X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Plus de 450 interventions pour les pompiers du SSIRDL en 2023 

durée 7 mai 2024 | 06h00
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    L’année 2023 a été occupée pour les pompiers du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup (SSIRDL). Non seulement ont-ils accueilli le 50e Congrès annuel de l’AGSICQ et déménagé dans leur nouvelle caserne de la rue Témiscouata, ils ont répondu à un nombre d’intervention à la hausse. 

    Les pompiers des casernes de Rivière-du-Loup, Notre-Dame-du-Portage, Saint-Modeste, L’Isle-Verte, Cacouna et Saint-Éloi, toutes sous la régie du SSIRDL, ont ainsi participé à 458 interventions incendie au cours des 12 mois de l’année 2023. Il s’agit d’une tendance à la hausse depuis 2019. Une statistique plus élevée que la moyenne de 416 des cinq dernières années, également. 

    Un constat s’impose toutefois à la lecture du rapport annuel 2023 déposé au conseil municipal par le directeur Éric Bérubé : les fausses alarmes (déclenchement du système d’alarme) ont été nombreuses cette année et ont forcé les pompiers à sortir de la caserne plus d’une centaine de fois. 

    «Les alarmes incendie ont contribué à 24 % de tous les appels reçus durant l’année ce qui représente 164 appels sur un total de 694. Les appels reliés à la négligence, à des travaux ou à des erreurs ont représenté près de 46 % de l’ensemble des alarmes reçues», a noté M. Bérubé. 

    Selon lui, la hausse constante des fausses alarmes est un phénomène observé à la grandeur de la province. Plusieurs facteurs expliquent aussi cette situation, dont la modification à la règlementation du Code national du bâtiment qui fait en sorte que les pompiers sont maintenant appelés directement. 

    Quant à la nature des interventions, les aides à la population (33), les dangers électriques extérieurs (32), les vérifications pour odeurs (37), les feux extérieurs (15), les feux de bâtiment (21) et les accidents de la route (44) ont été parmi les plus nombreuses en 2023. Pour cette dernière catégorie, la statistique est plus basse que la moyenne des cinq dernières années (59). 

    Notons que l’équipe de premier répondant a également été appelé à répondre à 236 appels de nature santé, notamment liés à des arrêts cardiaques, des chutes, des hémorragies ou lacérations, des incidents de la route et des inconsciences. La tendance est stable de ce côté. 

    TEMPS DE RÉPONSE STABLE 

    Pour le moment, la nouvelle caserne construite à Saint-Ludger ne semble pas avoir eu un impact sur le temps de réponse des pompiers, du moins au cours des six derniers mois de l’année 2023. Le temps moyen a été de 5 :56, soit une seconde plus vite qu’en 2022. La moyenne est de 5 :51 sur une période de cinq ans. 

    «La situation est stable et s’explique notamment par le fait que le nombre d’interventions a tendance à être plus élevé dans la partie supérieure de la ville. C’est pour ça que l’éloignement n’a pas un effet vraiment important», a estimé Éric Bérubé. 

    «Il faut aussi compter que le temps de mobilisation est réduit d’environ 30 secondes dans les nouvelles installations. Ç’a un effet sur le temps de réponse et probablement que ça vient compenser pour l’éloignement dans certains secteurs. Nous aurons un meilleur portrait dans le bilan 2024.» 

    PERTES DE 239 000 $ 

    Pour la ville de Rivière-du-Loup, l’année 2023 s’est soldée par des pertes matérielles s’élevant à 239 300 $, un montant moins important celui de l’année précédente à 399 800 $. 

    Concrètement, il s’agit d’un taux de perte par habitant de 11.89 $. La tendance est d’ailleurs à la baisse de ce côté. La moyenne des cinq dernières années s’élève à 38.05, mais elle inclut l’incendie majeur survenu chez J.M. Bastille en 2019. 

    En 2023, aucun incendie de très grande envergure n’a été répertorié. 

    PRÉVENTION, FORMATIONS ET IMPLICATION 

    Au niveau de la prévention incendie, c’est près de 1 200 activités de prévention qui ont été réalisés dans les résidences, les industries, les institutions et les commerces du territoire. De nombreux plans d’interventions sont réalisés afin de se préparer adéquatement pour des interventions dans certaines entreprises. 

    Quant à la formation et aux compétences, les pompiers du SSIRDL ont consacré plus de 2 500 heures au maintien des compétences au cours de l’année 2023. Il s’agit d’une statistique supérieure à la moyenne des cinq dernières années (2 491 heures) expliquée par l’adhésion du service incendie de Saint-Éloi. 

    Enfin les pompiers ont poursuivi leur implication communautaire en 2023. L’année a été marquée par différentes activités, dont le congrès de l’AGSICQ, la journée portes ouvertes de la nouvelle caserne, la distribution de bonbons à l’Halloween, l’installation d’un frigo collectif à la caserne et le retour du Fargo 1937. 
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    29 mai 2024 | 15h13

    Maintien de la traverse à Rivière-du-Loup : le gouvernement refuse de prendre position 

    Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) continue d’entretenir une incertitude dans le dossier de la traverse entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon. Les députés de la CAQ ont refusé d'appuyer une motion présentée par le Parti libéral du Québec demandant au gouvernement de s'engager à maintenir le lien maritime au quai louperivois, ce ...

    29 mai 2024 | 14h05

    Plus de 75 cas actifs de coqueluche dans les MRC de Rivière-du-Loup et de Kamouraska

    Dans les dernières semaines, la direction de la santé publique régionale a observé une recrudescence des cas de coqueluche dans les secteurs de Rivière-du-Loup et de Kamouraska. En date du 28 mai, 75 cas actifs ont été répertoriés sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent (CISSSBSL). Selon le Dr ...

    29 mai 2024 | 10h54

    La Chambre de commerce de retour à l’Assemblée nationale dans le dossier de la traverse

    À l’initiative de la Ville de Rivière-du-Loup et en compagnie d’une délégation de représentants de la région, la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup s’est de nouveau rendue à l’Assemblée nationale pour exiger un fois de plus le maintien de la Traverse Rivière-du-Loup - Saint-Siméon, ce mercredi 29 mai.  «Il est inconcevable que le ...