Publicité

4 janvier 2022 - 06:59

«La vie municipale, ça ne se mesure pas dans une année» - Bertin Denis

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Bertin Denis, préfet de la MRC des Basques depuis 2009 et à nouveau réélu sans opposition en novembre dernier, est au cœur de la vie municipale et communautaire de ce territoire. Au cours de l'année 2021, de nombreux projets chapeautés par la MRC ont été mis en place. 

«La vie municipale, ça ne se mesure pas dans une année. Pour la MRC des Basques, nous avions un plan d’action 2010-2020. Pendant toutes ces années, on a mis en place des mesures qui donnent des fruits là», mentionne l’homme qui est également président du Conseil régional de développement (CRD) et administrateur à la Table régionale des élus.

Le motel industriel agricole dans la municipalité de Notre-Dame-des-Neiges est un bel exemple de ces projets planifiés sur plusieurs années et dont l’aboutissement s’est réalisé en 2021 avec l’obtention d’une aide financière du gouvernement du Québec de 587 000 $. La MRC des Basques injecte pour sa part un montant de 152 000 $ dans ce projet. «Ça répond à un besoin de base de la population», note M. Denis à propos de cette première au Québec. L’investissement total de 739 000 $ a permis l'achat d'une terre agricole sur laquelle des producteurs de légumes et de petits fruits pourront en louer des parcelles. Les locataires auront accès à de la machinerie, à des bâtiments ainsi qu'à du soutien et à de l'entraide de la part de la communauté du motel.

Un coup de pouce important a été donné à la MRC des Basques. Le gouvernement du Québec y a octroyé une somme de 5 millions de dollars pour cinq ans provenant du Fonds régions et ruralité (FRR). «Ça va faire une différence, on a encore quatre ans pour dépenser ça. On pourrait voir plusieurs projets se concrétiser à la suite de cette aide : le projet de crème glacée, la cidrerie, le vélo de montagne et l’hébergement au Mont Saint-Mathieu, des garderies, le réseau de quad, tous de beaux projets à mettre en place. On va pouvoir avoir un outil, un levier», explique le préfet.

Les projets éoliens profitent grandement aux MRC de la région et celle des Basques n’y fait pas exception. M. Denis voit donc d’un très bon œil un nouveau projet régional qui pourrait être accepté au Bas-Saint-Laurent. La consolidation du parc industriel territorial de la MRC des Basques fait également partie des bons coups, selon lui. «On a aussi récupéré notre traversier, on l’a fait fonctionner cette année», lance-t-il.

La MRC des Basques est rendue à une étape majeure de sa planification, soit une refonte en profondeur de son schéma d’aménagement en fonction des nouvelles règles du gouvernement. «Il est passé date, il remonte à 20 ans. Ce n’est pas juste un état de situation, on doit y inclure une vision d’avenir; c’est un outil qui nous guide», souligne le préfet.

Selon Bertin Denis, le développement social représente une grande partie des activités de la MRC des Basques. «Il y a de l’argent pour mettre des projets en place pour nos personnes plus vulnérables et la pandémie nous a obligé de voir davantage à ça. Des navettes pour distribuer de la nourriture à des personnes plus démunies de la MRC ont été instaurées, en voilà un exemple; ça répondait à un besoin», explique-t-il. Le maintien des personnes âgées dans leur municipalité le plus longtemps possible est également une priorité.

Les interventions de la MRC sont à plusieurs niveaux. Ainsi, un service d’inspection en bâtiment et en environnement a été mis en place pour trois municipalités jusqu’à maintenant : Trois-Pistoles, Saint-Jean-de-Dieu et Saint-Éloi. Deux autres pourraient s’ajouter sous peu. «En regroupant, on va répondre adéquatement à plein de situations», souligne Bertin Denis. Deux personnes compétentes ont été embauchées et elles sont assistées par le service d’aménagement de la MRC.

Le préfet rappelle aussi que l’année 2021 aura permis l’annonce du déploiement de la fibre optique sur tout le territoire de la MRC des Basques grâce à l’implication financière des gouvernements supérieurs. «On a l’assurance que 100 % du territoire sera couvert en 2022 avec internet haute vitesse», ajoute-t-il.

M. Denis est également heureux de pouvoir compter sur trois nouveaux maires à la table du Conseil de la MRC des Basques, sur 11 au total, à la suite des élections de novembre dernier. «Je trouve qu’il y a une belle coopération et entente entre les gens», conclut-il, lui qui souhaite avant tout servir la population au meilleur de ses qualités.

Publicité


Publicité

Commentez cet article