Publicité

10 mai 2021 - 06:30

PCREPA : le député Bernard Généreux multiplie les efforts pour rendre les jeunes mères admissibles

Bernard Généreux, député de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, multiplie les efforts depuis les deux dernières semaines afin de trouver une solution à un problème identifié par le regroupement «Ma place au travail», qui dénonce que les critères de la Prestation canadienne pour la relance économique pour proches aidants (PCREPA) rendent inadmissibles plusieurs jeunes mères de la circonscription à cette aide gouvernementale. 

Selon M. Généreux, le problème découle du fait que la PCREPA n’est offerte qu’aux travailleuses qui doivent s’absenter du travail pour prendre soin d’un enfant âgé de moins de douze ans, si l’école ou la garderie à laquelle leur enfant est préalablement inscrit est fermée en raison de la COVID-19. L’application de ce critère par les fonctionnaires de l’Agence du Revenu du Canada (ARC) fait en sorte que près de 5000 jeunes mères au Québec ayant récemment terminé leur congé de maternité et qui attendaient une place en garderie avant les dernières fermetures, n’auraient droit à aucune prestation.

Citant le cas de Rosalie Létourneau de Montmagny, le député Généreux a souligné à la Chambre des communes le mois dernier que ce n’est pas par faute d’avoir essayé d’inscrire sa fille entre les deux vagues que cette mère se trouve coincée. «Elle est sur une liste d’attente de 50 garderies différentes qui sont à pleine capacité, et celles qui restent ne prennent pas de poupons en raison de la COVID», a déclaré le député Bernard Généreux.

Bien que M. Généreux apprécie que le député ontarien et secrétaire parlementaire Irek Kusmierczyk ait pris la peine de l’appeler pour obtenir plus de détails au sujet du cas précis de Mme Létourneau, il trouve regrettable que le gouvernement libéral de Justin Trudeau n’ait pas vu la pertinence d’assouplir les critères d’admissibilité, malgré l’engagement du premier ministre de ne laisser tomber personne pendant la pandémie COVID-19.

Le député a entretenu des discussions cette semaine avec sa collègue conservatrice Raquel Dancho, ministre du cabinet fantôme responsable du Développement de la future main-d’œuvre et de l’inclusion des personnes handicapées, afin que l’enjeu de l’accès des jeunes mères à la PCREPA puisse être clairement identifié comme une priorité à régler au cours des prochaines semaines.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article