X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Autoroute 20

Un concept de pont à revoir au-dessus de la rivière Trois Pistoles

durée 15 juin 2024 | 06h59
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Les plans ne tiennent plus la route. Aucune simulation visuelle du futur pont de l’autoroute 20 qui enjambera la rivière Trois Pistoles réalisée avant 2015 ne sera considérée pour les prochaines étapes d’élaboration du projet, confirme le ministère des Transports et de la Mobilité durable du Québec.

    Une première image d’une imposante structure bétonnée avait été présentée lors d’une assemblée du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement, en juin 2002. Puis, quelques années plus tard, on retrouvait une autre simulation visuelle dans un rapport d’analyse environnementale déposé en aout 2006. 

    Le gérant de projet du ministère des Transports et de la Mobilité durable, Simon Lavoie, indiquait en novembre 2023 que l’analyse de concepts du pont qui enjambe la rivière Trois Pistoles est présentement réévaluée en prenant compte des facteurs «environnementaux, des besoins du milieu et des couts.»

    La structure sera d’une longueur de 6 terrains de soccers mis bout à bout (environ 600 mètres) et elle devrait se trouver à 90 mètres au-dessus de la rivière Trois Pistoles, ce qui est l’équivalent d’une tour de 30 étages. À titre comparatif, la hauteur libre sous le pont Pierre-Laporte, à Québec, est de 44 mètres. À Rimouski, le pont de l’autoroute 20 a une hauteur totale de 40 mètres. 

    «L’analyse des concepts permettra de cibler les meilleures options concernant le type de pont et les matériaux nécessaires à sa construction», précise le porte-parole du ministère des Transports et de la Mobilité durable, Jean-Philippe Langlais. 

    Aucune caractéristique plus précise de la future structure n’est connue à la présente étape du projet de prolongation de l’autoroute entre Notre-Dame-des-Neiges et le secteur du Bic à Rimouski. 

    Selon un rapport environnemental produit en 2006 qui concerne la prolongation de l’autoroute 20 entre Cacouna et Trois-Pistoles, les habitations les plus rapprochées seront situées à plus de 100 mètres du tracé.  

    «En conséquence, l’intégration harmonieuse d’une nouvelle structure aussi imposante que celle du pont de la rivière Trois Pistoles dans un paysage naturel valorisé par le milieu pose un problème majeur en raison de la diversité des enjeux en présence. Il s’agit ici de concilier une infrastructure de transport efficace au plan de la sécurité et de la fluidité avec la qualité de l’environnement, le développement économique, la qualité de vie des résidants et la préservation de la ressource naturelle paysage sur un territoire restreint dont les surfaces disponibles sont déjà utilisées et valorisées à des fins diverses», pouvait-on lire dans ce document. Les années ont passé, mais les enjeux sont similaires. 

    Le tracé est défini entre Notre-Dame-des-Neiges et Trois-Pistoles et il sera semblable à celui présenté lors des audiences publiques du BAPE, il y a plus d’une vingtaine d’années. Il commence à la sortie de l’autoroute 20 actuelle, à la route Drapeau de Notre-Dame-des-Neiges, enjambe la rivière Trois Pistoles et la route du Sault, à quelques kilomètres au sud de la 132. L’autoroute se raccordera à la route 293, à Trois-Pistoles. Certaines emprises pourraient être bonifiées, à la suite de l’étape de conception, d’après les informations communiquées par le ministère des Transports et de la Mobilité durable. 

    Par ailleurs, des forages géotechniques ont été menés en avril 2024 dans ce secteur et près de la route du Sault, dans le cadre du prolongement de l’autoroute 20. Les études qui avaient été initiées avant le retrait du projet au Plan québécois des infrastructures, en 2015, doivent révisées. L’étude géotechnique réalisée en 2013 n’est plus à jour puisque la norme du Code canadien sur le calcul des ponts routiers (CSA S6) a été modifiée en 2019. 

    À noter qu’Info Dimanche a pu mettre la main sur un Rapport de synthèse d’une étude d’opportunité, dactylographié, qui abordait déjà le prolongement de l’autoroute 20 entre Cacouna et Le Bic, qui date de 1990. Le projet d’un prolongement de cette autoroute entre Cacouna et Mont-Joli est discuté depuis les années 1970.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h32

    Les cadets de la SQ visiteront les campings du Québec

    Du 20 au 27 juillet, les cadets de la Sûreté du Québec visiteront plusieurs campings aux quatre coins de la province. L’objectif? Rappeler aux vacanciers et aux visiteurs que les lois s’appliquent partout, même au camping. Plus de 200 cadets visiteront les campings dans les 74 municipalités participantes au programme cadets de la Sûreté du ...

    20 juillet 2024 | 13h32

    Signature d’un code de conduite des épiceries : des réactions positives au BQ

    Le porte-parole du Bloc Québécois en matière d’Agriculture, Agroalimentaire et Gestion de l’offre, Yves Perron, ainsi que le député de Rimouski-Neigette­–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, ont réagi à la signature de toutes les grandes chaînes de l’alimentation au code de conduite du secteur des produits d’épicerie. «Je suis ...

    20 juillet 2024 | 6h59

    Fermeture des bureaux de H&R Block dans la région

    Au cours des dernières semaines, plusieurs clients se sont retrouvés face à une porte verrouillée aux bureaux du service de déclaration de revenus et de comptabilité H&R Block de Rivière-du-Loup, sur la rue Lafontaine. Dans une décision rendue par la Cour de Saskatchewan le 9 juillet en matière de faillite et d’insolvabilité, les franchisés Anwar ...