Publicité

5 septembre 2021 - 06:59

L’Aventure du Portage, un plongeon dans le passé et l’inconnu

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 2

À l’occasion du 275e anniversaire de la reconnaissance historique du Chemin du Portage, quatre apprentis aventuriers participeront à une expédition de trois jours en forêt, dans l’authentique voie empruntée pendant des centaines années reliant le fleuve Saint-Laurent au lac Témiscouata.

Christiane Plamondon, Emmanuelle Rivard, Mathieu Lavoie-Dion et Charlie Bilodeau, originaires des MRC de Rivière-du-Loup, de Témiscouata et des Basques ont été sélectionnés pour vivre l’Aventure du Portage, un défi qui s’annonce autant physique que mental. Vêtus de costume d’époque, ils prendront part à une reconstitution historique mêlée à un concept de survie en forêt. Ils seront guidés pour l’occasion par nul autre que l’aventurier de l’histoire Billy Rioux. Il a notamment reconstitué le voyage des chercheurs d’or sur la rivière Yukon dans un radeau construit avec les outils d’époque. Billy Rioux a aussi travaillé comme consultant pour l’émission La ruée vers l’or diffusée sur les ondes de TVA et Le Lot du Diable, diffusée sur Historia.

Les participants ont vécu leurs premières expériences en forêt en mai dernier, apprenant entre autres à allumer un feu avec un silex et à couper du bois avec des outils d’époque. «Ils sont bien complémentaires et ils ont des personnalités fortes. Je serai là tout le temps pour animer et les accompagner. Ce n’est pas évident, le Chemin du Portage est accidenté et c’est loin dans le bois. C’est surtout un gros défi logistique […] Ce projet me tient tellement à coeur, c’est vraiment plaisant de le voir évoluer», explique Billy Rioux.

PARTICIPANTS

Les futurs aventuriers sont tous prêts à se lancer dans l’inconnu, du 9 au 11 septembre. Leur séjour en forêt se terminera le 11 septembre au parc du Mont-Citadelle, à Saint-Honoré-de-Témiscouata.

«Je n’avais vraiment aucune idée à quoi m’attendre. Quand on m’a contactée pour y participer, j’étais vraiment surprise parce que je n’ai pas du tout le profil type de l’aventurière. J’ai trouvé cela flatteur et j’ai vérifié s’ils ne s’étaient pas trompés», plaisante Christiane Plamondon. Elle voit l’Aventure du Portage comme une belle opportunité de vivre une expérience hors du commun avec une équipe menée par Billy Rioux, qui a su la mettre en confiance. «Nous n’aurons pas droit aux technologies. Ce sera le lâcher prise total et je crois que je vais en tirer des apprentissages de vie, avec les difficultés de l’époque et les connaissances actuelles […] Je n’ai pas de problème à dormir dehors, j’ai fait de la longue randonnée. Ce sera un combat moi contre moi.»

Emmanuelle Rivard, qui a participé au Trophée Roses des Sables au Maroc en 2010, a accepté sans hésitation l’invitation de l’équipe de l’Aventure du Portage. «C’était très spontané, j’ai embarqué là-dedans les yeux fermés, c’est facile. Je suis convaincue que ça va être comique. J’ai une très grande confiance en l’organisation, je me laisse guider là-dedans […] Quand il y a un pépin, on le règle, mes enfants doivent me trouver tannante avec cela mais je dis qu’il y a toujours des solutions.» Elle croit toutefois qu’elle devra s’adapter au fait de se faire filmer pendant l’aventure. Emmanuelle Rivard ajoute que son expérience acquise dans le désert du Maroc lui sera utile. «Je suis très patiente et j’ai un très bon sens de l’orientation. Peu importe quelle équipe sera formée, je suis convaincue qu’on va tous finir par s’aider dans le respect.»

De son côté, Charlie Bilodeau patineur artistique maintenant à la retraite, a sauté sur l’occasion dès qu’elle lui a été offerte. Étant résident de Montréal depuis maintenant 14 ans, il souhaitait participer à un événement qui met en valeur le patrimoine bas-laurentien, sa région d’origine. «Je le vois comme un privilège de pouvoir découvrir ces lieux-là, de comprendre ce qui s’y passait et de me mettre dans la peau d’une personne vivant à cette époque […] On est loin des costumes à paillettes, c’est de l’aventure, du voyage, du camping et ça me passionne», ajoute Charlie Bilodeau. Ce dernier ajoute que dernièrement il a fait des travaux dans son condo et dans son chalet, n’ayant pas de problème à se débrouiller manuellement.

«Après plusieurs discussions, j’ai accepté sans vraiment savoir dans quoi on s’embarquait, sauf de savoir les thèmes de survie en forêt, bushcraft et reconstitution historique», ajoute Mathieu Lavoie-Dion. Il voit son implication dans l’Aventure du Portage comme une belle expérience de débrouillardise en forêt. «Je ne connais pas mes forces dans un contexte de survie, ce sera ma première expérience, mais je pense que mon trait de caractère qui peut être utile dans toutes les situations est la persévérance».

UN TRACÉ HISTORIQUE

L’Aventure du Portage est inspirée des séries télévisuelles comme Destination Nor’Ouest et Le Lot du Diable. Des segments seront diffusés sur les médias sociaux en direct du 9 au 11 septembre et lors de capsules web tous les dimanches soirs du 12 septembre au 10 octobre. Cet évènement a pour but de commémorer le Chemin du Portage en partageant son histoire et son importance historique auprès de la population. Ce tracé a joué un rôle fondamental dans le développement de nos communautés et plus largement, comme voie de communication stratégique nationale. À travers les années, plusieurs peuples (Wolastoqiyik, Français, Acadien, Britannique) l’ont emprunté pour divers usages (route militaire, route postale et voie de communication du Canada-Uni aux colonies maritimes).

En 2017, Billy Rioux a marché et géolocalisé le tracé approximatif du Chemin du Portage. Il ajoute avoir trouvé quelques artéfacts témoignant de la présence de cet ancien axe de circulation, notamment d’ancienne bornes, des rondins servant au passage de chevaux et d’anciens ponts. Le Chemin du Portage traverse la forêt, des marécages et des rivières jusqu’au Fort Ingall, à Témiscouata-sur-le-Lac.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • ✳️ Extrait :

    🔷 «  Des segments seront diffusés sur les médias sociaux en direct du 9 au 11 septembre et lors de capsules web tous les dimanches soirs du 12 septembre au 10 octobre. »

    🙏 Sur quels médias sociaux❓À noter, à mon âge je ne suis pas sur FaceBook, Tik Tok,
    Instagram, Twitter…
    🙏 Quant aux capsules web, les dimanches soirs à quelle heure et «  iou » ❓

    🙏 À l’évidence, vous allez avoir en main un véritable joyau; ce serait malheureux d’en faire une diffusion aussi « restreinte ».

    🙏 N’y a-t-il aucune ressource technique d’envergure pour contribuer à la diffusion de votre aventure❓Je nous le souhaite.

    André Bernatchez - 2021-09-05 17:18
  • Ce seraot très agréable d avoir en image topographique la route du portage, en espérant que se soit possible.

    Robert Dubé - 2021-09-05 10:15