Publicité

13 décembre 2021 - 23:29

Rivière-du-Loup prend en charge la caserne incendie de Saint-Éloi 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La gestion du Service de sécurité incendie de Saint-Éloi, dans les Basques, sera dorénavant la responsabilité de la Ville de Rivière-du-Loup et de son propre Service de sécurité incendie. Une nouvelle entente de services entre les deux parties a été conclue pour la prochaine année. 

Rivière-du-Loup prend ainsi la caserne de Saint-Éloi sous son aile du 1er janvier au 31 décembre 2022, après que celle-ci ait été délaissée par la Ville de Trois-Pistoles plus tôt cet automne. C’est d’ailleurs la Municipalité de Saint-Éloi qui a fait les premiers pas dans les dernières semaines et le SSIRDL a décidé de lui ouvrir les bras. 

«La Ville a été approchée il y a un mois pour voir s’il y avait une ouverture de notre côté. Notre directeur incendie [Éric Bérubé] est allé rencontrer les responsables, ils ont discuté et ils ont trouvé un terrain d’entente. Ils ont besoin d’un service incendie pour les supporter et nous nous sommes portés volontaires pour le faire», a partagé le maire de Rivière-du-Loup, Mario Bastille, le 13 décembre. 

«C'est une belle entente. Ça démontre aussi la volonté de la Ville de Rivière-du-Loup et de son service incendie à vouloir se développer, mais aussi d'avoir des partenariats aux alentours», a-t-il ajouté. 

L’entente, officialisée lors de la séance ordinaire du conseil municipal, rapportera 29 500 $ à Rivière-du-Loup et stipule que la direction du SSIRDL va prendre en charge la formation, la gestion du personnel et la prévention incendie de Saint-Éloi. Les pompiers de la caserne 49 vont aussi devenir des employés de la Ville. 

Selon la résolution adoptée, les deux parties «croient fermement qu’un regroupement des services est la meilleure voie afin d’optimiser les services, diminuer les couts et atteindre les objectifs étiquetés par le schéma de couverture de risques en sécurité incendie». 

«On amène notre expertise au sein de cette Municipalité et c’est une fierté pour la Ville de Rivière-du-Loup. Notre service incendie est très performant, alors je crois qu’on doit en être fiers», a conclu M. Bastille, soulignant que les pompiers de Saint-Éloi voient aussi d’un très bon œil l’opportunité de faire de la garde en caserne à Rivière-du-Loup. 

La Ville de Rivière-du-Loup a déjà beaucoup d’expérience dans la gestion de services incendie externes. Actuellement, elle s’occupe des casernes de Cacouna, Notre-Dame-du-Portage, L’Isle-Verte et Saint-Modeste. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article