Publicité

28 avril 2021 - 08:38

Maxime Blanchette-Joncas et le Bloc québécois votent contre le budget fédéral

Le député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques,  Maxime Blanchette-Joncas, a voté contre le budget fédéral avec tous les membres du caucus bloquiste, conformément à ses engagements envers les ainés et le réseau de la santé. Il estime qu’ils sont les deux principaux exclus de cet exercice.

«Justin Trudeau a brandi la menace d’élections pour faire adopter un budget qui abandonne les ainés et la santé. En pleine troisième vague, il s’agit d’une manœuvre cynique. Le Bloc québécois, quant à lui, n’a pas voté pour ou contre la tenue d’une élection. Nous nous sommes positionnés sur un budget et celui-ci ne méritait pas notre appui, puisqu’il laisse tomber les gens de 65 à 74 ans ainsi que le personnel soignant qui espérait des moyens financiers pour obtenir du renfort. Nous continuons d’orienter nos actions en fonction de ce qui est bon pour le Québec et non pas pour le programme électoral des libéraux», réitère M. Blanchette-Joncas.

Le Bloc Québécois a tenté de modifier l’énoncé budgétaire afin d’y ajouter une hausse durable des transferts en santé ainsi qu’une augmentation de la pension de la sécurité de la vieillesse pour tous les 65 ans et plus, alors que le gouvernement libéral a limité sa bonification du traitement des ainés à ceux de 75 ans et plus. Ce sous-amendement a été battu par les libéraux et les conservateurs.

Le gouvernement libéral a choisi de faire de la proposition du Bloc québécois un vote de confiance, qui aurait plongé le Québec et le Canada en campagne électorale si les élus s’étaient majoritairement prononcés pour l’inclusion de tous les ainés et de la santé dans le budget. Le Bloc québécois adonc  voté contre le budget fédéral. Celui-ci a été tout de même adopté avec l’appui du NPD, en raison de cette épée de Damoclès électorale qu’a fait peser le gouvernement Trudeau, estime Maxime Blanchette-Joncas.

«C’est la qualité des politiques qui dicte l’appui du Bloc québécois, pas les calculs électoraux. Nos engagements pour l’augmentation des transferts en santé et de la pension de tous les ainés ne fléchissent pas sous la pression. Nous sommes fiables dans notre défense des priorités des Québécois et fiers de les représenter sans courber l’échine », conclut M. Blanchette-Joncas.

Publicité


Publicité

Commentez cet article