Publicité

14 décembre 2021 - 06:56

Témiscouata-sur-le-Lac : des citoyens veulent le réseau d’aqueduc

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Des résidents du secteur de la route 232 et de la rue Caldwell dans le quartier Cabano sont intervenus lors de la séance du conseil de ville de Témiscouata-sur-le-Lac du 6 décembre dernier pour demander que l’on prolonge le réseau d’aqueduc afin de desservir des propriétés aux prises avec des problèmes d’eau potable.

L’un d’eux, Jacques Charest, a déposé une pétition à cet effet comportant plus de 40 signatures. Lors de son intervention, M. Charest a notamment signalé la situation vécue par un terrain de camping qui opère avec cette problématique de manque d’eau.

Un citoyen présent à la séance du conseil a également indiqué devoir transporter de l’eau régulièrement pour subvenir à leurs besoins. La qualité de l’eau puisée dans ce secteur est également mise en cause.

Le réseau d’aqueduc est disponible jusqu’à la rue Joseph-Turcot dans ce secteur. Le maire Denis Blais a indiqué pour sa part que cette problématique avait été soulevée une première fois en 2015. On avait consulté les résidents du secteur à l’époque et seulement trois sur 20 avaient répondu à un sondage.

Les citoyens ont indiqué que la situation avait évolué depuis, augmentant les difficultés liées à l’approvisionnement en eau potable. Ils reviennent donc à la charge pour demander à la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac de faire les démarches nécessaires. Celle-ci doit notamment tenir compte dans son évaluation du dossier que le réseau doit traverser un cours d’eau. «Le réseau a été arrêté à la limite de la rivière», a précisé Denis Blais.

Dans un premier temps, la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac consultera à nouveau les citoyens concernés par l’entremise d’un sondage. «C’est pour aller chercher la réalité de chacun», a expliqué le maire. Le résultat de cette consultation pourra même servir à appuyer une demande d’aide financière à être acheminée au gouvernement du Québec. «On doit vérifier quel programme pourrait correspondre», a souligné le maire.

La Ville devrait également prendre une entente avec les citoyens pour qu’ils défraient une partie de la facture. À cet effet, le maire a donné cette précision : «Tous les gens concernés vont être raccordés, ils n’auront pas le choix. Les contribuables du secteur devront payer une taxe spéciale, ils doivent être bien conscients de ça», a lancé M. Blais. «On prend acte de la demande et on doit évaluer le cout du projet», a-t-il conclu.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article