Publicité

19 février 2022 - 06:56

Deux futurs médecins en stage au CHRGP

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Deux futurs médecins, Katherine Lee et Nicolas Chapdelaine, vont passer 14 semaines à partir du mois de mars au Centre hospitalier régional du Grand-Portage (CHRGP) à Rivière-du-Loup dans le cadre d’un stage de formation en lien avec leur programme externat longitudinal intégré (ELI) de la Faculté de médecine de l’Université Laval.

Contrairement à l’externat traditionnel qui se déroule principalement dans les hôpitaux de Québec, l’externat longitudinal intégré permet une période d’apprentissage d’un an presqu’entièrement en région. Cette formation propose une expérience clinique précoce et continue en médecine familiale tout en donnant accès à d’autres spécialités médicales. Les étudiants ont aussi la possibilité de suivre des patients durant leur parcours de soins.

Ces deux étudiants ont d’abord passé 22 semaines au centre hospitalier de Matane. L’Hôpital régional de Rimouski accueille également des étudiants à l’ELI depuis quelques années déjà, une quinzaine depuis 2009, et d’autres centres hospitaliers du Bas-Saint-Laurent devraient faire de même au cours des prochaines années.

Katherine Lee est originaire de Val d’Or. Elle a un intérêt particulier pour la médecine de famille. Quant au Bas-Saint-Laurent, elle y a de la famille comme dans la région de Québec. «Ici nous sommes pratiquement un étudiant pour un patron, on peut poser beaucoup de questions, il y a beaucoup d’enseignement. Je n’ai pas été déçue, ça répondait à mes attentes», a-t-elle souligné.

Nicolas Chapdelaine est natif du Saguenay. «J’avais un intérêt à retourner vivre en région pendant cette période-là. Je trouvais aussi intéressant la méthode d’enseignement, on est vraiment amené à travailler un à un. Aussi en le faisant dans moins de milieux différents, on vient qu’à créer des liens avec les autres professionnels de la santé, on devient plus impliqué», a-t-il noté. Pour l’étudiant, le moment de choisir une région pour s’y établir et pratiquer la médecine est encore bien loin. «Ce stage laisse une très belle image du Bas-Saint-Laurent, c’est certain», a-t-il lancé.

À Rivière-du-Loup, ils seront notamment encadrés par le Dr François Caron, médecin interniste. «On les attend impatiemment. Ce qu’ils viennent chercher ici, ce sont trois blocs principaux qui sont des parties importantes de la médecine. Ils viennent chercher la médecine interne, la psychiatrie et la gynécologie. Ils viennent aussi faire des stages de spécialité chirurgicale, on a choisi de les exposer à l’urologie et à l’orthopédie», a expliqué le Dr Caron.

«L’externat est une étape importante où ils vont avoir à choisir par après la discipline dans laquelle ils doivent aller. Ils viennent compléter ça ici. L’avantage de le faire à Rivière-du-Loup, je pense que c’est d’avoir une proximité avec les enseignants, avec les patrons, contrairement aux plus grands centres où il y a toute une pyramide d’enseignement. Ici on a moins d’étudiants, donc plus de proximité, on a de bonnes équipes, une clientèle qui est variée. Je pense qu’il y a plusieurs avantages pour un étudiant», a-t-il précisé. «À Rivière-du-Loup, on a un historique de recevoir des étudiants et des résidents en médecine. Ce stage est la continuité de ce qu’on fait déjà. Les besoins en région sont là, ce programme en fait d’une certaine façon la promotion», a-t-il ajouté.

Au CISSS du Bas-Saint-Laurent, on se réjouit bien entendu de cette collaboration. La présence de ces externes témoigne de la volonté de la Faculté de médecine de l’Université Laval de valoriser et de promouvoir la pratique médicale hors des grands centres. Cette entente avec le CISSS s’inscrit dans le cadre du projet Aventure médecine qui permettra d’offrir le doctorat en médecine à Rimouski à compter de l’automne 2022. Une première cohorte de 18 étudiantes et étudiants sera alors accueillie dans le futur pavillon d’enseignement de la médecine qui est actuellement en construction sur le site de l’Hôpital régional de Rimouski.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article