Publicité

22 avril 2021 - 06:59

L’Isle-Verte présente son projet de réaménagement de la route 132

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

La Municipalité de L’Isle-Verte a présenté aux citoyens les plans de réaménagement de la route 132 qui ont été élaborés par l’organisation Rues Principales lors de la séance du conseil municipal du 13 avril. Le projet comprend entre autres la réduction de la limite de vitesse et la construction d’un corridor de déplacement sécuritaire à usage polyvalent.

Selon la mairesse Ginette Caron, cette initiative permettra de changer l’image de L’Isle-Verte et d’accroitre la sécurité aux abords de la route 132. D'après les plans présentés à la population, les voies de dépassement seront retirées et des traverses piétonnières seront ajoutées aux intersections des rues du Quai, Villeray et de la Noraye.

La vision du conseil municipal est d’en faire un axe de développement touristique et une route panoramique favorisant la consommation chez les commerçants locaux. Une demande d’aide financière au Programme d’aide financière au développement des transports actifs dans les périmètres urbains a été acheminée au ministère des Transports du Québec.

Le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata Denis Tardif a annoncé le 21 avril que Québec verserait une aide financière maximale de 406 301 $ pour la réalisation ce projet. La Municipalité souhaite démarrer les appels d’offres d’ici le 15 mai. «Les cahiers de charge des entrepreneurs sont très pleins. Il est possible qu’on doive procéder en deux phases», ajoute Mme Caron. Les couts de ce projet seront précisés à ce moment. Cette démarche est la suite logique de la révision du plan d’urbanisme qui avait été effectuée en 2016-2017, alors que la Municipalité était dirigée par la mairesse Ursule Thériault.

«On a de beaux services à offrir sur la route 132. On veut que ce soit agréable de s’y promener à pied ou en vélo et de se rendre dans les commerces, les restaurants, la cantine, le Marché des 3 Fumoirs, le pub Madub qui vient d’ouvrir, etc. On veut que L’Isle-Verte devienne un incontournable, avec ses commerces qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. On serait bien content d’en accueillir d’autres», explique la mairesse de L’Isle-Verte, Ginette Caron. Elle croit que ces nouveaux aménagements amèneront d’autres types de clients intéressés à découvrir L’Isle-Verte.

TRAFIC LOURD EN TRANSIT

Par la même occasion, la Municipalité de L’Isle-Verte a adopté une résolution demandant au ministère des Transports l’élimination du trafic lourd en transit sur la route 132 et dans le périmètre urbain de la municipalité. Il sera dirigé vers l’autoroute 20. Cette modification ne touche pas les livraisons pour les entreprises résidentes. Les poids lourds auront toujours le droit d’entrer et de sortir de la Municipalité si elles y ont un lien d’affaires.

Un groupe de citoyens s’oppose toutefois à ce changement. Ils craignent que l’élimination de la circulation des véhicules lourds en transit à L’Isle-Verte ne nuise à la vitalité et à la rentabilité des commerces locaux. Ils demandent à la Municipalité de préciser à quels types de véhicules s’appliquera la zone de circulation locale seulement. Ils déplorent également le manque d’informations transmises à la population dans ce dossier.

L’entrepreneur et résident de L’Isle-Verte Alexandre Côté se désole que la Municipalité ait voulu joindre ces deux projets en incluant l’interdiction de la circulation en transit dans le réaménagement de la route 132. Il s’agit selon lui d’une mesure trop drastique et il croit que des compromis peuvent être faits. M. Côté demande la tenue d’une consultation publique pour expliquer les tenants et aboutissants de cette décision aux citoyens.

«C’est un super beau projet de réaménagement de la route 132. Je pense que l’abaissement de la limite de vitesse est une partie de la solution pour réduire le transport lourd sur cette route», explique-t-il. Alexandre Côté sent qu’il s’est fait avoir puisque la résolution a été adoptée sans que les citoyens ne soient consultés. Un groupe Facebook appelé «Interdire le trafic lourd à L’Isle-Verte, pas n’importe comment» et une pétition ont d’ailleurs été lancés en lien avec ce projet.

Publicité


Publicité

Commentez cet article