X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Neige tardive : les centres de ski restent confiants

durée 31 décembre 2023 | 06h00
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Malgré la première neige qui s’est pointé le bout du nez en octobre, un tapis blanc se fait toujours attendre dans la région. Les quelques flocons tombés ont déjà fondu et les autres sont tombés en pluie, laissant pour compte les centres de ski, dépendants de la neige pour opérer. État de la situation au Parc du Mont-Saint-Mathieu et au Club de ski Mont Biencourt.

    Présentement, six pistes sont ouvertes au Parc du Mont-Saint-Mathieu, dont trois de haut en bas ainsi que quelques tronçons. «Si ça n’avait pas été de nos canons à neige, on ne serait pas en opération au moment actuel et ça serait vraiment catastrophique pour nous, c’est certain», souligne la directrice générale Annie Couture.

    Le centre de ski est ouvert depuis le 9 décembre. L’équipe du parc travaille à la fabrication mécanique de neige depuis le 20 novembre à l’aide de quatre canons et quatre perches. En date du 27 décembre, les employés travaillaient à finaliser les pentes de glissade et le parc à neige pour une ouverture voulue lors de la fin de semaine.

    «Avec le froid qui s‘annonce, on repart les canons! On devrait être pas pires pour continuer notre enneigement et rajouter des pistes même si on n’a pas de neige au fil du temps», indique la directrice. Lors des redoux, l’équipe arrête la fabrication de neige et se croise les doigts pour qu’elle ne fonde pas trop.

    Avec des températures au-dessus du mercure habituel et le manque de neige, Mme Couture remarque que les gens n’ont pas le réflexe d’aller skier. Mais, «contrairement au printemps, la qualité de la glisse présentement est vraiment super belle», mentionne-t-elle. Avec des degrés plus chauds, les conditions de ski sont plus agréables, et la neige créée mécaniquement résiste aussi plus longtemps aux Celsius au-delà de zéro en raison de son procédé de fabrication différent. Les pistes fonctionnelles sont aussi recouvertes de presque deux pieds de neige.

    Annie Couture croit que vers le 5 ou le 6 janvier la totalité des pistes du centre seront ouvertes, ou du moins, la grande majorité. «On veut toujours plus [de neige], c’est sûr, mais pour l’instant, il n’y a rien d’alarmant et j’ai bon espoir que la semaine prochaine ça va se relever et que le monde va répondre présent», a-t-elle spécifié. Elle espère que la saison s’étirera un peu plus tard en avril pour compenser le début de saison plus tardif, qui a des airs de la saison 2022-2023.

    Dans le futur, le Parc du Mont-Saint-Mathieu aimerait se munir de plus de canons à neige et améliorer le système de pompage de l’eau du lac. «Il va falloir qu’on travaille ça, ça ne va pas changer le réchauffement de la planète, il faut qu’on s’équipe davantage», avance la directrice générale. Ainsi, à la place d’avoir 8 canons qui créent de la neige pour une piste, le parc pourrait en avoir 12 en fonction à la fois pour garnir 2 ou 3 pistes en même temps. Ces améliorations ne permettraient pas de commencer la saison plus tôt, mais contribueraient à offrir plus de pistes dès le départ aux skieurs.

    Les employés œuvrent aussi au développement quatre saisons du centre, notamment avec des sentiers de vélo de montagne. «Ça va nous aider à rentabiliser les infrastructures à l’année», partage Annie Couture.

    CLUB DE SKI MONT BIENCOURT

    Du côté de Biencourt au Témiscouata, «il n’y a pas de neige, donc on ne peut pas ouvrir», a laissé tomber la directrice générale Manon Roussel. Ne fabriquant pas lui-même sa neige, le centre est entièrement dépendant des aléas de Dame Nature.

    L’ouverture de la saison 2023-2024 était prévue ce 26 décembre. Sans neige, le centre a dû la repousser indéfiniment. Une situation qui est non sans rappeler la saison 2022-2023 où le club a perdu une partie de sa période des Fêtes et où l’ouverture officielle a été faite autour 4 janvier. 

    Cette année, les conditions météorologiques sont embêtantes, Mme Roussel ne peut donc pas faire d’approximation quant à la date d’ouverture. «Il n’annonce pas encore de neige», mentionne-t-elle.

    Même si la neige tarde, la directrice est confiante pour la saison à venir. «C’est sûr qu’il y toujours une certaine dose d’inquiétude, mais il va finir par neiger un moment donné», assure-t-elle. Elle se rassure en se disant que les flocons tomberont d’ici quelques semaines. Mme Roussel préfère être positive. Elle se souhaite une belle grosse tempête et même une belle semaine remplie de neige afin d’arriver à avoir deux pieds de neige recouvrant les pistes.

    Le pire début de saison du Mont Biencourt a été enregistré il y a quelques années. Le centre avait ouvert ses portes le 23 janvier.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h07

    Interdiction de dégriffer les chats au Québec : «C’est une bonne nouvelle que tout le monde partage» -Heidi Pomerleau

    Après des années à demander des changements quant aux chirurgies mineures chez les animaux, les professionnels du monde animal ont obtenu gain de cause. La Loi sur le bien-être et la sécurité de l’animal, entrée en vigueur le 10 février, interdit notamment le dégriffage chez les chats. Une nouvelle qui réjouit les vétérinaires dont Heidie Pomerleau, ...

    Publié à 6h02

    Lancement du Golf en santé Hôtel Levesque de la Fondation de la santé de Rivière-du-Loup

    La Fondation de la santé de Rivière-du-Loup annonce que la présidence d’honneur de son Golf en santé Hôtel Levesque du 7 juin sera assurée par Micheline Morneau. «C’est avec une grande joie que j’ai accepté de me joindre à l’équipe de la Fondation de la santé de Rivière-du-Loup pour l’édition du Golf en santé Hôtel Levesque 2024 à titre de ...

    24 février 2024 | 7h24

    Randonnée et exposition de motoneiges au lac Témiscouata

    Pour ceux qui souhaitent faire le plein d’adrénaline, une randonnée de motoneiges antiques et hors-pistes est prévue le samedi 2 mars à 10 h à l’Éco-site de la tête du lac Témiscouata, suivi d’une exposition. Les amateurs et propriétaires de motoneiges antiques et hors-pistes intéressés à sortir leurs bolides sont conviés à la station d’essence ...