Publicité

4 avril 2021 - 06:51

À la chasse aux goupilles d’aluminium

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Amasser des goupilles de canettes afin de permettre aux enfants d’avoir une paire d’espadrilles digne de ce nom, voilà la mission que s’est donnée une résidente du Kamouraska. Une initiative, inspirée d’un projet mis de l’avant ailleurs au Québec, qui résonne aujourd’hui bien fort dans la région. 

En 2020, Johanne Marcotte de Saint-Denis-De La Bouteillerie a créé un bel engouement autour de la récupération de goupilles au Kamouraska. Elle le faisait alors pour l’école primaire de son petit-fils qui habite la région de la Mauricie. Plus de 180 livres de goupilles, rien de moins, ont été amassées localement malgré la pandémie et ont permis à de nombreux enfants de chausser des souliers neufs. 

Cette année, elle répète l’expérience, mais c’est pour le Kamouraska que Mme Marcotte, entourée de proches et d’amis, travaille bénévolement pour le projet intitulé «Mouvement une goupille à la fois svp». Au cours des prochains mois, les écoles Monseigneur-Boucher de Saint-Pascal, de même que l’école Saint-Louis de Kamouraska et l’école de Saint-Bruno-de-Kamouraska bénéficieront des récoltes de l’année 2021. 

Concrètement, toutes les goupilles amassées d’ici la fin de l’année seront fondues et l’aluminium sera ensuite vendu. Les profits permettront d’acheter des espadrilles aux enfants qui en ont besoin. La formule mathématique est simple : plus le nombre de goupilles amassées sera important, plus les enfants aidés seront nombreux.

«Trois écoles, c’est tout un défi et c’est pourquoi j’ai besoin de l’appui des gens de toute la région», souligne Johanne Marcotte, précisant que d’autres écoles du Centre de services scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup seront choisies si des éditions subséquentes sont organisées.

Déjà, elle estime que plus de 200 livres de goupilles ont été récoltées cette année, ce qui laisse entrevoir une très belle réussite pour la prochaine campagne. L’instigatrice souhaite poursuivre sur cette lancée et convie les personnes intéressées à mettre l’épaule à la roue et à participer au mouvement. Elle rappelle du même coup l’importance de faire preuve de prudence et de respecter les consignes sanitaires liées à la pandémie.  

«Je n’en reviens pas de l’engouement que nous avons déjà. Des gens d’un peu partout nous contactent pour nous dire qu’ils souhaitent contribuer, c’est incroyable», partage-t-elle, ajoutant pouvoir compter sur l’aide de plusieurs ambassadeurs motivés.  
Une page Facebook, intitulée «Mouvement une goupille à la fois svp», a été créée. Des points de chute seront aussi désignés auprès de commerces participants et la liste sera partagée ultérieurement. D’ici là, les participants sont invités à accumuler soigneusement leurs goupilles pour la bonne cause. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Tu es une battante dans tout ce que tu entreprends
    Merci pour les enfants

    Francine Therrien - 2021-04-06 07:42