Publicité

7 septembre 2022 - 06:59

Pierre Landry dénonce l’absence de certaines informations dans une résolution de la Ville de Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 8

Le résident de la rue Saint-Louis, Pierre Landry, revient à la charge dans le dossier du Complexe santé Rivière-du-Loup du groupe Medway. Il dit avoir une impression de partialité en consultant certains extraits de la résolution de la Ville de Rivière-du-Loup portant sur la démolition du 35, rue Saint-Louis.

Il cible quelques extraits de la résolution qui ont été adoptés lors de la séance du conseil municipal du 22 aout dans le cadre de l’approbation de la démolition de l’ancien bâtiment de Poitras Meubles et Design. L’énoncé «Attendu que de nombreux commentaires reçus sont favorables au projet, malgré les quelques contestations» l’a fait bondir.

«Dire qu’il y a eu ‘’quelques contestations’’, alors que 38 personnes se sont opposées à la démolition et que 78 ont porté la décision en appel, sans compter les autres rencontres, où des dizaines de personnes se sont présentées contre le projet, c’est une tentative de tordre la vérité», croit-il. Pierre Landry considère que le nombre de personnes s’opposant à la démolition aurait dû apparaître dans la résolution.

Il déplore également que dans l’extrait qui porte sur l’étude d’impact des percées visuelles, il n’est pas indiqué qu’elle a été menée par le promoteur lui-même. «Attendu que suite à une demande de la Ville de Rivière-du-Loup, une étude d’impact a été réalisée concernant les percées visuelles du projet projeté, laquelle démontre que l’impact visuel est minime sur plusieurs perspectives du territoire de la Ville.»

La résolution a été proposée et appuyée par les deux membres du conseil municipal qui siègent aussi sur le comité de démolition de la Ville, déplore Pierre Landry. Il se «console» toutefois en lisant les quelques lignes portant sur le Plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) pour le centre-ville de Rivière-du-Loup, qui indique qu’aucun permis de démolition ne pourra être délivré par un inspecteur des bâtiments et en environnement avant l’autorisation délivrée en vertu du Règlement 1260-2 relatif au PIIA.

Il craint que si un projet de neuf étages tel que présenté par Medway est autorisé sur la rue Saint-Louis, cela créera un précédent. «En quoi on peut demander aux résidents de souscrire aux règles d’urbanisme alors qu’un promoteur n’est pas obligé de s’y conformer?», ajoute Pierre Landry, qui est d’avis qu’il s’agit d’un cas de deux poids deux mesures. La Ville de Rivière-du-Loup a refusé de répondre à ces critiques.

RIVIÈRE-DU-LOUP EN ÉVEIL

Pierre Landry a également annoncé cette semaine la constitution officielle de l’organisme sans but lucratif Rivière-du-Loup en éveil le 10 aout dernier. Il vise entre autres à «exercer une vigile quant aux projets qui risqueraient de dénaturer les paysages, l’environnement ou le patrimoine bâti de Rivière-du-Loup et intervenir au besoin» et à ce que la voix des citoyens soit entendue dans les démarches de participation publique en aménagement et en urbanisme. L’assemblée générale de fondation aura lieu le 14 septembre à 19 h au Collège Notre-Dame et elle sera suivie à 20 h par une séance d’information citoyenne portant sur certains enjeux liés au projet du groupe Medway. L’organisme fera aussi le point sur les démarches en cours auprès de la Ville et d’autres intervenants. M. Landry, président du conseil d’administration provisoire, lance une invitation au conseiller municipal Nelson Lepage et aux candidates et candidats en lice dans la campagne électorale provinciale.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

8 réactionsCommentaire(s)
  • Monsieur Drayaf, Vos attaques personnelles - bien qu'elles vous semblent légitimes - ne font aucunement le poids devant des arguments bien réfléchis et partagés en respect des personnes et des règlements d'urbanisme en vigueur à Rivière-du-Loup. Vous semblez avoir en main plusieurs éléments pour appuyer les bienfaits d'un immeuble plus haut que l'hôpital projeté dans des rues étroites du vieux Rivière-du-Loup. Et bien, à vous de nous les partager! Rappelons  que la décision s'est prise sans  aucune étude d'impacts  produite par une tierce partie crédible, entre autres sur la circulation au centre-ville, les effets sur les résidents de la maison des aînés et les investissements municipaux pour accueillir ces nouvelles installations. Selon des données fournies par Medway pour un immeuble semblable à Lévis, il est question d'un achalandage de 475 000 par année. Wow ! C'est du progrès ça monsieur ! Pour du réel progrès, pourquoi ne pas  considérer un déménagement à Lévis ? Medway y a plusieurs autres belles grandes tours et de bien beaux projets pour plein de progrès ! En contrepartie, je suis pleinement d'accord avec l'idée de tenir compte de l'opinion des résidents et usagers du centre-ville de Rivière-du-loup.    Monsieur Landry a déjà proposé un référendum à cet effet lors de la séance du conseil municipal du 22 août dernier. Il serait pertinent que vous joigniez votre voix à celle de ceux qui demandent à nos autorités de procéder aux études d'impacts en toute transparence et de démontrer l'acceptabilité du projet par un référendum en bonne et due forme. Ainsi, nous saurons, SANS DÉMAGOGIE, de quel côté penche réellement la minorité silencieuse! Cordialement ;-)

    Michel Charles Ouellet - 2022-09-09 16:40
  • @ Mme Suzanne Rouleau. Vous semblez défendre M. Landry dans sa démarche. Je vous comprend. Par contre, j'aimerais vous dire que ce monsieur Landry, il y a quelque temps n'habitait même pas Rivière-du-Loup. Actuellement il défend son propre coin d'habitation. Je me demande bien si le projet Medway aurait eu pignon sur rue dans un autre secteur de la ville, si il aurait été aussi fervent défenseur des autres résidents du secteur. Je ne suis pas sûr. Il se dit un ardent défenseur d'un coin qui a besoin d'être revitalisé et à EDL, nous avons besoin de tels projets pour notre avenir et celle de nos générations futures. Il ne faut pas penser seulement à notre propre ''nombril'' dans une telle démarche, il faut penser à l'ensemble de la collectivité. Nous avons besoin de ces projets d'habitation pour faire grandir notre ville, à moins que vous vouliez que nous demeurions une ville sa vie et une ville dortoir. À vous de juger.

