Publicité

26 septembre 2021 - 06:55

Pour un parc de la Pointe développé, protégé et plus sécuritaire 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 2

Un citoyen de Rivière-du-Loup, résident de la rue de l’Ancrage, souhaite que les élus louperivois fassent preuve de davantage de leadership concernant la mise en valeur et la protection du parc de la Pointe. À travers une pétition qu’il a lancée dernièrement, Louis-Marie Veilleux demande également que les citoyens du secteur soient consultés lors d’éventuels développements.

M. Veilleux et sa conjointe habitent la rue de l’Ancrage depuis leur arrivée à Rivière-du-Loup, il y a déjà plusieurs années. Ils estiment avoir la chance de vivre au cœur d’un milieu exceptionnel, «un endroit privilégié du Bas-du-Fleuve», que la Ville de Rivière-du-Loup doit cependant développer de façon inclusive et respectueuse du patrimoine, ainsi que des citoyens qui y vivent. 

L’homme ne parle ici pas seulement de la rue Mackay et de la berge du Saint-Laurent, un secteur parfois ciblé comme étant en manque d’amour. Il croit plutôt que le quartier tout entier, incluant les rues Hayward, de l’Ancrage et de l’Estuaire, doit faire partie d’un grand projet uniforme et cohérent. Selon lui, la Ville doit avoir une vision globale du secteur de la Pointe afin de maximiser son potentiel et d’assurer sa protection. 

«La Pointe est un quartier unique qui doit être traité comme tel. Il faut que ce soit un endroit où tous les touristes et locaux peuvent se promener en tout sécurité, tout en ayant le loisir de profiter du paysage, et pourquoi pas, de petites boutiques offrant des produits du terroir. Il nous faut quelque chose qui serait différent et unique au Québec», explique-t-il. 

La question de la vitesse excessive des automobilistes, observée dans le secteur de la Pointe, est un élément prioritaire à régler, selon Louis-Marie Veilleux qui estime que le respect de la limite de 30 km/h est essentiel au développement touristique du milieu. Trop souvent, regrette-t-il, des automobilistes utilisent la rue de l’Ancrage comme une «piste de course» pour se rendre ou quitter le quai.  

«La rue de l’Ancrage est actuellement utilisée par les résidents et les utilisateurs du traversier, mais les piétons devraient y avoir priorité. Personnellement, j’aimerais même une limite de 20 km/h. Les familles et les personnes âgées, nombreuses à vouloir s’y promener, doivent s’y sentir en sécurité.»

Selon lui, la Ville doit faire preuve d’autorité dans ce dossier. Une meilleure réglementation pour la circulation des véhicules à moteur assurerait une quiétude pour les résidents et les touristes, dit-il, demandant une surveillance adéquate, la pose de radar pédagogique ou encore la pose de dos d’âne. Il ajoute que la réduction des bruits de moteurs est aussi cohérente avec la détente, le repos et le bon temps associés à la Pointe. 

Concernant la protection du quartier, Jean-Marie Veilleux souhaite que les citoyens soient consultés quant aux projets de développement futurs. Il craint la construction de blocs à logements et de trottoirs, de même que la coupe d’arbres, notamment. Le quartier doit rester ce qu’il est : un endroit où on se sent proche de la nature. 

«On ne veut pas que les rues de la Pointe rappellent le boulevard de l’Hôtel-de-ville où il y a du béton partout […] Je souhaite qu’on travaille réellement pour l’avenir de la Pointe, qu’on la protège pour qu’on puisse laisser ce milieu en héritage aux générations à venir», lance-t-il en parlant pour quelques voisins qui partagent son avis. 

Louis-Marie Veilleux voit dans le secteur de la Pointe «un lieu patrimonial écologique». Il espère que le développement de ce quartier sera une priorité pour le prochain conseil municipal. Il dit aussi être ouvert à en discuter avec le seul candidat du district de la Pointe, Carl Thériault. 

Il est possible de consulter la pétition du citoyen en cliquant ici. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • 🪁 🚴‍♂️ 🎼 Pour un parc❓ ❇️ Évidemment. ❇️ Ceci dit, comme je réside à Québec, j’aurais apprécié plus de photos et, pourquoi pas un plan sommaire des lieux actuels❓ ❇️ J’ai un vague souvenir d’un genre de « Mini-Disleynand » à côté de quais. Avec respect, on avait trouvé ça un peu… moche❗️ ❎ J’ai un souvenir plus agréable d’un coin de belles maisons bordées d’arbres. ❎ Comprenons-nous bien; je prône toujours pour investir dans la protection et la mise en valeur notamment de parcs urbains; c’est notamment bon pour la santé physique, pour le moral au sens large. 🙏 Bref, je n’y vois que des avantages… pour Rivière-du-Loup, résidents ou touristes y compris.

    André Bernatchez - 2021-09-26 16:28
  • Je suis vraiment d accord avec cela. C est un beau coin..

    Peggy Locas - 2021-09-26 10:22