Publicité

29 septembre 2021 - 15:41 | Mis à jour : 17:25

Un GoFundMe pour venir en aide à la famille d’Andréanne Ouellet

Alyson Théberge

Par Alyson Théberge, Stagiaire - journaliste

Toutes les réactions 1

Secouée par le décès de son amie d’enfance, Annik Beaulieu, de Rivière-du-Loup, organise une campagne de socio-financement afin de venir en aide à la famille d’Andréanne Ouellet, cette mère de cinq enfants qui a été assassinée à Saint-Donat, dans Lanaudière, le 27 septembre dernier.

«Andréanne est partie, mais la vie continue pour ceux qui restent. Cinq enfants, ça prend des sous pour les élever, pour les entourer et pour la famille d’Andréanne aussi, qui passe des moments difficiles. Je fais ça vraiment pour aider, pour simplifier la vie de ceux qui restent après le drame», a expliqué l’amie de la victime.

Il était évident pour Annik Beaulieu de se mobiliser, et d’aider les proches de son amie. «Andréanne c’est mon amie depuis toujours. On a passé toute notre adolescence ensemble et on a tout le temps été là l’une pour l’autre», a ajouté Mme Beaulieu.

Selon les informations de la Sûreté du Québec, les policiers du poste principal de la MRC de la Matawinie ont été appelés à intervenir lundi le 27 septembre vers 14 h 15, dans une résidence unifamiliale à Saint-Donat, à la suite de la découverte d’une femme inanimée. La femme de 32 ans a été transportée au centre hospitalier, où son décès a été constaté en fin de journée.

L’enquête pour homicide a été confiée au service des enquêtes sur les crimes contre la personne de la Sûreté du Québec. La scène a été expertisée, mardi le 28 septembre, par les techniciens en identité judiciaire. En après-midi, les enquêteurs ont procédé à l’arrestation d’Alexandre Boudreau-Chartrand, 36 ans, de Saint-Donat, en lien avec le meurtre. Ce dernier a été interrogé et doit comparaître le 29 septembre au palais de justice de Joliette. Une accusation de meurtre au 2e degré a été déposée contre lui. Les détails sur les causes et les circonstances du décès ne sont toujours pas connus, mais une autopsie sera pratiquée sur le corps de la victime afin de les déterminer. Il s’agit du 15e féminicide au Québec de l’année 2021.

Il est possible de contribuer à la collecte de fonds, en faisant un don, ici. Une marche commémorative aura également lieu au parc du Campus-et-de-la-Cité de Rivière-du-Loup, dimanche le 3 octobre à 13 h. Cet événement est organisé conjointement avec le Centre-femmes du Grand Portage.

 

 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Tres tristes!!

    Nicole Boudreau - 2021-10-01 16:49