Publicité

29 août 2021 - 13:24 | Mis à jour : 23:41

Un hommage à Robert Bilodeau à Trois-Pistoles

Lydia Barnabé-Roy

Par Lydia Barnabé-Roy, Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Toutes les réactions 1

Ce 28 aout, en avant-match de la troisième partie de la ronde des demi-finales opposant le Bérubé GM de Trois-Pistoles et les Braves Batitech de Témiscouata, un hommage a été rendu à Robert Bilodeau, décédé en 2014. La cérémonie a permis de retirer le chandail #8 de l’ancien baseballeur.

Un groupe de joueurs ayant partagé le terrain avec Bilodeau ainsi que ses deux enfants, Marilie et Charlie étaient présents pour l’évènement. C’était la première fois que l’équipe pistoloise accrochait le gilet d’un joueur.

Se souvenir

«C’est fou. J’aurais aimé ça qu’il voit ça, qu’il puisse constater à quel point il était apprécié et que les gens ont un souvenir positif de lui», confie Marilie Bilodeau avec émotion. Elle a l’impression que s’il avait su que les gens se remémoreraient de cette façon, il aurait peut-être eu l’énergie, la confiance de se reprendre en main et de se relever après plusieurs années difficiles.

L’hommage a permis, pour Charlie Bilodeau, de découvrir d’autres aspects de son père. «C’est à une époque où je ne l’ai pas connu», explique-t-il. Son souvenir de lui l’est davantage par rapport à son rôle de père, alors avoir une cérémonie au baseball lui a rappelé la jeunesse de son paternel et d’y trouver quelque chose de vraiment significatif.

Les gens ont pu se souvenir, tous ensemble, de Robert Bilodeau, un homme social, impliqué. «Il était extraordinaire, tellement rassembleur et bourré de talent dans plein de sports et disciplines différentes», témoigne Marilie. Elle ne cache pas qu’elle trouve ça beau que ce soit cette partie-là qui soit montrée de son père, puis que c’est ce dont sa fille et sa petite à naître entendront parler.

Le legs de Robert Bilodeau

En parallèle à sa carrière sportive, Charlie trouve que ça vient boucler la boucle de 2014. «J’ai vraiment failli arrêter le patinage, je pensais qu’il était temps de passer à autre chose. C’est aussi l’année où mon père est décédé», raconte-t-il. Aux funérailles, l’athlète rapporte que Richard Michaud avait pris la parole et décrivait le sportif qu’était Robert Bilodeau au baseball et au hockey. «À ce moment-là, j’ai compris que je n’étais pas seulement en train de suivre le rêve de ma mère à travers le patinage, mais aussi celui de mon père d’être un sportif de haut niveau», souffle-t-il. Cette découverte a permis à Charlie Bilodeau d’avoir la force nécessaire pour continuer un son cycle olympique et d’y aller jusqu’au bout. «Ça, je le dois à mon père», confesse-t-il. Rappelons que lors des Olympiques de 2018, après avoir embrassé sa partenaire Julianne Séguin, Charlie avait levé les bras au ciel avant d’envoyer une bise à son père décédé.

Marilie est sûre que son père aurait pu se rendre aussi loin que son frère s’il n’avait pas manqué de confiance en lui. «Je pense que c’est pour ça qu’il nous a autant poussés dans nos disciplines respectives. Il a toujours été là pour encourager Charlie dans son patinage et moi dans toutes les sphères artistiques que je fais. Ça c’est vraiment précieux.» 

L’évènement aura permis à Marilie et Charlie Bilodeau de dissiper le brouillard des dernières années de leur père et de se souvenir du beau. Maintenant, à chaque fois que les gens poseront les yeux sur le #8 au stade de baseball de Trois-Pistoles, ils penseront à Robert.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Tellement content ! Robert mérite que nous nous souvenions de lui pour les bonnes raisons et ses deux enfants devraient être fier de lui.........Merci pour cet hommage mérité.....🤩

    Réal Dubé - 2021-08-29 22:13