X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le RASST dénoncent l’approche de la CAQ

Semaine de la dignité des personnes assistées sociales du Québec

durée 7 mai 2024 | 06h30
  • François Drouin
    Par François Drouin

    Directeur de l'information, journaliste

    Pour la 51e Semaine de la dignité des personnes assistées sociales du Québec, qui se déroule du 6 au 12 mai 2024, le Regroupement des assistées sociales et assistés sociaux du Témiscouata (RASST) et d’autres membres du Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ) prévoient plusieurs actions à travers la province pour dénoncer l’approche punitive du gouvernement Legault envers les personnes les plus vulnérables de notre société.

    La ministre Chantal Rouleau s’est engagée à alléger certaines restrictions dans le système d’assistance sociale, qu’elle reconnaît comme étant «punitives», promettant de bientôt déposer une «réforme majeure» de la Loi sur l’aide aux personnes et aux familles. Mais au contraire, souligne l’organisme par voie de communiqué, le dernier budget déposé par la CAQ laisse craindre qu’aucune mesure structurante ne soit mise en place.

    «Le budget n’offre presque rien aux personnes les plus vulnérables. On donne des miettes aux personnes assistées sociales. Ces maigres prestations ne permettent pas aux personnes assistées sociales de couvrir leurs besoins de base et de vivre dans la dignité. Il faut que la ministre Rouleau concrétise sa promesse de réformer les aspects punitifs de la loi» réclame Catherine Tragnée, organisatrice communautaire au FCPASQ.

    L’aspect punitif de la loi le plus souvent évoqué par la Ministre Rouleau concerne la limite mensuelle de 200 $ de revenus de travail pour une personne seule. La majorité des personnes assistées sociales se font couper 100 % des gains de travail supplémentaires de la prestation du mois suivant, observe l’organisme. Selon le FCPASQ, le budget 2024-2025 prévoit qu’une personne assistée sociale ne puisse bientôt récupérer qu’un maigre 10% de ses revenus de travail supplémentaires au 200 $.

    «Est-ce qu’on s’attend réellement à ce qu’on travaille pour 10% d’un salaire horaire ? C’est insultant et ça ne marchera juste pas», s’insurge Catherine Tragnée. Rappelons que seules les personnes au Programme de revenu de base peuvent travailler davantage d’heures sans coupure ou avec une coupure moindre.

    Lorsque le récent Programme de revenu de base a été mis en place, des améliorations importantes avaient pourtant été apportées à certains des aspects les plus punitifs de la loi, notamment au niveau des revenus de travail et de la vie maritale. En plus, ce nouveau programme offre des montants plus adéquats pour couvrir les besoins de base des prestataires.

    «Les organismes qui représentent les personnes assistées sociales veulent une réforme de l’aide sociale qui élargirait l’accès au Programme de revenu de base à toutes les personnes assistées sociales, ou du moins qu’il l’utilise comme modèle pour transformer les autres programmes», ajoute l’organisme.

    La 51e semaine et la dignité des personnes assistées sociales du Québec se déroule avec le slogan «Pour un abat des restrictions punitives de l’aide sociale».  Des actions sont prévues aux quatre coins du Québec pour rappeler que de plus en plus de personnes ne mangent pas à leur faim ou dorment dans la rue. L’objectif du Front commun des personnes assistées sociales du Québec est d’obtenir des changements afin d’améliorer le filet social.

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    29 mai 2024 | 15h13

    Maintien de la traverse à Rivière-du-Loup : le gouvernement refuse de prendre position 

    Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) continue d’entretenir une incertitude dans le dossier de la traverse entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon. Les députés de la CAQ ont refusé d'appuyer une motion présentée par le Parti libéral du Québec demandant au gouvernement de s'engager à maintenir le lien maritime au quai louperivois, ce ...

    29 mai 2024 | 14h05

    Plus de 75 cas actifs de coqueluche dans les MRC de Rivière-du-Loup et de Kamouraska

    Dans les dernières semaines, la direction de la santé publique régionale a observé une recrudescence des cas de coqueluche dans les secteurs de Rivière-du-Loup et de Kamouraska. En date du 28 mai, 75 cas actifs ont été répertoriés sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent (CISSSBSL). Selon le Dr ...

    29 mai 2024 | 10h54

    La Chambre de commerce de retour à l’Assemblée nationale dans le dossier de la traverse

    À l’initiative de la Ville de Rivière-du-Loup et en compagnie d’une délégation de représentants de la région, la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup s’est de nouveau rendue à l’Assemblée nationale pour exiger un fois de plus le maintien de la Traverse Rivière-du-Loup - Saint-Siméon, ce mercredi 29 mai.  «Il est inconcevable que le ...