Publicité

1 juillet 2022 - 11:02

Alliance éolienne de l’Est-du-Québec

La région sera prête à répondre aux appels d’offres d’Hydro-Québec

Les partenaires de L’Alliance éolienne de l’Est-du-Québec ont tenu une rencontre de travail le 21 juin dernier relativement aux appels d'offres d’Hydro-Québec pour l’achat de 300 MW d’énergie éolienne et 480 MW de puissance et d’énergie renouvelable toute source. 

L’Alliance a en effet analysé les projets soumis par les promoteurs privés intéressés à exploiter des gisements éoliens en partenariat avec elle pour ensuite procéder à l’appui de ces projets préalablement au dépôt des appels d’offres. Pour les partenaires, il est indéniable que l’expertise développée en région et son modèle d’affaires unique, basé sur un partenariat communautaire au bénéfice des communautés locales, font en sorte que des propositions optimales seront soumises à la société d'État.

Rappelons que l’Alliance éolienne de l’Est-du-Québec est le fruit d’une entente de partenariat intervenue en 2014 entre la Régie intermunicipale de l’énergie du Bas-Saint-Laurent (RIÉBSL) et la Régie intermunicipale de l’énergie Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et qu’elle inclut depuis peu les MRC de Montmagny et de L’Islet. L’Alliance regroupe 227 instances du milieu municipal et autochtone, soit la quasi-totalité des 210 collectivités locales dont le territoire est compris dans celui des quinze MRC de l’Est-du-Québec, de la Première nation Wolastoqiyik Wahsipekuk ainsi que de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine. 

«C’est tout un consortium fort et solidaire au sein duquel il est extrêmement motivant de travailler», précise Michel Lagacé, RIÉBSL. « Nous avons encore une fois constaté que la région a été novatrice et visionnaire dans le développement de la filière éolienne avec un partage des investissements et des profits à parts égales entre les promoteurs et les communautés. Nous sommes particulièrement heureux de l’arrivée des MRC de Montmagny et de L’Islet au sein de notre consortium », a-t-il ajouté. 

UN FORT POTENTIEL ÉNERGÉTIQUE POUR UNE RELANCE RAPIDE DE L’ÉCONOMIE

Selon Simon Deschênes, président de la Régie intermunicipale de l’énergie de la Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine, le fort potentiel de production éolienne présent sur le territoire et l’expertise des promoteurs contribuera à doter le Québec et Hydro-Québec d'une offre d'énergie renouvelable à un tarif très concurrentiel. «Ce faisant, c’est un pan de notre économie qui sera dynamisé dans nos territoires. Nous avons un modèle unique qui nous positionne favorablement. Il est indéniable que nous sommes des partenaires privilégiés pour répondre à la demande énergétique croissante», a-t-il mentionné.

Rappelons que dans le cadre des appels d’offres de 300 MW d’énergie éolienne et 480 MW de puissance et d’énergie renouvelable toute source, Hydro-Québec souhaite conclure un ou des contrats d'approvisionnement en électricité provenant de nouveaux projets d’exploitation de gisements éoliens comprenant une participation communautaire ou autochtone. Les soumissions doivent être déposées avant le 21 juillet prochain. Les projets devront être mis en service avant le 1er décembre 2026.

Publicité


Publicité

Commentez cet article