X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Les blocs sanitaires du Camping municipal de la Pointe seront reconstruits 

durée 22 avril 2023 | 06h03
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Désuets et à bout d’âge, les deux blocs sanitaires du Camping municipal de la Pointe de Rivière-du-Loup seront démolis et rebâtis au terme de la prochaine saison estivale. Le projet, autofinancé, permettra à la clientèle de bénéficier d’infrastructures neuves dès l’été 2024 et pour les années à venir. 

    Prévu en septembre, le chantier devrait s’ouvrir après la fête du Travail. Le premier bloc sanitaire concerné est situé non loin de l’entrée, alors que le second s’élève un peu plus à l’ouest, près des modules de jeu pour enfants. Il s’agit des deux seules installations sanitaires publiques du camping. 

    Selon Karine Plourde, du service des communications de la Ville de Rivière-du-Loup, les bâtiments, construits en 1974, seront refaits à neuf complètement sur recommandation d’un architecte. 

    La Ville estime qu’il est plus que nécessaire de donner un coup de barre de ce côté, puisque les bâtiments actuels sont désuets. La réfection permettra d’offrir à la clientèle touristique des installations accessibles et de qualité. 

    «En plus des blocs sanitaires, les espaces comprennent une buanderie et aussi un atelier pour le personnel. Comme nouveauté, un espace communautaire intérieur et extérieur avec un toit sera aussi prévu pour répondre aux besoins des campeurs», a souligné Mme Plourde. 

    UN PROJET AUTOFINANCÉ 

    En octobre 2021, la corporation Les Loisirs de Rivière-du-Loup avait indiqué travailler sur un grand projet d’agrandissement et de remise à niveau des installations du Camping municipal de la Pointe évalué à plus de 5 M$. 

    Il a toutefois été mis sur la glace, lorsque la demande d’aide financière faite à Québec a été refusée. À ce moment, l’administration municipale n’avait toutefois pas fermé la porte à la réalisation de certains travaux jugés urgents grâce à des investissements locaux. 

    Aujourd’hui, estimant qu’il faut aller de l’avant avec certains travaux, la Ville confirme qu’ils seront réalisés «sans charge fiscale pour les Louperivois». Les sommes nécessaires seront payées majoritairement à même les surplus générés par le camping lui-même. Le montage financier sera complété par la réaffectation de fonds de subvention non utilisés. 

    Au moment d’écrire ces lignes, la Ville n’a pas souhaité s’avancer sur les montants prévus pour le chantier. Une somme de 1,4 M$ est toutefois inscrite à ce niveau au Programme triennal d’immobilisations (PTI) pour l’année 2023. 

    L’appel d’offres pour le projet devrait être lancé cet été, possiblement en juillet. Les campeurs sont d’ailleurs déjà informés que la saison se terminera après la première fin de semaine de septembre. 
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    22 février 2024 | 10h37

    Colloque de l’industrie touristique du Bas-Saint-Laurent

    Tourisme Bas-Saint-Laurent invite ses membres et ses partenaires à s’inscrire sans plus tarder au colloque annuel de l’industrie touristique qui se déroulera le mercredi 13 mars 2024 à l’Hôtel Universel de Rivière-du-Loup, sous le thème « Les temps changent ». Lors du souper-soirée « Découvertes du Bas-Saint-Laurent », un hommage sera rendu à ...

    22 février 2024 | 10h18

    La loterie pastorale est de retour pour une 15e édition

    Les fabriques des paroisses de Saint-Jean-de-Dieu, Saint-Cyprien, Saint-Clément, Saint-Médard et Saint-Mathieu-de-Rioux se regroupent pour mettre sur pied la 15e édition de la loterie pastorale qui permettra de récolter 42 000 $ et de faire d’heureux gagnants. Les 1400 billets sont disponibles auprès des marguilliers ou des bénévoles désignés des ...

    22 février 2024 | 7h12

    300 000 $ pour relancer les transports collectifs et adaptés de la région

    La députée de Rivière-du-Loup–Témiscouata, Amélie Dionne, annonce au nom de la vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable, Geneviève Guilbault, une aide ponctuelle de 297 652 $ pour les trois MRC de sa circonscription, afin de contrer la baisse des revenus causée notamment par une perte d’achalandage. Ainsi, la ...