Publicité

19 août 2022 - 06:30

Bureau des passeports: les régions encore ignorées par Ottawa déplore Maxime Blanchette-Joncas

À la suite de l’annonce, par le gouvernement fédéral, de l’ouverture de quatre nouveaux bureaux des passeports, le député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, déplore le manque de considération du gouvernement envers le Bas-Saint-Laurent et les régions du Québec.

En effet, Trois-Rivières et Pointe-Claire, sur l’île de Montréal, ont jusqu’à maintenant été les seules villes au Québec où un bureau des passeports a été confirmé depuis la crise des passeports.

«Au cours des derniers mois, le manque de planification et d’organisation du gouvernement fédéral a éclaté au visage de toute la population quand la crise des passeports a commencé. À mon bureau de circonscription, nous avons dû faire face à la détresse de citoyens à qui on apprenait que la seule façon d’avoir leur passeport à temps pour leur voyage était de se rendre à Québec, le bureau le plus près», raconte le député.

«C’est inacceptable que des citoyens soient contraints de parcourir plusieurs centaines de kilomètres, de prendre une journée de congé, voire même d’assumer une nuit d’hébergement pour un service de base comme l’émission d’un passeport. L’accessibilité aux services gouvernementaux ne devrait pas être compromise par le fait de vivre loin des grands centres. J’ai plaidé en ce sens directement auprès de la ministre Gould, responsable de Service Canada, dès le mois de juin, et je fondais donc beaucoup d’espoir en prévision de cette annonce», ajoute Maxime Blanchette-Joncas.

«Bien sûr, je suis heureux pour les gens de Trois-Rivières et de Pointe-Claire qui pourront désormais avoir accès à un bureau des passeports. Mais je me demande pourquoi on a oublié les gens du Bas-Saint-Laurent qui vivent à 200 ou même 300 kilomètres du bureau des passeports le plus près. La ministre et son équipe de fonctionnaires ne semblent pas saisir la grandeur de notre territoire. Je les invite donc formellement à venir faire la route entre Québec et Saint-Marcellin, si ça peut les aider à comprendre la réalité des gens de chez nous», renchérit le député bloquiste.

Au cours de l’annonce d’hier, la ministre Gould a en outre avancé que l’ouverture de neuf ou dix autres bureaux des passeports devrait être confirmée prochainement. «Je continuerai de talonner la ministre d’ici là afin que Rimouski soit du nombre. Tout cela a assez duré; le Bas-Saint-Laurent doit être desservi dignement par Service Canada», a conclu Maxime Blanchette-Joncas.

Publicité


Publicité

Commentez cet article