X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Témiscouata-sur-le-Lac appuie la démarche de la Dre Émilie Desrosiers

durée 27 juin 2024 | 06h00
  • Info Dimanche
    Par Info Dimanche

    [email protected]

    C’est avec «stupeur et consternation» que le maire, Denis Blais, dit avoir appris la rupture des services en obstétrique à l’hôpital de Notre-Dame-du-Lac, du 25 juin au 9 septembre. Par voie de communiqué, il ajoute que cette nouvelle lui a été annoncée le jeudi 20 juin, soit juste avant la sortie de la nouvelle publiquement, effectuée le lendemain.  

    Le maire se questionne sur les intentions réelles derrière le choix de faire cette annonce juste avant un long congé et à peine quelques jours avant la mise en application de cette décision.
    Dans ce contexte, la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac appuie donc la MRC de Témiscouata dans les demandes effectuées auprès PDG du CISSS Bas-Saint-Laurent, le Dr Jean-Christophe Carvalho, énoncées par voie de communiqué de presse le 25 juin.

    «La Ville appuie incontestablement la démarche de communication publique entamée par Dre Émilie Desrosiers, chirurgienne générale à l’hôpital de Notre-Dame-du-Lac, et ses collègues. Entre autres, Dre Anne-Marie Boulay, médecin de famille et médecin accoucheur à Témiscouata-sur-le-Lac, Dre Mireillle Dionne, médecin-chef du service de périnatalité du Témiscouata et madame Vicky Racicot, accompagnante à la naissance, font partie du nombre des spécialistes qui souhaitent se faire entendre», souligne la Ville par communiqué.

    Dès vendredi, une rencontre a eu lieu entre le maire, Denis Blais, et une gestionnaire de l’hôpital afin de discuter de possibles solutions. Pendant la fin de semaine, le maire a également eu l’occasion de s’entretenir directement avec Dre Desrosiers afin de lui réitérer le support de la Ville et son aide pour mettre en action diverses démarches concrètes d’appui.

    «C’est certain que nous avons le Témiscouata à cœur et nous ne pouvons pas accepter cette décision sans agir. C’est non seulement inacceptable et potentiellement risqué pour les femmes enceintes, c’est aussi un frein à l’attrait et la rétention des familles à s’installer ici», soutient Denis Blais.

    La Ville adoptera une résolution d’appui lors de la prochaine séance du conseil, prévue le 3 juillet prochain et souligne rester disponible pour travailler de concert avec les divers intervenants pour trouver des solutions à long terme pour le bien de toute la communauté témiscouataine.

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 juillet 2024 | 6h57

    École d’immersion française : le milieu toujours en attente d’une réponse 

    L’avenir de l’École d’immersion française de Trois-Pistoles est toujours en suspens. L’Université Western, qui chapeaute l’institution d’enseignement, tarde à éclaircir ses intentions concernant la reprise ou non de ses activités en sol pistolois.  Selon le maire de Trois-Pistoles, Philippe Guilbert, l’Université Western a récemment reçu le ...

    19 juillet 2024 | 6h31

    Vacances de la construction : la SQ lance un appel à la prudence

    À l’aube des vacances de la construction, la Sûreté du Québec tient à rappeler aux usagers des réseaux routier et récréotouristique que comme chaque année, elle intensifiera ses interventions afin d’inciter à la prudence, autant sur le réseau routier que sur les plans d’eau et les sentiers, et ce, du 19 juillet au 4 août prochain. C’est sous le ...

    19 juillet 2024 | 6h04

    Pluie de médailles pour le Domaine Vallier Robert 

    Le Domaine Vallier Robert, anciennement connu comme étant le Domaine Acer, continue de voir ses produits issus de la fermentation de la sève d’érable briller sur les scènes nationales et internationales. En 2024, l’entreprise d’Auclair, au Témiscouata, a récolté 17 nouvelles distinctions soulignant son expertise dans son domaine.  Au cours des ...