X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Hausse moyenne du compte de taxes de 12 % à Saint-Antonin

durée 18 janvier 2023 | 06h57
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    En décembre dernier, la Ville de Saint-Antonin a présenté son budget 2023. Les propriétaires d’une maison d’une valeur moyenne de 237 000 $ verront une augmentation de leur compte de taxes de 12 %. Malgré une baisse de 8 % de la taxe foncière, l’entrée en vigueur du nouveau rôle d’évaluation a fait augmenter la facture des citoyens puisque le prix moyen des propriétés a monté de 25,9 %.

    Ainsi, les résidents avec une maison moyenne qui était évaluée à 193 700 $ a augmenté de 43 300 $. La taxe résidentielle, pour sa part, a diminué de 0,72 $ par 100 $ d’évaluation à 0,66 $. Le compte de taxes pour une maison moyenne avec services est donc passé de 1 395 $ en 2022 à 1 564 $ en 2023, soit une hausse de 169 $. «Ça ne peut pas faire autrement que de monter», a confié le maire Michel Nadeau, en mentionnant le contexte inflationniste qui sévit partout au Canada. Mentionnons que l’Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 6,9 %, selon les données d’octobre 2022.

    Concernant les secteurs agricole et forestier, l’augmentation a suivi la même tendance que les résidences, donc la taxe foncière se trouve à 0,66 $ du 100 $ d’évaluation. Celle du secteur commercial et industriel est passée de 0,30 $ à 0,31 $.

    La tarification des services municipaux a aussi augmenté. L’aqueduc est passé de 116,96 $ à 144 $ en 2023. Les égouts connaissent une hausse de 12 $ se chiffrant maintenant à 141 $. «Où ça fait le plus mal, c’est au niveau de la collecte des matières résiduelles», soutient la directrice générale et greffière, Nancy Dubé. En raison de l’augmentation des frais liés à la SÉMER ainsi qu’au lieu d'enfouissement technique (LET) de Rivière-du-Loup, les contribuables qui ont moins recyclé et la hausse du prix de l’essence, les citoyens de Saint-Antonin doivent maintenant débourser 238,75 $ au lieu de 186,80 $. Le renouvellement d’enregistrement des chiens a monté de 5 $ à 15 $ et la vidange des fosses septiques de 105 $ en 2022 s’est élevée à 113, 25 $ en 2023. Aussi, les taxes spéciales couvrant le garage, le pavage de la rue Principale, les étangs aérés, la mise aux normes de l’eau portable, les estrades et la nouvelle caserne incendie et le service de la dette ont augmenté de 5,91 %.

    Les revenus de la Ville s’élèvent maintenant à 6,7 M $, alors qu’ils se chiffraient à 5,9 M $ en 2022. La valeur des résidences de Saint-Antonin a augmenté de 100 M $. Les dépenses se sont aussi accrues à 6,4 M $, soit 1,1 M $ de plus que l’an dernier. «C’est pour ça qu’on n’a pas eu le choix d’aller chercher ça au point de vue de la taxation. Saint-Antonin, dans toute la MRC, il y en a qui peuvent être jaloux, on est dans les très bas. On a toujours été au maximum, en montant le taux de juste une cent ou une cent et demie. On a essayé d’être le plus fin, le plus équitable pour les gens parce que normalement, l’évaluation des maisons ça se fait au trois ans, nous on le fait au six ans», soutient M. Nadeau. 

    Environ 20 000 $ seront injectés dans l’excédent de fonctionnement affecté et les réserves et un peu plus de 300 000 $ serviront au remboursement de la dette. «Ce n’est pas le fait qu’on soit devenu une Ville qui a joué dans ces hausses, c’est le fait qu’on a eu des contrats à renouveler et l’explosion des couts», explique Mme Dubé. Ce sont 49,2 % des revenus de fonctionnement de Saint-Antonin qui proviennent des taxes.

    Tous les détails du budget sont disponibles au: http://ville.saint-antonin.qc.ca/administration_municipale/?id=stantonin-budget.

    Une version antérieure de ce texte laissait entendre une augmentation moyenne du compte de taxes de 6,63 %, alors qu'il s'agissait de la hausse des revenus de la Ville grâce à la taxe foncière. Depuis, le texte a été corrigé.
     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 16h54

    Maxime Blanchette Joncas gonflé à bloc pour la rentrée parlementaire

    Création de logements, pénurie de main-d’œuvre, assurance-emploi et couverture cellulaire sont des enjeux locaux qui se trouvent au cœur des priorités du député de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, pour la session parlementaire 2023 qui vient tout juste de débuter. «Le gouvernement fédéral […] ne connait pas la ...

    Publié à 12h18

    L'Assemblée nationale s'oppose à la refonte des circonscriptions fédérales

    L’Assemblée nationale s’est officiellement opposée à la suppression de la circonscription d’Avignon–La Mitis–Matane–Matapédia dans l'Est-du-Québec ce mardi 7 février. La motion soulignant l'opposition des députés provinciaux a été adoptée à l'unanimité et sans débat. Le texte de motion présenté a été présenté par le leader parlementaire de ...

    Publié à 11h22

    Néomédia et infodimanche.com renforcent leur architecture

    Vous l'aurez remarqué, depuis vendredi dernier, le site Internet infodimanche.com et l'application infodimanche rencontrent certaines difficultés. Un problème de serveurs de notre fournisseur Néomédia s'est avéré être l'oeuvre de pirates informatiques. L'entreprise située en Beauce a donc saisi l'occasion afin de migrer son architecture sur une ...