Rappelons que le naufrage du paquebot a fait 1012 victimes en 1914. Il s’agit de la plus grande tragédie maritime du Canada.

L’exposition est présentée dans la grange à dîme, 505, route de la Mer à Sainte-Flavie (derrière le presbytère). L’entrée est gratuite (contribution volontaire). Horaire : tous les jours de la fin juin à septembre, de 10 h à 20 h.

Recherche d'épaves

Du côté de la recherche d’épaves, l’équipe du Cimetière du Saint-Laurent débutera une nouvelle saison dans les prochains jours. Coordonné par le chasseur d’épaves Samuel Côté, ce groupe de plongeurs est l’un des seuls qui se consacrent à la recherche d’épaves au Québec. Pour la saison 2011, la priorité de l’équipe est l’identification d’épaves, localisées lors des saisons précédentes.

Après quelques mois consacrés à la recherche dans différents documents d’archives, Samuel espère valider certaines informations sur le terrain, entre Bic et Matane dans le Bas-Saint-Laurent. Au mois de juillet, l’équipe va explorer une épave à Rivière-du-Loup et une autre à Québec.

De plus, Samuel va compléter le tournage du DVD L’histoire derrière l’épave. Ce dernier va raconter à l’aide de documents inédits, le naufrage du Brier Mist en 1998 au large du Bic et le sabordage du NCSM Nipigon en 2003 au large de Sainte-Luce.

Vous pourrez suivre les aventures de l’équipe du Cimetière du Saint-Laurent tout au long de l’été sur le site Internet www.lecimetieredusaint-laurent.com, sur le site Internet du journal l’Avantage au www.lavantage.qc.ca dans la chronique Le carnet de bord du chasseur d’épaves ou sur Facebook. Le lancement du prochain livre de Samuel Côté, Les naufrages du Québec au XXe siècle, est prévu pour octobre 2011.

Samuel tient à remercier ses précieux commanditaires pour la saison 2011 : Filles d’Isabelle de Mont-Joli, Club des 50 ans et plus St-Rémi de Mitis, Club Rotary de Mont-Joli, Caisse populaire Desjardins de La Mitis, Les Navigateurs 2007, Mine/EOD CLR, Beuchat, Total Diving et l’Institut maritime du Québec.


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Concernant votre article sur l'expo de Samuel Côté à Ste-Flavie : Celui-ci n'est pas Rimouski mais Priçois. Merci

    V. Boucher - 2011-06-26 08:44