    Pierre M. Drayaf - 2022-09-08 11:47
  • Mr Bérubé nous affirme que ce site est le meilleur endroit. Sur quelle logique se base-t-il? Les gens font des affirmations qui n'ont souvent pas de fondement pour les soutenir. n'importe qui pourrait tout aussi bien écrire le contraire , sans justification,. Oui, ce complexe est intéressant, mais pourquoi ici justement. La nouvelle caserne aussi était importante, mais pas où on l'a foutue. Six étages auraient été acceptable ailleurs, mais pas dans ce trou. Et voyez-vous, même là il ne s'agit que de mon avis, non justifié pour l'instant. Quand à l'attaque personnelle que fait Mr Drayaf sur la courte vision de mr Landry, ça manque de classe, et ce n'est pas avec de tels propos qu'on fera avancer le dossier.

    Gilbert Blachon - 2022-09-07 19:45
  • La ville de Rivière-du-Loup doit écouter aussi les 99,811% de la population qui est POUR le projet. Les 38 opposants, soit 0,189 % de la population sont-ils tous de Rivière-du-Loup? Pas certain!
    Pourquoi être contre un projet prestigieux qui embellira la ville d’un immeuble « urbain » et s’opposer à la démolition d’un vieil entrepôt qui est un danger et laid?
    Tout le monde prône les projets Verts et la densification des centres-villes pour limiter les coupes d’arbres, l’étalement urbain, les services de proximités pour limiter l’utilisation des voitures, etc… Ce projet est exactement dans ce sens, il contribue à nous y amener. Ce n’est pas parce que c’est un investisseur privé que cela est mauvais.
    Les taxes que cela rapportera est un plus pour tous les payeurs de taxes de notre ville. En plus, cela contribuera à diminuer la pénurie de logements.
    Le centre-ville doit être vivant et animé. Des immeubles de ce genre ont aussi leur place.
    Finalement, l’opposition est créée par une personne qui cherche par tous les moyens à retarder le projet et amener des gens dans son groupe avec des arguments tordus et de peur. Cherchez le positif, il y en a beaucoup.

    Benoit Levesque de Rivière-du-Loup - 2022-09-07 18:42
  • Est-ce que M.Landry va finir par réaliser que la majorité de la population est pour le projet évidemment dont moi. Je demeure dans le boisé et je n'ai pas trouvé drôle la venue de Du Breton, on m'a même dit implicitement et directement de déménager si je n'était pas content. Maintenant à vous M.Landry de prendre votre décision.

    Yves Courbron - 2022-09-07 17:27
  • Je ne suis pas de Rivière-du-Loup mais j'aimerais que la population de Rivière-du-Loup réalisé combien elle est privilégiée de voir se lever un tel défenseur pour préserver le véritable bijou qu'est le patrimoine architectural de sa ville.
    Depuis toujours, nous avons pu le contempler, le valoriser, le chérir même avec les photos historiques qui circulent.

    Prenez exemple sur monsieur Landry.
    Ne décevez pas tous ceux qui ne sont pas directement de Rivière-du-Loup mais qui chérisse cette magnifique ville dont chaque bâtiment, chaque rue raconte son histoire, l'histoire de ceux qui l'ont habitée, aimée, construite, parcourue au fil de son histoire. Il doit bien y avoir un moyen de la développer sans la dévisager, en valorisant les bâtiments qui nous racontent encore aujourd'hui son histoire.
    Avec vous de tout coeur pour exiger de ces développeurs qu'ils renoncent à ce projet et refassent leurs devoirs en tenant compte de l'histoire, du patrimoine de Rivière-du-Loup.
    Il y a sûrement moyen de produire un projet éclairé, exemplaire et novateur en termes de développement architectural.
    Monsieur le Maire, préservez votre ville!
    Son patrimoine préservé vaut et vaudra de l'or plus le temps passera . Il est en cela votre meilleur investissement.

    Suzanne Rouleau - 2022-09-07 13:50
  • D'une fois à l'autre, lors de telles interventions, je me demande toujours quelles motivations ce monsieur Landry et quelques contestataires ont pour consacrer tant d'énergie à vouloir nuire à ce beau projet ! Ils ne font qu'indûment en retarder sa réalisation. La construction de ce complexe est importante pour notre belle Ville et le site choisi est l'endroit idéal au centre-ville pour l'implanter.

    Yves Bérubé - 2022-09-07 13:04
  • @M. Pierre Landry...je lis le texte ci-dessus et vous oubliez de dire qu'une pétition est en cours présentement en faveur de projet Medway.. Cet élément n'est pas négligeable, et que faites vous de la majorité silencieuse qui appuie ce projet. Ce qu'on entend présentement c'est seulement les récriminations de votre groupe. Dommage que vous ne voyez pas plus loin que votre nez.

    Pierre M. Drayaf - 2022-09-07 08:46