Publicité

25 décembre 2021 - 10:15

Action Chômage Kamouraska se joint à l’Alliance interprovinciale

Toutes les réactions 1

Dès le début de 2022, Action Chômage Kamouraska (ACK) siègera aux tables de concertation de l’Alliance interprovinciale. Celle-ci est formée de groupes de défenses des droits des sans-emploi, de groupes communautaires et de syndicats de l’Est du Canada.

L’Alliance interprovinciale permettra à ses membres de mener des actions communes pour dénoncer certains problèmes qui persistent à l’assurance-emploi. Récemment, une carte de Noël a été remise par l’alliance au premier ministre, ainsi qu’à tous les députés de la Chambre des communes, pour notamment rappeler au gouvernement que de nombreux travailleurs vivront encore le trou noir de l’assurance-emploi en 2022 et que rien n’a encore été fait pour réaliser la mise en place d’un «régime digne du XXIe siècle», tel que promis par le premier ministre Justin Trudeau en 2020.

«Même dans un difficile contexte de crise de la main-d’œuvre, il est encore vrai que plusieurs industries essentielles pour l’économie de l’Est du Québec et du Canada, comme le tourisme qui apporte des millions de dollars dans les économies de nos régions, sont saisonnières. Si le gouvernement est sérieux dans sa volonté de réforme, il faudra finalement apporter de la stabilité à ces secteurs économiques ainsi qu’à ses travailleuses et travailleurs, et cesser de fonctionner avec des projets pilotes. De plus, maintenant que les programmes associés à la pandémie se terminent et que les gens retournent au programme régulier de l’assurance-emploi, les organismes membres du Mouvement autonome et solidaire des sans-emploi, présents partout au Québec, observent que les délais pour obtenir des prestations d’assurance-chômage explosent et que les retards varient entre trois et quatre mois! L’assurance-emploi reste une assurance collective qui doit être gérée dans le respect des prestataires qui en ont besoin, ces délais doivent cesser», a conclu Vincent Couture, président d’Action Chômage Kamouraska.

Il y a quelques jours, la ministre de l’Emploi, Carla Qualtrough, a promis d’annoncer, au plus tard pendant le printemps 2022, ses intentions sur ce qui devrait devenir une vaste réforme de l’assurance-emploi. ACK entend faire, en collaboration avec les autres groupes défenses des droits des sans-emploi, toutes les représentations nécessaires pour que cette réforme permette la mise en place d’un programme plus juste et plus universel.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bonjour, Il est encore surprenant, qu'il ait encore du chômage, partouts ont demande du personnels, il faudrait peût-être que les québécois, aient un peu plus de colonne, il me semble qu'avoir un travail est valorisant.

    Luc Chouinard St-Alexandre - 2021-12-25 18:31