Publicité

2 mai 2022 - 15:15 | Mis à jour : 16:36

Une nouvelle étape franchie vers une 2e école à Saint-Antonin 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Un pas de plus a été franchi vers la construction d’une seconde école primaire à Saint-Antonin. Le gouvernement du Québec a récemment fait savoir au Centre de services scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup qu’il reconnaissait le manque de places à l’école Lanouette. 

Du même coup, le ministère de l’Éducation estime que le projet adopté et présenté par le conseil d’administration pourrait répondre favorablement aux besoins du milieu. Actuellement, près de 400 élèves fréquentent l’école Lanouette qui est à pleine capacité. 

Geneviève Soucy, secrétaire générale et directrice des communications au CSS Kamouraska-Rivière-du-Loup, explique que le projet déposé au ministère a été revu à la baisse en avril. Il comprend maintenant 2 classes préscolaires et 6 classes primaires ce qui permettrait d’accueillir entre 160 et 180 élèves dans le secteur Rivière-Verte, non loin du centre communautaire Michel-Desrosiers. 

En novembre 2021, la demande du conseil d’administration du Centre de services scolaire visait plutôt  un projet de 16 locaux, dont 12 pour le primaire et 4 pour le préscolaire. 

«La modification a effectué à la suite de discussions avec le ministère. La demande initiale était peut-être un peu trop grande et on nous a mentionné qu’il y aurait une ouverture à répondre à quelque chose de plus petit et c’est pour cette raison que nous sommes allés de l’avant avec le conseil. Nous voulions pouvoir passer à une autre étape», a expliqué Mme Soucy. 

Maintenant que la reconnaissance des besoins est obtenue, le projet de Saint-Antonin devrait bientôt se retrouver au plan d’immobilisations du gouvernement du Québec. Il faudra cependant voir à quel moment il fera partie des priorités du ministère. 

À Rivière-du-Loup, le projet de la nouvelle école du parc Cartier est demeuré sur la liste des projets admissibles au financement pendant trois ans avant que la construction puisse être confirmée. 

«Est-ce que ça va aller plus vite cette fois? On ne le sait pas, mais il y a une première étape qui a été franchie. C’est positif et nous en sommes bien contents», a mentionné Geneviève Soucy, soulignant qu’il s’agit d’un projet important pour la région.

Quoi qu’il en soit, il faudra aussi compter de nombreux mois pour la réalisation des plans et devis, l’appel d’offres et les travaux eux-mêmes évalués à plusieurs millions de dollars. 

En attendant la construction du nouvel établissement, le Centre de services scolaires de Kamouraska-Rivière-du-Loup installera des classes modulaires sur le terrain de l’école Lanouette en vue de la prochaine rentrée. Celles-ci étaient jusqu’ici à Saint-Modeste, mais elles ne seront plus nécessaires, puisque les travaux d’agrandissement et de rénovation y seront alors terminés. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article