Publicité

13 mai 2021 - 10:10

Chalet de la Côte-des-Bains : «Il faut construire un véritable consensus», estime Carl Thériault 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 2

La revitalisation du chalet de la Côte-des-Bains de Rivière-du-Loup doit passer par la construction d’un «véritable consensus autour d’un projet complémentaire aux installations touristiques existantes», soutient le candidat aux élections municipales dans le district de la Pointe, Carl Thériault. 

M. Thériault a décidé de prendre position dans ce dossier, jeudi, par l’envoi d’un communiqué. Après avoir discuté avec les propriétaires de plusieurs commerces situés dans le secteur de la Pointe, il estime que la réussite du projet passe par un «plan de développement global».

Selon lui, cette avenue doit être privilégiée «au lieu de créer une compétition non nécessaire entre le secteur public et privé dans le domaine de la restauration qui a été durement éprouvé par la pandémie». 

Le candidat, qui tentera d’obtenir un premier mandat comme conseiller municipal lors des élections du 7 novembre 2021, se range ainsi derrière le groupe de gens d’affaires et de résidents du milieu opposés à la réalisation d’un projet qui inclurait la vente de nourriture et de consommations alcoolisées. 

Carl Thériault ne cache d’ailleurs pas faire partie des 60 signataires de la pétition déposée aux élus louperivois en début de semaine.  

«Comment concilier le fait que ‘’des projets ont déjà été soumis’’ à la ville de Rivière-du-Loup pour mettre en valeur le site, alors qu’il y aura finalement une autre consultation le 14 juin?», écrit-il. 

Mardi, la mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet, a réitéré que l’objectif du projet n’était pas de faire compétition aux restaurateurs, ni aux bars, mais plutôt d’offrir un espace rassembleur et «un bord de fleuve animé». Un sondage réalisé auprès de 1100 personnes, dont une majorité de Louperivois, révélait notamment que les citoyens que ce lieu abrite un comptoir de restauration santé. 

Les promoteurs intéressés à monter un projet ont toujours jusqu’à demain (vendredi) afin de présenter leur vision à la Ville. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Ça fera au moins un endroit pour faire pipi, car à la billetterie de la STQ on se fait jeter dehors si on ne prend pas de billet. Pas de billet=niet pour pisser. Allez faire vos besoins contre un mur, comme des chiens.

    gilbert blachon - 2021-05-14 11:03
  • Les gens qui veulent manger ou boire n'ont pas besoin d'un comptoir alimentaire à la pointe. Il y a tout près beaucoup de possibilités de restauration. Ce qui serait plus intéressant dans ce secteur ce sont des objets et activités qui aideraient à la relaxation et à la contemplation. Améliorer les sentiers pédestres y mettre quelques corridors sportifs et de relaxation comme du tai chi, yoga et autres. Permettre à la population de s'exprimer par l'art avec différents médias. Augmenter les balançoires et tables de pique-nique. Avant il y avait des petits poil à charbon, c'était intéressant. Mettre comme à Rimouski des distributeurs de sacs pour les selles des chiens. Peut-être même ouvrir un parc à chiens. En voulez vous des idées en " vlà". Il faut penser à toutes les catégories de citoyens, les gens n'ont pas tous les moyens de manger dans les restaurants.

    Michelle Lévesque - 2021-05-14 09:29