Publicité

14 juin 2021 - 06:32

Le CREBSL propose une stratégie régionale en transport des personnes au Bas-Saint-Laurent

Toutes les réactions 1

Le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent (CREBSL) a récemment déposé le rapport Stratégie régionale en transport de personnes au Bas-Saint-Laurent dans le cadre de son projet Mobilités & Territoires. La stratégie vise à optimiser les réseaux de transport existants et à les relier par des nouveaux trajets pour ainsi permettre une mobilité partout dans la région et vers l’extérieur. Cela serait rendu possible par la mise en place d’une régie intermunicipale de transport financée par une majoration de la taxe sur les carburants.

Un réseau structurant

Les neuf réseaux de transport existants, soit un par MRC et celui de la Ville de Rimouski, permettent aux citoyens du Bas-Saint-Laurent de se déplacer de leur municipalité vers les villes de centralité ou dans leur MRC. En plus d’être maintenus et de voir leur financement stabilisé et possiblement accru, l’efficacité de ces réseaux serait améliorée par une optimisation et une interconnexion avec les 13 nouveaux trajets régionaux proposés.

« C’est grâce à toutes les interconnexions entre les transports existants que le réseau proposé s’avère structurant et deviendrait le pilier de l’essor de la mobilité durable au Bas-Saint-Laurent. Le CREBSL préconise l’utilisation de minibus électriques à accès universel pour le nouveau service régional et incite les décideurs à aller en ce sens au moment de préparer les appels d’offres. », mentionne Patrick Morin, directeur adjoint du CREBSL.

Des enjeux sociaux, économiques et environnementaux

Considérant que 56 % du pétrole consommé annuellement au Bas-Saint-Laurent l’est par les voitures personnelles, le transport collectif est une solution prioritaire en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). La stratégie permettrait également de faciliter l’accès aux services spécialisés régionaux (santé et éducation) en plus d’améliorer l’inclusion sociale et la mobilité des travailleurs, des atouts importants dans le contexte de vieillissement de la population et de pénurie de main-d’œuvre de la région. De plus, elle permettrait de contrer la diminution des services en transport des dernières années (autocar et train), de réduire les frais de déplacement des utilisateurs ainsi que de contribuer à l’attractivité régionale et à l’occupation du territoire.

Étapes à venir 

Le CREBSL recommande aux 8 MRC et à la Ville de Rimouski de mandater le Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent (CRDBSL) pour réaliser les démarches reliées à la création d’une régie intermunicipale de transport et à la demande de majoration de la taxe sur les carburants. La majoration est estimée à 1,6 cents le litre dans le rapport et devra faire l’objet d’une demande auprès du gouvernement du Québec. Le déploiement du système est prévu pour 2023, ce qui permettra aux différents territoires d’alimenter la démarche afin que la gouvernance de la future régie, son financement, les trajets et les horaires répondent aux besoins du milieu.
 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bonjour, le projet d’électrification de tout les types de transports est prêt depuis 1 ans. L’étude a déjà été plus que concluant et les différents acteurs impliqués étaient tous prêts à faire le saut dès l’an dernier. Mais pour une raison qui demeure inconnu, les politiciens et gestionnaires impliqués ont manqués de courage. L’interconnections des différents type de transport doit se faire à l’aide de la technologie. Actuellement, nous sommes très loins de l’implantation de technologie qui permettrait d’aller de l’avant. Et concernant les émissions de gaz à effet de serres, je suis loin d’être convaincu que de remplacer des taxis par des autobus ( 40 l / 100 km )avec des taux d’occupation de 1.1 par transport est la solution. Nous assistons actuellement à une dilapidation des fonds public avec les autobus de la honte. Les sociétés de transport devraient être un peu plus vigilante sur leur données qu’ils acceptent de publier. Encore une fois vous faites du mur a mur avec des solutions qui « fonctionne » dans les grandes villes mais qui sont loins d’avoir démontré leur résultat. Votre religion du combat de la voiture solo, fait abstraction de tout raisonnement logique. Une preuve: vos taux d’occupation stagne depuis belle lurette et ce, malgré tout les malus que vous déployer pour nuire a la bonne circulation automobile.
    Cessez de jouer au grande villes et connectez vous sur le besoins des usagers et des payeurs de taxes.

    Merci

    Serge Lebreux
    ATRQ

    Serge Lebreux - 2021-06-14 15:55